0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Compléments Alimentaires

La Bêta-alanine : Pour qui, pourquoi et comment la prendre ?

À l’heure actuelle je pense que beaucoup d’entre vous ont déjà entendu parler de la bêta-alanine et de l’enthousiasme qu’elle suscite auprès de la communauté sportive ainsi que scientifique.  En effet, c’est un complément très populaire parmi les sportifs qui permet d’améliorer les capacités de force-endurance. Cet article explique ce que vous devez savoir sur la bêta-alanine, comment elle fonctionne et quand l’utiliser.

MAJ le 08/12/2017


La bêta-alanine, qu’est-ce que c’est ?

La bêta-alanine est un acide aminé non essentiel, classé comme un acide aminé non-protéinogène, c’est-à-dire qui n’est pas impliqué prioritairement dans la synthèse protéique. Elle est plutôt responsable de l’augmentation des capacités tampon intramusculaire avec l’aide de l’histidine en permettant, à eux deux, la synthèse de carnosine. Un autre acide aminé qui est stocké dans les muscles squelettiques et qui nous intéresse particulièrement aujourd’hui.

La carnosine se retrouve dans les fibres musculaires de type 1 et de type 2 mais est dans des concentrations significativement plus élevées dans les fibres de type 2. Ces dernières sont utilisées de préférence pour des mouvements explosifs ou lors d’un effort à haute intensité et sont également les plus sensibles à la croissance musculaire.

Ainsi, la bêta-alanine et la carnosine, sont le plus couramment retrouvé dans les viandes, les poissons ou certains produits laitiers. Voici des estimations approximatives de la teneur en bêta-alanine dans certains aliments / 100gr :

 

Aliment Quantité en Bêta-alanine (Pour 100 g)
Porc 2400 μg
Boeuf 1700-1900 μg
Poulet 660 μg
Poisson Poisson

Ainsi, bien que vous pouvez obtenir cet acide aminé par le biais de l’alimentation, il faut consommer énormément de viande (des kilos et des kilos !) avant d’obtenir une dose minimale effective. Ainsi, pour rendre les choses plus aisées pour votre ventre ainsi que votre porte-monnaie, l’utilisation d’un supplément vous permet d’obtenir suffisamment de bêta-alanine aisément et très rapidement. En outre, si vous êtes végétarien ou végétalien, vous aurez beaucoup de mal à obtenir de la béta alanine et devez obligatoirement envisager la prise d’un supplément.

myles leask à la barre


La clef, la carnosine

Il convient de noter qu’au niveau musculaire, les taux d’histidine sont généralement élevés et ceux de bêta-alanine très bas. C’est ce dernier facteur limitant qui entrave la production de carnosine. C’est pourquoi la prise de bêta-alanine est indiquée afin d’optimiser la production de carnosine.

La majorité des effets de la bêta-alanine sont ainsi provoqués par sa capacité à stimuler la synthèse de Carnosine. Cette dernière est un dipeptide composé d’acides aminés, de bêta-alanine et d’histidine, et a la capacité de stabiliser le pH musculaire en absorbant les ions hydrogène H+ (elle agit en tant que tampon intracellulaire). La carnosine, stockée dans les cellules, est libérée en réponse à une chute de pH induite par l’effort et offre une protection contre la production de lactates et donc la fatigue lors d’un effort qui utilise la filière anaérobie lactique.


Comment ça marche, en bref

Le mécanisme d’action de la carnosine pendant l’exercice est le suivant :

  • Le glucose est décomposé / la glycolyse : le glucose est la principale source de carburant lors d’exercices de haute intensité après l’épuisement des stocks de phosphocréatine (quelques secondes, soit la filière anaérobie alactique).
  • Des lactates sont produits : lorsque vous faites de l’exercice, vos muscles réduisent le glucose en acide lactique qui est instantanément converti en lactates, ce qui produit des ions hydrogène (H +).
  • Le milieu musculaire devient plus acide : les ions hydrogène réduisent le niveau de pH dans vos muscles.
  • La fatigue s’installe : l’acidité musculaire bloque la rupture du glucose et réduit la capacité des muscles à se contracter et à exercer une force.
  • Enfin, la Carnosine sert de tampon intracellulaire, réduisant l’acidité musculaire lors d’exercices de haute intensité. La carnosine aide à stabiliser le pH musculaire et à absorber les ions d’hydrogène qui sont relâchés en excès pendant l’exercice (Artioli, G. G et al). En conséquence, cela vous permet de maintenir votre force, votre vitesse et votre puissance pendant une période de temps un peu plus longue dans la filière anaérobie lactique

igor en salle

Essentiellement, vous pouvez vous entraîner plus dur, plus longtemps.

Seulement, il y a un problème. La quantité de carnosine qui peut être produite au niveau cellulaire dépend de la quantité de bêta-alanine et non d’histidine. Ce n’est que lorsque le corps dispose d’un excès de bêta-alanine (par supplémentation) qu’il produit des niveaux élevés de carnosine.

Cela explique la logique d’une supplémentation en bêta-alanine : augmenter aisément et rapidement les concentrations de carnosine dans le tissu musculaire. C’est grâce à cet effet indirect de la bêta-alanine que la carnosine exerce vraiment son influence.

Vous pouvez vous demander «Pourquoi ne pas directement prendre de la carnosine ? ». Eh bien, car la carnosine se dégrade dès qu’elle pénètre dans le sang ! Heureusement, l’ingestion de bêta-alanine permet de synthétiser de la Carnosine avec l’aide de l’Histidine.


Pour quoi faire ?

Que vous soyez un athlète professionnel ou amateur, vous connaissez l’importance que revêt l’endurance sur la performance.  La bêta-alanine en tant que supplément permet d’augmenter la capacité de tampon intracellulaire pendant l’exercice, ce qui permet aux athlètes d’effectuer des efforts intenses pour un peu plus longtemps. Dès lors, si vous cherchez un coup de pouce lors de performances en anaérobie lactique, la bêta-alanine est faite pour vous.

La bêta-alanine peut réduire la fatigue, accroître l’endurance et augmenter les performances dans les exercices de haute intensité.

En général, l’acidose musculaire et la douleur limitent la durée d’un exercice intense sur une période modérée. Pour cette raison, la bêta-alanine aide spécifiquement les performances pendant les efforts intenses et d’une durée d’une dizaine de secondes à plusieurs minutes (après l’épuisement de la filière anaérobie alactique) en retardant l’épuisement. Vous pouvez vous exercer plus fort, plus longtemps (Blancquaert, L et al).

Pour la musculation, elle permet  d’accroître le volume d’entraînement et de réduire la fatigue sur des séries moyennes / longues à l’échec. De plus, certaines preuves suggèrent que la bêta-alanine bénéficie à la composition corporelle par le biais de cette augmentation du volume d’entraînement, ce qui in fine favorise la croissance musculaire (Une augmentation de l’endurance musculaire peut entraîner un plus gros volume d’entraînement et donc des gains accrus si on exploite intelligemment ce paramètre).


Pour qui est la bêta-alanine?

Beaucoup de bodybuilders et de powerlifters se supplémentent en bêta-alanine, mais les bénéfices ne se limitent pas seulement à ces sports. En raison de son rôle majeur dans l’endiguement de la fatigue lors d’un effort relativement intense, c’est une molécule légale populaire dans le milieu sportif afin d’améliorer la performance sportive générale. On l’a vu, la supplémentation en bêta-alanine s’est révélée être la plus efficace pendant un effort intense de 60 à 240 secondes, en anaérobie lactique, ce que l’on peut comparer à un 400 m / 800 m, un travail de force dynamique ou isométrique d’une durée moyenne comme en escalade ou encore des phases intermittentes de puissance comme en sport de combat ou au rugby.

Musculation – On rapporte pouvoir effectuer plusieurs répétitions supplémentaires lors de séries de 8 à 15 répétitions à l’échec.

Sport – La supplémentation en bêta-alanine peut également améliorer la performance cardiovasculaire à un seuil minimal d’intensité. Dès lors, la bêta-alanine offre un avantage certains aux athlètes dans un certain beaucoup de sports qui demandent des efforts intermittents tels que le cyclisme, foot, rugby, boxe, aviron, sprint, escalade…

En somme, toutes les activités sportives où la force, la puissance et l’endurance musculaire sont de mises, avec des efforts intenses / intermittents jusqu’à ~4 minutes peuvent bénéficier d’une supplémentation en beta-alanine.

A réfléchir…

Bien que la bêta-alanine aide la plupart des sportifs, les athlètes d’endurance qui s’entraînent à des niveaux d’intensité faibles à modérés –la filière aérobie- peuvent ne pas remarquer d’effets tangibles simplement en raison du fait que leur corps ne produit pas autant d’ions hydrogène en excès que les athlètes qui s’entraînent à une plus haute intensité. Toutefois, ils peuvent tirer quelques avantages de la bêta-alanine, par exemple lors des côtes ou des phases de sprint, ou encore d’une préparation physique générale.

Il existe également des preuves que la bêta-alanine peut bénéficier à votre santé et longévité par l’action antioxydante de la carnosine (Stout, J. R et al). Cependant, les études n’en sont encore qu’au stade de test chez l’animal. Dès lors, il va falloir attendre encore un peu avant de hisser la bêta-alanine au rang de remède miracle ;-).

sportif avec un shaker myprotein


Quand doit être prise la bêta alanine et en quelle quantité ?

En règle générale, on recommande ~6 à 10 grammes par jour de bêta-alanine lors de la 1ère semaine de supplémentation puis d’ensuite progresser sur 3 à 5 grammes. Le tout divisé en une ou deux doses avant ou pendant l’entraînement du fait que la bêta-alanine a la capacité de fournir une réponse stimulante aiguë qui peut s’avérer intéressante lors de cette période.

Cependant, n’oubliez pas que les avantages sur les performances liés à la bêta-alanine sont basés sur l’augmentation des concentrations de carnosine musculaire au fil du temps.  Ainsi, la régularité de consommation de bêta-alanine est bien plus importante que son moment de prise. Les avantages concrets sur les performances de la bêta-alanine se produisent généralement après deux semaines de supplémentation. Dès lors, n’abandonnez pas si les bénéfices ne sont pas immédiatement perceptibles.

Notez que lorsque vous commencez à prendre la bêta-alanine, vous ressentirez une sensation de picotements, car les nerfs sous la peau sont stimulés. Ne vous inquiétez pas si vous percevez des démangeaisons, c’est signe que le supplément fait son travail.

 

Et vous, la bêta-alanine, vous allez vous y mettre ?

 

Sources :

Artioli, G. G., Gualano, B., Smith, A., Stout, J., & Lancha Jr, A. H. (2010). Role of beta-alanine supplementation on muscle carnosine and exercise performance. Med Sci Sports Exerc42(6), 1162-1173.

Blancquaert, L., Everaert, I., & Derave, W. (2015). Beta-alanine supplementation, muscle carnosine and exercise performance. Current Opinion in Clinical Nutrition & Metabolic Care18(1), 63-70.

Quesnele, J. J., Laframboise, M. A., Wong, J. J., Kim, P., & Wells, G. D. (2014). The effects of beta-alanine supplementation on performance: a systematic review of the literature. International journal of sport nutrition and exercise metabolism24(1), 14-27.

Stout, J. R., Graves, B. S., Smith, A. E., Hartman, M. J., Cramer, J. T., Beck, T. W., & Harris, R. C. (2008). The effect of beta-alanine supplementation on neuromuscular fatigue in elderly (55–92 years): a double-blind randomized study. Journal of the International Society of Sports Nutrition5(1), 21.

 


N’oubliez pas non plus de consommer de la vitamine C pour votre corps, c’est essentiel !

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.


  • https://examine.com/supplements/beta-alanine/
  • Hill CA, Harris RC, Kim HJ, et al. Influence of beta-alanine supplementation on skeletal muscle carnosine concentrations and high intensity cycling capacity. Amino Acids. 2007;32(2):225-233. doi:10.1007/s00726-006-0364-4.
  • Derave W, Ozdemir MS, Harris RC, et al. beta-Alanine supplementation augments muscle carnosine content and attenuates fatigue during repeated isokinetic contraction bouts in trained sprinters. J Appl Physiol Bethesda Md 1985. 2007;103(5):1736-1743. doi:10.1152/japplphysiol.00397.2007.
  • Stellingwerff T, Anwander H, Egger A, et al. Effect of two β-alanine dosing protocols on muscle carnosine synthesis and washout. Amino Acids. 2012;42(6):2461-2472. doi:10.1007/s00726-011-1054-4.
  • Baguet A, Reyngoudt H, Pottier A, et al. Carnosine loading and washout in human skeletal muscles. J Appl Physiol Bethesda Md 1985. 2009;106(3):837-842. doi:10.1152/japplphysiol.91357.2008.
  • Hannah R, Stannard RL, Minshull C, Artioli GG, Harris RC, Sale C. β-Alanine supplementation enhances human skeletal muscle relaxation speed but not force production capacity. J Appl Physiol Bethesda Md 1985. 2015;118(5):604-612. doi:10.1152/japplphysiol.00991.2014.
  • Barnes WS. The relationship between maximum isometric strength and intramuscular circulatory occlusion.  1980;23(4):351-357. doi:10.1080/00140138008924748.
  • Bellinger PM. β-Alanine supplementation for athletic performance: an update. J Strength Cond Res Natl Strength Cond Assoc. 2014;28(6):1751-1770. doi:10.1519/JSC.0000000000000327.
  • De Salles Painelli V, Saunders B, Sale C, et al. Influence of training status on high-intensity intermittent performance in response to β-alanine supplementation. Amino Acids. 2014;46(5):1207-1215. doi:10.1007/s00726-014-1678-2.
  • Ghiasvand R, Askari G, Malekzadeh J, et al. Effects of Six Weeks of β-alanine Administration on VO2 max, Time to Exhaustion and Lactate Concentrations in Physical Education Students. Int J Prev Med. 2012;3(8):559-563.
  • Gross M, Bieri K, Hoppeler H, Norman B, Vogt M. Beta-alanine supplementation improves jumping power and affects severe-intensity performance in professional alpine skiers. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2014;24(6):665-673. doi:10.1123/ijsnem.2013-0253.
  • Hobson RM, Saunders B, Ball G, Harris RC, Sale C. Effects of β-alanine supplementation on exercise performance: a meta-analysis. Amino Acids. 2012;43(1):25-37. doi:10.1007/s00726-011-1200-z.
  • Hoffman J, Ratamess NA, Ross R, et al. Beta-alanine and the hormonal response to exercise. Int J Sports Med. 2008;29(12):952-958. doi:10.1055/s-2008-1038678.
  • Hoffman JR, Ratamess NA, Faigenbaum AD, et al. Short-duration beta-alanine supplementation increases training volume and reduces subjective feelings of fatigue in college football players. Nutr Res N Y N. 2008;28(1):31-35. doi:10.1016/j.nutres.2007.11.004.
  • Howe ST, Bellinger PM, Driller MW, Shing CM, Fell JW. The effect of beta-alanine supplementation on isokinetic force and cycling performance in highly trained cyclists. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2013;23(6):562-570.
  • Quesnele JJ, Laframboise MA, Wong JJ, Kim P, Wells GD. The effects of beta-alanine supplementation on performance: a systematic review of the literature. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2014;24(1):14-27. doi:10.1123/ijsnem.2013-0007.
  • Sale C, Hill CA, Ponte J, Harris RC. β-alanine supplementation improves isometric endurance of the knee extensor muscles. J Int Soc Sports Nutr. 2012;9:26. doi:10.1186/1550-2783-9-26.
  • Saunders B, Sunderland C, Harris RC, Sale C. β-alanine supplementation improves YoYo intermittent recovery test performance. J Int Soc Sports Nutr. 2012;9(1):39. doi:10.1186/1550-2783-9-39.
  • Smith AE, Walter AA, Graef JL, et al. Effects of β-alanine supplementation and high-intensity interval training on endurance performance and body composition in men; a double-blind trial. J Int Soc Sports Nutr. 2009;6:5. doi:10.1186/1550-2783-6-5.
  • Stout JR, Cramer JT, Zoeller RF, et al. Effects of beta-alanine supplementation on the onset of neuromuscular fatigue and ventilatory threshold in women. Amino Acids. 2007;32(3):381-386. doi:10.1007/s00726-006-0474-z.
  • Van Thienen R, Van Proeyen K, Vanden Eynde B, Puype J, Lefere T, Hespel P. Beta-alanine improves sprint performance in endurance cycling. Med Sci Sports Exerc. 2009;41(4):898-903. doi:10.1249/MSS.0b013e31818db708.
  • Robergs RA, Ghiasvand F, Parker D. Biochemistry of exercise-induced metabolic acidosis. Am J Physiol – Regul Integr Comp Physiol. 2004;287(3):R502-R516. doi:10.1152/ajpregu.00114.2004.
  • Nelson CR, Debold EP, Fitts RH. Phosphate and acidosis act synergistically to depress peak power in rat muscle fibers. Am J Physiol Cell Physiol. 2014;307(10):C939-C950. doi:10.1152/ajpcell.00206.2014.
  • Bellinger PM, Howe ST, Shing CM, Fell JW. Effect of combined β-alanine and sodium bicarbonate supplementation on cycling performance. Med Sci Sports Exerc. 2012;44(8):1545-1551. doi:10.1249/MSS.0b013e31824cc08d.
  • Hobson RM, Harris RC, Martin D, et al. Effect of beta-alanine, with and without sodium bicarbonate, on 2000-m rowing performance. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2013;23(5):480-487.
  • Tobias G, Benatti FB, de Salles Painelli V, et al. Additive effects of beta-alanine and sodium bicarbonate on upper-body intermittent performance. Amino Acids. 2013;45(2):309-317. doi:10.1007/s00726-013-1495-z.
  • Artioli GG, Gualano B, Smith A, Stout J, Lancha AH. Role of beta-alanine supplementation on muscle carnosine and exercise performance. Med Sci Sports Exerc. 2010;42(6):1162-1173. doi:10.1249/MSS.0b013e3181c74e38.
  • Kerai MDJ, Waterfield CJ, Kenyon SH, Asker DS, Timbrell JA. The effect of taurine depletion by β-alanine treatment on the susceptibility to ethanol-induced hepatic dysfunction in rats. Alcohol Alcohol. 2001;36(1):29-38. doi:10.1093/alcalc/36.1.29.
  • Dawson J, Biasetti M, Messina S, Dominy J. The cytoprotective role of taurine in exercise-induced muscle injury. Amino Acids. 2002;22(4):309-324. doi:10.1007/s007260200017.
  • Stellingwerff T, Decombaz J, Harris RC, Boesch C. Optimizing human in vivo dosing and delivery of β-alanine supplements for muscle carnosine synth no Acids. 2012;43(1):57-65. doi:10.1007/s00726-012-1245-7.
  • Hobson, R. M., Saunders, B., Ball, G., Harris, R. C., & Sale, C. (2012). Effects of β-alanine supplementation on exercise performance: a meta-analysis. Amino Acids, 43(1), 25–37. doi:10.1007/s00726-011-1200-z1
  • Crozier SJ, Kimball SR, Emmert SW, Anthony JC, and Jefferson LS. (2005). Oral leucine administration stimulates protein synthesis in rat skeletal muscle. J Nutr 135, 376–382.
  • Langer H. & Carlsohn A. (2014). Effects of Different Dietary Proteins and Amino Acids on Skeletal Muscle Hypertrophy in Young Adults after Resistance Exercise: A Systematic Review. Strength and Conditioning Journal, 36, 3, 33- 42.
  • Sahlin K, Sjoholm H & Hultman E (1981). Effects of lactic acid accumulation and ATP decrease on muscle tension and relaxation. American Journal of Physiology – Cell Physiology, 240, 3, C121-C126.
  • Spriet LL, Lindinger MI, McKelvie RS, Heigenhauser GJF, Jones NL (1989). Muscle glycogenolysis and H? concentration during maximal intermittent cycling. J Appl Physiol, 66, 8–13.
  • Lavender G & Bird SR (1989). Effects of sodium bicarbonate ingestion upon repeated sprints. British Journal of Sports Medicine 23, pp. 41-45.
  • Leveritt M, Begum G & Cunliffe A (2006). Carnosine supplementation does not improve high intensity exercise performance, 9, S9.
  • Stellingwerff T1, Anwander H, Egger A, Buehler T, Kreis R, Decombaz J, Boesch C. (2012). Effect of two β-alanine dosing protocols on muscle carnosine synthesis and washout. Amino Acids, 42(6):2461-72.
  • Harris RC, Tallon MJ, Dunnett M, Boobis L, Coakley J, Kim HJ, Fallowfield JL, Hill CA, et al. (2006). The absorption of orally supplied β-alanine and its effect on muscle carnosine synthesis in human vastus lateralis. Amino Acids 30 (3): 279–289.
  • Hill CA, Harris RC, Kim HJ, Harris BD, Sale C, Boobis LH, Kim CK, Wise JA (2007). Influence of beta-alanine supplementation on skeletal muscle carnosine concentrations and high intensity cycling capacity. Amino Acids 32 (2): 225–33.
  • Derave W, Ozdemir MS, Harris R, Pottier A, Reyngoudt H, Koppo K, Wise JA, Achten E. (2007). Beta-alanine supplementation augments muscle carnosine content and attenuates fatigue during repeated isokinetic contraction bouts in trained sprinters. J Appl Physiol 103 (5): 1736–43.
  • Kendrick IP, Harris RC, Kim HJ, Kim CK, Dang VH, Lam TQ, Bui TT, Smith M, Wise JA. (2008). The effects of 10 weeks of resistance training combined with beta-alanine supplementation on whole body strength, force production, muscular endurance and body composition. Amino Acids, 34(4):547-554.
  • Jordan T, Lukaszuk J, Misic M, Umoren J. (2010). Effect of beta-alanine supplementation on the onset of blood lactate accumulation (OBLA) during treadmill running: Pre/post 2 treatment experimental design. J Int Soc Sports Nutr. 7:20
  • Suzuki Y, Ito O, Mukai N, Takahashi H, Takamatsu K: High level of skeletal muscle carnosine contributes to the latter half of exercise performance during 30-s maximal cycle ergometer sprinting. Jpn J Physiol 2002, 52:199-205.
  • Hobson RM, Saunders B, Ball G, Harris RC, Sale C. (2012). Effects of β-alanine supplementation on exercise performance: a meta-analysis. Amino Acids, 43(1):25-37
  • Sale C, Saunders B, Hudson S, Wise JA, Harris RC, Sunderland CD. (2011). Effect of b-alanine plus sodium bicarbonate on high intensity cycling capacity. Med Sci Sports Exerc 43:1972 197.
  • Culbertson JY, Kreider RB, Greenwood M, Cooke M. (2010). Effects of Beta-Alanine on Muscle Carnosine and Exercise Performance:A Review of the Current Literature. Nutrients, 2(1): 75–98.
  • Bex T, Chung W, Baguet A, Stegen S, Stautemas J, Achten E, Derave W. (2014). Muscle carnosine loading by beta-alanine supplementation is more pronounced in trained vs. untrained muscles. J Appl Physiol, 116, 2, 204-209.

Pas de tags



Valentin Raigue

Valentin Raigue

Coach Sportif

Actif dans l’entrainement sportif, la préparation physique et la nutrition depuis des années, j’accompagne des sportifs amateurs ou professionnels pour fournir des stratégies complètes de développement physique, nutritionnel ou mental. Coach de terrain et en ligne, je communique au quotidien avec des sportifs de tous les plans, aussi bien qui découvrent la force athlétique, pratiquent le culturisme amateur depuis des années ou sont des fondus de course à pied (bien que j’estime avoir une préférence pour les sports de force). Cela grâce à des applications scientifiques et mon expérience pratique pour inspirer à s'engager à long terme dans des objectifs de performances, de santé, de forme physique et de bien-être. Ma finalité est de vous faire progresser coûte que coûte, physiquement et mentalement tout en n’oubliant jamais que le progrès continu est la priorité absolue Si vous êtes décidé à avancer, je le suis.


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!