Compléments Alimentaires

Créatine et sèche : Est-ce compatible ?

L’été est là et beaucoup d’entre vous se sont sûrement remis au cardio, ont resserré leur diète et cyclé leurs glucides pour être le plus sec possible afin de pouvoir se montrer sur la plage ou de se préparer pour un shooting photo ou encore une compétition.

Quelles que soient vos raisons pour sécher, c’est souvent bien plus facile à dire qu’à faire. En sèche, l’objectif est évidemment de couper le plus de gras possible en conservant un maximum de votre masse musculaire. Le but ultime étant de devenir le plus sec, découpé et veineux possible.

La diète, le cardio et l’entrainement sont bien sûr les points les plus importants mais les suppléments ne doivent pas être négligés. Ils peuvent réellement créer la différence pour ce qui est de changer d’apparence et d’augmenter vos performances à la salle. Pour ce dernier point, les suppléments à base de créatine sont très populaires, mais sont-ils appropriés à la sèche ? Certains vous diront que oui alors que d’autres vous diront que c’est tout à fait incompatible. Voici donc quelques éclaircissements pour pouvoir faire votre propre opinion.

 


Qu’est-ce que la créatine ?

 

La créatine est un composé de nitrogène synthétisé naturellement dans le corps et présents dans des aliments tels que la viande rouge et le poisson.

Le foie, le pancréas et les reins aident à synthétiser ce composé, qui est en fait un dérivé de trois différents acides aminés qui sont la glycine, l’arginine et la méthionine. De nombreuses études et recherches scientifiques ont permis d’associer la créatine à la construction et réparation musculaire.

 


Comment fonctionne la créatine ?

shouldr

La créatine est stockée par les muscles sous forme de créatine de phosphate, qui joue un rôle clé dans le système de l’ATP. L’Adénosine Tri-Phosphate ou ATP pour les intimes, est la source d’énergie naturellement utilisée par les muscles. Donc augmenter les niveaux d’ATP peut fortement aider à augmenter l’hypertrophie ainsi que l’intensité de l’entrainement.

Comme mentionné précédemment, le corps est capable de synthétiser la créatine naturellement, mais le problème est que la quantité n’est simplement pas suffisante pour apporter de réels bénéfices. Cette créatine est rapidement convertie en ATP par les muscles, mais malheureusement, les quantités ne peuvent pas apporter de bienfaits pour plus de quelques secondes.

 


Croissance et réparation musculaire

 

La créatine est très populaire chez les bodybuilders et les athlètes de force puisqu’elle assiste la croissance musculaire et la récupération.

Cela s’explique très simplement puisque plus vous apportez de créatine, plus vous produisez d’ATP et donc vos muscles auront plus d’énergie ce qui vous permet d’augmenter la durée et l’intensité de votre entrainement.

 


Les différents types de créatine

 

Tout comme il existe de nombreuses formes de protéines, il existe aussi différentes formes de créatine qui même s’ils sont similaires, apportent différents bienfaits et inconvénients.

La créatine Monohydrate

C’est la forme la plus commune et la plus populaire qui nécessite en général 5g par jour pour être efficace. Certains font une phase de charge au début de la prise mais ce n’est pas nécessaire.

Il n’y a pas réellement de moment parfait pour la consommer mais nous conseillons de la prendre en pré et post entrainement.

Le chlorhydrate d’ester éthylique de créatine

Cette forme de créatine n’a pas besoin de 5g mais de 2g à 3g pour être efficace.

Cette créatine a une molécule d’ester ajoutée ce qui augmente le taux d’absorption par le corps. Elle est plus puissante et considérée comme plus efficace par certains consommateurs de créatine.

La créatine Micronisée

La créatine micronisée est une forme créatine monohydrate qui a été micronisée. C’est-à-dire que chaque molécule a été coupée et divisée, ce que crée une plus grande surface et permet une meilleure absorption dans les cellules musculaires.

 


Créatine et perte de poids

yog

 

Nous voilà donc arrivés à la question à 1 million ! La créatine est-elle compatible avec la sèche. En 1 mot : OUI. L’un des plus gros défauts de la créatine est le fait qu’elle entraine de la rétention d’eau et des ballonnements, ce qui est tout à fait l’inverse de ce que recherche un bodybuilder en préparation.

Cependant, il faut savoir que même si les expertes déconseillent la créatine Monohydrate, ils vous conseilleront de partir sur une forme avec un meilleur taux d’absorption comme la créatine micronisée ou le chlorhydrate d’ester éthylique de créatine qui sont des formes idéales en sèche.

Pour augmenter l’absorption, les experts conseillent aussi de prendre la créatine juste après l’entrainement avec un sucre rapide. Le sucre créera un pic d’insuline, qui va aider à envoyer plus de créatine dans les muscles et donc en utiliser une plus grande partie et éviter de la gâcher et de faire de la rétention d’eau.

Cependant, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Certaines personnes vont mal réagir à la créatine et faire de la rétention dans tous les cas. Si c’est votre cas, il va malheureusement falloir trouver une autre alternative.

 


Le message à retenir

 

Si la créatine est utilisée correctement et que vous écoutez votre corps, les résultats seront extrêmement impressionnants et vous aurez l’air plus musclé et veineux que jamais. Et cela ne peut être qu’une bonne chose.

 

 

Pas de tags



Axel Falempin

Axel Falempin

Athlète Rédacteur

Originaire de region parisienne, Axel a pratiqué la musculation pendant des années afin de progresser dans le Football Américain avant de se diriger vers le Bodybuilding où il s’est découvert une vraie passion pour l’entrainement et la nutrition.


Coups de cœur du moment Axel


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!