Nutrition

Quels sont les bienfaits de l’ail pour la santé ?

 

L’ail est une plante potagère vivace dont les bulbes sont employés comme condiment en cuisine ou en usage thérapeutique. Elle est originaire de Chine mais sa notoriété ancestrale fait qu’elle est cultivée dans l’ensemble du monde depuis plus de 5000 ans.

 

Durant l’antiquité, les bienfaits de l’ail amenaient les athlètes grecs à en consommer en grande quantité, tandis que les soldats romains en avalaient avant de partir au combat.

 

Sur un plan nutritionnel, l’ail est constitué de 64% d’eau, de 27% de glucides, 6% de protéines et 3% de fibres. Cet aliment renferme presque toutes les vitamines, de nombreux minéraux et oligo-éléments, des huiles essentielles, des composés soufrés et divers antioxydants.

 

Trop peu consommé, les bienfaits de l’ail sont pourtant connus !

 


Quels sont les bienfaits de l’ail ?


 

les bienfaits de l'ail (2)

 

Les bienfaits de l’ail viennent du fait qu’il est particulièrement riche en micronutriments. Il contient les vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, C (30 mg pour 100 g) et E.

 

Il renferme aussi de nombreux minéraux comme le potassium (446 mg pour 100 g), le souffre (200 mg pour 100g), le phosphore (144 mg pour 100 g) et du calcium (38 mg pour 100 g). Il est enfin une bonne source d’oligo-éléments (sélénium, fer, zinc, manganèse et cuivre).

 

#1 Aide à prévenir certains cancers

 

Les bienfaits de l’ail sont nombreux : cet aliment contient des composés sulfurés qui sont libérés lorsque l’ail est coupé, broyé ou écrasé.

 

Une réaction chimique se produit alors, créant l’allicine qui est la molécule responsable de l’odeur typique de l’ail. L’allicine se transforme ensuite en d’autres composés sulfurés qui pourraient empêcher la multiplication de certaines cellules cancéreuses.

 

#2 Propriétés anti oxydantes

 

L’ail renferme diverses molécules anti oxydantes. Outre les composés sulfurés déjà évoqués, les bienfaits de l’ail s’expliquent également par la présence de flavonoïdes, d’acides phénoliques, de polyphénols et de tocophérols. Ces antioxydants sont nécessaires pour lutter contre les radicaux libres, prévenant l’apparition de diverses inflammations ou de cancers.

 

Par exemple, une consommation élevée d’ail (2 gousses crues par jour, soir 6 g environ) provoquerait une diminution de 30% du risque de cancer colorectal et de 50% du risque de cancer de l’estomac. Des études sont en cours qui pourraient démontrer l’efficacité de sa consommation pour prévenir les cancers du larynx, de la prostate et du sein.

 

#3 Hypertenseur et antibiotique

 

Ces bulbes sont la source d’une huile essentielle, le disulfure de diallyle, qui possède de nombreuses propriétés médicinales. Ce composé serait un antihypertenseur, un agent anti-cancéreux, un antibiotique naturel contre certaines bactéries pathogènes et même un spermicide pouvant être utilisé comme un contraceptif (administré localement par voie vaginale).

 

Le disulfure de diallyle n’est donc pas une substance anodine. C’est lui qui est la cause majeure des allergies à l’ail. Consommé à très haute dose, il peut même devenir particulièrement toxique pour l’organisme.

 

#4 Diminution du taux de cholestérols

 

Une consommation quotidienne de 2 à 5 g d’ail cru ou 10 à 15 g d’ail cuit permettrait de faire diminuer légèrement les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins. On l’utilise aussi pour ses propriétés antimicrobiennes et pour le traitement de certaines infections.

 

Par exemple, cet aliment semble particulièrement efficace pour prévenir ou lutter contre le rhume hivernal. Enfin, il contient de l’inuline, un pré-biotique qui stimule le développement des bactéries bénéfiques de la flore intestinale.

 


Dosage recommandé et précautions d’emploi


 

les bienfaits de l'ail

 

Pour profiter au mieux des bienfaits de l’ail, l’idéal est d’en consommer deux gousses crues ou quatre gousses cuites par jour. Cette différence de dosage s’explique par le fait que l’enzyme que l’on retrouve dans l’ail et qui permet la formation des composés sulfurés est en partie désactivée par la chaleur.

 

Il en est de même pour les antioxydants qui sont beaucoup plus présents dans l’ail cru. Néanmoins, l’ail cuit étant beaucoup plus digeste, les personnes sujettes aux désordres gastro-intestinaux devraient s’orienter vers ce mode de consommation afin de profiter pleinement des bienfaits de l’ail

 

On peut également se supplémenter avec de l’ail séché, sous forme de poudre ou en comprimés. Dans ce cas, il faut savoir qu’une partie de l’allicine serait détruite par la transformation subie même si la digestion est bien meilleure. Concernant la posologie, le mieux est de se référer à la notice du fabriquant.

 

L’ail frais peut avoir des effets laxatifs. Dans ce cas, il est préférable d’en diminuer la consommation ou de se tourner vers des suppléments en gélules ou en comprimés. De plus, l’ail posséderait un pouvoir anticoagulant et serait susceptible d’interférer avec des plantes ou médicaments ayant les mêmes visées thérapeutiques (l’aspirine par exemple).

 


Association avec d’autres plantes


 

les bienfaits de l'ail (4)

 

✓ Avec le curcuma pour optimiser l’effet anti-inflammatoire, combattre les radicaux libres et protéger les organes digestifs.

 

✓ Avec la propolis ou l’échinacée pour stimuler les fonctions immunitaires.

 

✓ Avec le ginkgo biloba afin d’améliorer la circulation sanguine.

 

✓ Avec le thym ou l’eucalyptus pour lutter contre le rhume, les infections des bronches et des poumons.

 

✓ Avec le ginseng pour stimuler la vitalité et la force.

 

Malgré tous les bienfaits de l’ail, ce dernier est encore trop peu utilisé dans nos sociétés modernes, que ce soit dans l’alimentation ou la supplémentation. Quel dommage ! Ce « super aliment » est très bon marché et si sa consommation crue peut être délicate pour les estomacs sensibles, sa cuisson et son incorporation dans un plat permettent de le digérer dans de bonnes conditions.

 

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!