Entrainement

Eviter les blessures lorsque l’on va courir

 

Par Scott Overvall

 

Les blessures sont un véritable cauchemar pour le coureur. En effet, il n’y a rien de pire que d’avoir planifié toute votre saison sportive et vos entraînements point par point dans la poursuite d’une compétition… pour être forcé de passer à un « plan B » en raison d’une blessure.

 

De plus, les pistards sont souvent très têtu et la majorité du temps, si cela ne reste que bénin, ils décident aveuglément de poursuivre leurs entraînements, de passer outre la douleur, en espérant que cela disparaisse comme par magie. Toutefois, vous vous en doutez, ce n’est pas la meilleure approche.

 


Les causes des blessures


 

blessure-courir-entrainement-3

 

Cette douleur que vous ressentez est votre corps qui lance l’alerte et tente de vous dire quelque chose. La douleur signifie que quelque chose ne va pas et vous le savez… mais évidemment, une partie de vous désire tout de même continuer de courir.

 

Il est toujours préférable de réaliser quelques jours d’entraînement à un rythme tranquille pour se laisser le temps de chercher et de trouver ce qui cause ce léger inconfort. Oui, c’est bien mieux que d’aggraver son cas et de devoir au final faire face à 3 semaines totalement off.

 

Je ne connais pas un seul coureur qui se sent à 100% de ses capacités tout le temps, mais ce n’est bien souvent que la fatigue de l’entraînement, pas une blessure. Oui ! L’entraînement est difficile, et si cela ne l’est pas il n’y a pas beaucoup de raison de continuer de courir.

 

Dès lors, il est important de ne pas percevoir la fatigue généralisée, surtout au niveau des jambes, comme une lésion, mais un simple et juste effet d’entraînement. A cela, vous récupérez à merveille après quelques jours faciles / de repos.

 

Les blessures les plus communes et répétées que j’ai eu sont de multiples contractures aux niveaux des mollets (trop raides). Au fil du temps, elles se transforment inévitablement en une déchirure musculaire.  Bien sûr, le fait d’être raide est supportable et je peux courir, mais était-ce une bonne idée de l’ignorer ? Non !

 

Une simple solution aurait été de me masser, de m’étirer, et je ne me serai certainement pas gravement abimé le mollet.

 

Mes raideurs proviennent d’entraînements avec des chaussures trop légères qui ne disposent pas d’un bon amorti, bien réparti, dans la zone du talon. Cela signifie que quand je cours, mes mollets sont plus étirés qu’ils ne le sont habituellement et ils endurent un stress inadapté.

 


Des entraînements pour éviter les blessures


 

blessure-courir-entrainement-4

 

Être capable de reconnaître pourquoi cela se produit et ensuite prendre les mesures afin de prévenir toute complications signifie que je réduis grandement mon risque de blessure. C’est la raison pour laquelle je fais désormais beaucoup de travail en salle afin de prévenir toutes pathologies ou blessures.

 

Bien entendu, à la salle de sport je ne suis pas là pour prendre des kilos de muscle et devenir massif. Oui, je fais de la musculation avec charge, mais je cherche avant tout à prévenir les blessures et augmenter mes performances.

 

De plus, m’assurer que je suis assez fort  et résistant pour soumettre mon corps a courir des centaines de kilomètres par mois est d’une importance capitale. Étant donné le kilométrage élevé et la forte intensité d’entraînement qu’il faut pour encaisser un marathon, cela est d’une logique implacable.

 

Si vous savez que vous êtes faible dans une zone corporelle, consultez un physiothérapeute ou un professionnel de l’entraînement pour obtenir une deuxième opinion.

 

En outre, il existe des services qui vous proposent une analyse complète de votre corps et vous fourniront ainsi des informations très détaillées sur les déséquilibres et les faiblesses que vous pourriez avoir.
Bien souvent, vous pouvez utiliser des exercices basiques à réaliser chez vous en utilisant juste le poids de votre corps pour prévenir des blessures, sans le besoin d’une salle de port.

 

Attention, quelque chose d’aussi insignifiant qu’un léger déséquilibre au niveau des hanches peut causer de nombreux problèmes dans toutes les chaînes cinétiques de votre corps et causer moult souffrances au niveau de vos genoux, vos mollets et vos pieds.

 


Eviter les blessures lorsque l’on va courir


 

blessure-courir-entrainement

 

Si vous allez souvent courir dehors (surtout en hiver) sur route, soyez conscient que cela va placer une grande contrainte et un énorme stress d’impact sur vos jambes. Ainsi, avoir une bonne paire de chaussures de course est toujours primordial et fait vraiment la différence.

 

Le nombre de fois où j’ai vu des gens courir avec des chaussures complètement usées est incroyable et me fait mal au cœur… Des chaussures non adaptées ne vont pas vous donner la protection dont vous avez besoin pour battre le pavé !

 

Si vous le pouvez, trouver des surfaces plus douces et amortissantes pour courir, même si cela fait partie de votre parcours, vos jambes et articulations vous en remercieront.

 

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de vous arrêter dès que vous ressentez une douleur inappropriée et ne pas courir de nouveau jusqu’à ce que vous ayez vu un médecin pour faire un diagnostic et trouver une solution.

 

Enfin, des choses simples comme masser vos muscles sur un rouleau et vous assurez que vous êtes bien hydraté avant de faire vos séances d’entraînement augmente également vos chances de ne pas vous blesser.

 

 

[thg_wp_product_query search= »10530499,10530094,10530309″ limit= »3″ layout= »grid » columns= »3″]

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!