Compléments Alimentaires

Suppléments pour bronzer : Info ou intox ?

Bronzer sans s’exposer au soleil, ça vous dit ? Un beau bronzage uniforme à tout moment de l’année, voilà ce que vous promettent de multiples gélules auto-bronzantes. Pas de soleil, pas de voyage, pas de coup de soleil, pas d’exposition aux rayons UV… Une aubaine, non ? Mais avant de vous emporter, étudions cela d’un peu plus près.

Le souhait


La promesse d’une peau bronzée sans effort et à moindre coût est sans nul doute très séduisante. De plus, tout le monde ne peut pas s’exposer régulièrement ou longtemps au soleil que ce soit à cause de la vie citadine, du manque de temps, des allergies, d’une peau très claire et du risque de cancer de la peau (ou de dépenser quelques milliers d’€ pour un voyage au soleil !).

Alors, un teint hâlé sans soleil en prenant en prenant simplement quelques gélules, est-ce réellement possible ? Est-ce que les gélules auto-bronzantes, qui proposent une alternative entre l’exposition directe aux UV -qui sont très agressifs pour votre peau- (soleil, solarium…) et l’application chaotique d’une crème auto-bronzante valent le coup ? Est-ce que ces pilules de bronzage fonctionnent véritablement ou sont-elles une perte d’argent ? Que de questions !

charge glycémique

 

Le bronzage


En temps normal, c’est la mélanine, un pigment présent dans votre peau, qui détermine naturellement la couleur de votre peau et c’est aussi ce qui vous fait bronzer (c’est la façon dont la peau s’adapte aux rayons UV). Toutefois, lorsque vous prenez des gélules qui vous promettent de bronzer, la mélanine ou les rayons ultraviolets ne sont pas impliqués dans le processus. Dès lors, vous ne bronzez pas, vous changez de couleur. Cela vous parez étrange ? Alors, lisez la suite.

Article connexe : comment lutter contre la chaleur quand on fait du sport ?

Le concept


Dans leur quête du bronzage parfait, certaines personnes peuvent chercher une «pilule magique» qui les aidera à atteindre cet objectif avec une exposition minimale au rayonnement ultraviolet (UV). Il n’y a pas de telles pilules approuvées à cette fin et vous devez être conscients des risques associés à ce type de produits ainsi que des multiples doutes qui planent quant à leur efficacité.

Premièrement, les pilules qui « font » bronzer vous mentent, elles ne font que teindre la peau à l’aide d’un additif coloré. Vous ne développez pas un bronzage brun ou halé, mais vous pouvez vous retrouver tel un Oompa Loompa de Charlie et la chocolaterie. Ensuite, on retrouve énormément de gélules qui proposent d’autres effets, des accélérateurs ou aides au bronzage, etc. Ce sont souvent des compléments alimentaires, qui contiennent de la vitamine E, vitamine B5, caroténoïdes, des acides gras essentiels et des minéraux. Ce sont des actifs qui pourraient facilitent le bronzage en stimulant la mélanine et le faire durer. Néanmoins, c’est oublier que vous pouvez tirer bien plus de bénéfices et obtenir des effets concrets en faisant plus attention à votre alimentation quotidienne et en déterminant quels nutriments peuvent faire défaut à votre diète.
Enfin, faites attention, tout cela n’est en aucun cas un moyen de protection contre le soleil ! Une crème adaptée à votre type de peau est indispensable.

Deux types de pilules « bronzantes »


– Type 1 : colorant

On utilise de la canthaxanthine, un ingrédient actif dans les pilules qui simule un bronzage. Il est aussi utilisé comme additif colorant pour la saturation de la sauce tomate en magasin et ajouté à l’alimentation des poules pour intensifier la couleur des jaunes d’oeufs. Ainsi, on a pensé l’utiliser comme moyen de pigmentation de la peau, qui si consommé dans de grandes quantités, vous donne une teinte orange /marron.

La façon dont cela fonctionne est simple : le corps dissout la canthaxanthine dans le tissu adipeux juste sous l’épiderme. Avec la prise de grandes quantités, ce pigment s’accumule dans cette couche de graisse, teintant votre peau. La couleur varie selon les individus, allant de l’orange au brunâtre. Retenez bien que cette coloration n’est pas le résultat d’une augmentation de la proportion de mélanine dans votre peau, la seule substance produite naturellement qui peut vous faire bronzer et
vous protéger contre le rayonnement UV.

En outre, alors que la canthaxanthine peut être un moyen de développer un faux bronzage sans exposition au soleil, il y a un problème avec sa prise : vous devez consommer des doses élevées de pigment de façon constante pendant au moins deux semaines avant que suffisamment de pigments soient déposés dans votre peau pour montrer une variation notable de couleur.

L’obstacle à cela est que la consommation de grandes quantités de canthaxanthine présente des effets secondaires allant du cosmétique au fatal. On l’a vu, cet additif de couleur à base de carotène donne à la nourriture une teinte d’orange et bien que l’on approuve l’utilisation (à petites doses) de la canthaxanthine dans les aliments, il n’y a pas de pilule de bronzage approuvée par les autorités dans la quantité suggérée pour changer la couleur de votre peau.

Après quelques semaines, vous finirez par ressembler à une créature orangée venue d’une autre planète. Le pire est qu’il faut 3 à 4 semaines pour que la peau redevienne normale après que vous ayez compris votre erreur

En fait, il n’y a eu qu’une seule société qui a présenté une pilule contenant la dose nécessaire, mais elle a dû retirer sa demande en raison des multiples effets secondaires : nausées, crampes, diarrhée, démangeaisons sévères. L’effet secondaire le plus effrayant étant celui de la rétinopathie induite par la canthaxanthine, des dépôts rétiniens cristallins dans les yeux ce qui entraine une perte de la vue, prenant jusqu’à 7 ans pour s’affiner.

– Type 2 : suppléments

Après un certain temps, on s’est rendu compte que les pilules du premier type étaient dangereuses ou inefficaces et l’industrie de la pilule de bronzage a disparu pendant un certain temps. Néanmoins, un nouveau type de complément alimentaire d’aide au « bronzage » est apparu, ceci sous la forme d’un supplément vitaminique. Ce dernier vous promet de vous offrir un bronzage éclatant en plus de vous protéger des ravages de la lumière du soleil. Sur la base de revendications comme celle-ci, jetez un oeil sur les ingrédients que l’on retrouve majoritairement dans ces pilules :

  • Vitamine D
  • Vitamine E
  • Cuivre
  • L-Tyrosine
  • L-Cystéine
  • Beta-Carotène

Article connexe : La vitamine D | Son rôle et ses bienfaits pour la santé

Un tas de vitamines, minéraux ou acides aminés courants, rien de révolutionnaire en soi. Serait-ce encore que tromperie marketing ? Sans doute ! Néanmoins, la majorité de la population à une diète fortement carencée en ses divers nutriments, c’est pourquoi leur prise, même minime, pourraient avoir un impact sur le teint d’une personne et donc attester d’une « certaine » efficacité. C’est ainsi que de nombreuses gélules proposent aujourd’hui de sublimer le bronzage, mais l’efficacité n’est pas formellement démontrée de façon scientifique et sans parti pris, tout comme la durée du traitement ou le dosage à utiliser. La recherche n’est pas concluante si de tels produits vont influés directement sur votre bronzage. Sachez que le moyen d’induire de la mélanine sans exposition aux UV est encore en cours de recherche chez l’animal et on dispose d’une bonne dizaine d’années avant de produire LA gélule miracle.

Cependant, peu importe la concoction, il n’existe actuellement aucune pilule légitime qui rend la peau humaine plus bronzée. Tout médecin ou organisation médicale vous dira exactement la même chose. Pour ajouter de l’insulte à la blessure, la plupart de ces fabricants de comprimés de bronzage facturent entre 20 et 40 € le pot pour des micro-doses de nutriments que vous pourriez vous acheter par kilo au même prix.

Pour conclure, on a vu ensemble que le processus de bronzage est activé par l’exposition aux UV, non pas en fournissant plus de ce qui nous aide à bronzer. C’est comme espérer prendre du muscle rien qu’en consommant des protéines. Non, il faut de l’entrainement derrière, ce à quoi l’apport en protéine permet de soutenir la synthèse protéique et de « produire » de la masse musculaire. Dès lors, il faut bien comprendre que ces gélules ne vous feront pas bronzer.

– Agissez à moindre coût

Bien qu’il n’y ait pas de consensus sur la question de savoir si les vitamines sont réellement efficaces pour la promotion du bronzage, un régime riche en vitamines D et E ainsi qu’un complément d’acides aminés contenant La L-tyrosine et la L-cystéine peut être bénéfique pour aider votre peau bronzer, mais pas à la place de l’action des UV / mélanine.

Cela peut être aussi simple que de maintenir une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits et en légumes. En effet, avant de céder aux suppléments qui envahissent le marché, revenez aux choses plus simples, plus saines, plus économiques, et sans doute, plus efficaces.

Soignez le contenu de votre assiette, car une bonne alimentation reste le meilleur moyen d’offrir à notre organisme de quoi nourrir votre peau ET de la protéger du soleil. Faites place à une alimentation super colorée, composée de nombreuses variétés des fruits et légumes frais de saison. Après coup, vous pouvez prendre quelques suppléments pour protéger votre peau des rayons UV afin de la préserver et de sans doute assister votre corps dans son bon bronzage. Voir ici les multiples compléments alimentaires indiqués dans ce cas de figure pour protéger la peau.

Conclusion
Si vous avez envie de préparer votre peau au soleil et de sublimer votre bronzage, vous pouvez bien sûr prendre des suppléments dirigés à cette fin. Néanmoins si vous voulez bronzer grâce à une pilule, retentez le coup dans une vingtaine d’année. Dès lors, méfiez-vous des produits qui annoncent « remplacer » l’exposition au soleil, car ils ne sont pas prouvées et sont susceptibles d’être dangereux pour votre santé sur le long terme.

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!