Ambassadeurs

Vaincre la paraplégie grâce au sport et au mental | Le témoignage de Kathia

Chez Myprotein, nous pensons vraiment qu’il est tout aussi important de prendre soin de son esprit que de sa forme physique, et nous savons combien il est important de poursuivre le dialogue sur la santé mentale.

Aujourd’hui, nous avons reçu le témoignage de Kathia. Cette ambassadrice est l’exemple parfait qui montre que la force mentale est complémentaire à la force physique.

Pendant tout le mois d’octobre mais également au-delà, nous mettrons en lumière par le biais de nos ambassadeurs, que la question de la santé mentale ne doit pas être tabou. Si vous voulez en savoir plus sur l’importance de la santé mentale sur vos performances physiques par exemple, cet article est fait pour vous.

1. Tout d’abord présentes-toi

Je m’appelle Kathia, j’ai 31 ans et je suis une sportive handicapée.

2. Quand as-tu commencé le sport ?

J’ai commencé à faire du sport assidûment à partir de mes 23 ans, j’aimais ça, j’étais forte et confiante.

3. Qu’est-ce qui t’est arrivé ?

Le 20 juin 2016, j’ai été victime  d’un grave accident de la route. Au résultat 2 vertèbres éclatées, la moelle épinière comprimée, verdict – paraplégie complète. « Tu ne marcheras jamais plus » m’avait dit le médecin. Ces mots, je ne les oublierai jamais… Mon cerveau ne les a jamais accepté, il m’a poussé à me battre quoi qu’il en coûte.

View this post on Instagram

Subir le changement ?🤔 Sport un mot que j’adore. Je faisais beaucoup de sport avant mon accident et j’aimais ça. Ça m’apportait une certaine confiance en moi, un regard différent sur ma personne et puis un booster pour le moral. Apres mon accident je ne savais pas ce qu’il allait m’être capable de faire par la suite. . . ❌Le verdict du chirurgien avant d’être opérée était tombé : « je ne te donne pas plus de 1% de chance de remarcher un jour »… . . 😓 Ma moelle épinière était comprimée, 2 vertèbres étaient complétement éclatées, et avec ça, rares sont ceux qui parviennent à récupérer une certaine mobilité. Mon corps était en état de choc, j’étais dans un état second, comme si ma vie continuait de défiler et que moi j’étais sur « pause » au-dessus, en tant que spectateur. . . 🔊Ses mots ne m’ont pas choqués, c’est étrange, j’avais pourtant bien compris ce qu’il me disait mais c’est comme si je ne pouvais être plus choquée que je ne l’étais déjà. Comme si mon corps, mon esprit, tout mon être avait atteint son maximum… . . 🚫Malgré tout, avant que l’on m’endorme, j’avais cette imagine qui tournait en boucle dans ma tête et devant mes yeux, de cette jeune fille que j’étais qui courrait dans le parc pendant 1 heure, 2 à 3 fois par semaine, cette jeune fille qui était bien… . . Vous vous rendez compte que votre corps c'est une merveille ? Vous pensez en fait bon usage ? . . #musculationfemme #motivation💪 #determination #youhaveonelife #youhaveonebody #setyourgoals #penseepositive #perseverance #trainharder #teamfitcats #healthylifestyle #healthymood #nouvellevie #nerienlacher #onlacherien💪 #motivation💯 #femmemusclée #fitgirlslevelup #zonedeconfort #aimersoncorps #vivremieux #handicapé #lifegoals💯 #goodvibesonly✨ #gratitude🙏 #parisienne #jetaimemavie

A post shared by Kathia | fit&food 🍑🍏🥑 (@kathia_so.fit) on

Avant cette journée du 20 juin 2016 au cours de laquelle j’ai vu ma vie à basculer, j’étais une jeune fille de 28 ans, très sportive. Je pratiquais régulièrement 3 à 4 fois par semaine le jogging.

J’aimais courir en forêt et ma condition physique me permettait de courir pendant 1 heure sans effort, uniquement avec plaisir.
Je pratiquais également de l’entretien musculaire en salle de sport.

3 mois d’hospitalisation complète et encore 3 mois en hôpital du jour avant que l’hôpital me confie à un kinésithérapeute en libérale.

Je faisais toujours plus de ce que l’on me demandait. La convalescence a été longue, et ce n’est toujours pas fini même 4 ans après je retourne régulièrement en hôpital du jour pour essayer d’améliorer mes douleurs, ma raideur des muscles et je suis toujours suivie par un psychologue.

 

4. Qu’est-ce qui est le plus dur pour toi depuis cet accident ?

Mon corps m’avertit toujours si le mouvement lui convient, si le poids que j’utilise est adapté ou si la séance le fatigue de trop  bref c’est lui qui décide pour moi…
Mon quotidien est une bataille entre lui et moi, entre ce que j’ai envie de faire et ce qu’il me laisse faire, mais bon j’ai bien compris que la vie en elle-même c’est une bataille !

Alors comment faisons-nous ? On fait des concessions et on reste persévérants, mais raisonnables…

Écoutez votre corps, comprenez les signes qu’il vous donne, avancez ensemble, restez déterminé, c’est comme ça que l’on peut avancer.

Je pense vraiment que le fait d’avoir été une sportive avant m’a beaucoup aidé, mais également qu’avec le sport on est capable de développer une « endurance mentale » remarquable.

 

5. Quelle importance donnes-tu à ta santé mentale ?

Aujourd’hui j’essaie de me reconstruire physiquement et psychologiquement. Le mental est très important dans n’importe quelle bataille.

J’incite aujourd’hui à soutenir les personnes rencontrant des soucis mentaux car je suis persuadée que c’est un élément primordial pour un bel équilibre dans la vie.

Persévérance, courage et force mentale c’est la clef. Le futur nous appartient, c’est à nous de le bâtir en nous battant pour ce que l’on veut. La bataille est rude mais on se doit de la poursuivre, croyez-moi !

kathiasofit

6. Qu’est-ce qui t’a servi de thérapie pour te remettre de cet événement lourd ?

J’ai repris le sport de façon régulière (selon mes moyens) un an après mon accident. Le sport était ma thérapie, mon moment à moi, avec mon nouveau corps qu’il fallait que je découvre et que j’apprivoise.

 

Le message à retenir

La reprise après un traumatisme sévère comme celui qu’a vécu Kathia peut être difficile, et les pronostics encore plus terribles pour ceux qui doivent l’entendre. Le sport se révèle être une véritable thérapie pour ceux qui ont la chance d’en pratiquer quelque soit l’intensité. Comme quoi, peu importe le traumatisme physique que vous pouvez rencontrer, votre force mentale vous sera toujours d’une grande aide pour affronter les épreuves de la vie.

 

Nous avons mis à disposition un certain nombre de ressources pour ceux qui en ressentent le besoin.



Anthony Ramos

Anthony Ramos

La rédac

Anthony Ramos pratique la musculation depuis plus de 5 ans et travaille pour Myprotein depuis 1 an. Il suit l’évolution de l’industrie du fitness, ses tendances et ses innovations depuis qu’il s’est passionné par la pratique de ce sport.

Durant son temps libre, Anthony aime se rendre à la salle de sport et perfectionner ses connaissances sur l’entraînement, la nutrition sportive et le monde des réseaux sociaux – mais surtout voir ses amis, sa famille et voyager autour du monde.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR PLUS DE 200 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +35% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE : MV35 Profitez-en ici