Nutrition

Régime sportif : tout savoir sur le régime sportif 

L’amélioration des performances constitue une quête perpétuelle pour un sportif digne de ce nom dont l’imagination, à cet effet, ne tarit que très rarement. 

Et puisque la nutrition est un facteur admis et avéré de la performance sportive,  de nombreux régimes alimentaires aux principes plus ou moins douteux ont vu le jour. 

Ici, nous allons nous pencher sur le régime sportif, dont les rudiments et les résultats lui valent un succès fulgurant chez les athlètes, mais pas que. 

Avons-nous enfin mis la main sur un régime adapté, pour des résultats rapides et durables ? Découvrez la réponse à travers cet article. 

 

Qu’est-ce que le régime sportif ? 

Contrairement aux régimes standards dont le principe repose sur la réduction des apports caloriques afin de créer un déficit, le régime sportif propose de conserver une balance énergétique stable. 

En effet, la particularité de ce régime concerne la gestion des macronutriments et favorise une consommation importante de protéines, au détriment des glucides, mais aussi des matières grasses, sur une période de 15 jours. 

Ainsi, privé de sa source d’énergie principale, l’organisme exploitera sa réserve secondaire, celle qui fait l’objet d’une profonde antipathie  chez les personnes en quête de perte  de  poids : la graisse. 

De plus, en favorisant un apport conséquent en protéines, le régime sportif permet de conserver une masse musculaire (1) qui, lors des régimes hypocaloriques, reste trop  souvent négligée. Le métabolisme de base n’est donc pas réduit et assure une dépense énergétique journalière élevée (selon la masse musculaire initiale), ce qui permet de conserver une balance énergétique stable. 

Enfin, ce régime s’accompagne généralement d’une activité sportive régulière, afin d’initier une dépense calorique supérieure ainsi qu’un travail musculaire propre au développement de la masse maigre (1). 

Idéalement, l’intensité doit rester moyenne puisque les changements métaboliques induits rendent la pratique plus dangereuse, liée à la modification du circuit énergétique. 

 

Un régime qui exploite les particularités de l’organisme 

En 1999, N. Hwalla Baba et son équipe décident de comparer l’efficacité d’un régime riche en protéines par rapport à un régime hypocalorique et riche en glucides, auprès de 13 sujets obèses normoglycémiques et hyperinsulinémiques, sur une période de 14 jours. 

Les résultats sont sans appel, la perte de poids a été supérieure chez le groupe qui favorisait les protéines (2). 

Mais comment expliquer ceci ? 

Pour répondre, il faut s’intéresser aux mécanismes qu’implique un régime riche en protéines. 

En effet, ce type de diète entraîne une sécrétion accrue d’hormones anorexigènes (satiété) en plus de réduire la sécrétion de ghréline, une hormone à l’origine de la sensation de faim. De plus, le travail digestif qu’initie la consommation de protéines favorise une thermogénèse (et donc, une dépense énergétique) supérieure (3). 

Sur le long terme, un régime riche en protéines permet, comme nous l’avons déjà mentionné, le maintien d’une masse musculaire stable pour un métabolisme de base conservé (1), d’où son intérêt pour une perte de poids pérenne. 

Associé à un programme de musculation adapté, ce type de régime permet également d’augmenter la masse musculaire pour un métabolisme de base plus élevé et donc, une dépense énergétique au repos supérieure (1). 

Une question de mesure 

Vous ne pensiez tout de même pas que ce régime n’avait pas de défaut ? 

Si le régime sportif semble relativement efficace pour la perte de poids, une mauvaise gestion pourrait entraîner des complications. 

Premièrement, une consommation excessive et exclusive de protéines pourrait occasionner des dégâts sur la santé rénale (3). 

Deuxièmement, en l’absence d’énergie procurée par les glucides et lipides, l’excès de protéines pourrait être convertie en glucose via une néoglucogenèse (création de glucose à partir de composés non-glucidiques), ou en corps cétoniques (3). Ainsi, la balance énergétique pourrait devenir positive ce qui, avouons-le, serait contre-productif. 

Troisièmement, la consommation de protéines exclusivement animales pourrait entraîner une augmentation du LDL-cholestérol (le mauvais, bien entendu), en plus de diminuer l’apport en HDL-cholestérol (le bon, cette fois-ci). In fine, les risques de développer des maladies métaboliques augmentent (3). 

C’est pourquoi, il est important de varier les sources de protéines de qualité supérieure (animales et végétales), et de les accompagner de fruits et légumes riches en fibres. 

L’hydratation et le respect du délai du régime (14 jours) seront également indispensables à un exercice sans danger. 

 

Ce qu’il faut retenir 

Sportif ou pas, le régime dont on a fait l’éloge tout au long (presque) de l’article pourrait bien vous aider à atteindre des objectifs très convoités. 

Fort de ses résultats probants, le régime sportif permet également d’éviter ou, du moins, de diminuer la redoutable restriction alimentaire, sujet très sensible lorsque l’on parle de régime. 

De plus, son implication dans le maintien de la masse musculaire lui donne un avantage considérable par rapport à d’autres régimes : la durabilité des résultats. 

Besoin d’aide pour former votre propre programme nutritionnel ?

Calcul macronutriments - Quelle répartition pour perdre du poids ou prendre du muscle ?

Nutrition

Calcul macronutriments - Quelle répartition pour perdre du poids ou prendre du muscle ?

Apprenez à calculer et répartir vos macronutriments.

2020-04-23 13:23:07Par Alice Pearson

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.



Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR PLUS DE 190 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +30% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE : MV30 Profitez-en ici