Nutrition

Alcool et Musculation? Est-ce une Combinaison Possible?

Les opportunités pour aller partager une soirée avec des amis et consommer de l’alcool des sont nombreuses. Cependant, est-ce que boire occasionnellement de l’alcool a des effets néfastes sur vos progrès en musculation ?

 

Les puristes considèreront que l’alcool est un obstacle au progrès et devra être supprimé en période de diète.

 

Cependant nous avons cherché dans la littérature scientifique les réels effets de l’alcool sur les performances physiques et le métabolisme. Cet article a pour objectif d’établir une vérité sur la possibilité de conjuguer consommation d’alcool et pratique de la musculation.

Alcool et musculation? Une possibilité?

 


Qu’est-ce que l’alcool ?

 

 

Le terme « alcool » désigne une catégorie chimique de molécule portant la formule -OH. Derrière cette molécule chimique se cache donc de multiples formules dont l’alcool éthylique (éthanol ou ETOH) qui est la seule propre à la consommation humaine.

 

L’éthanol (EOTH) est obtenu par fermentation ou par distillation de végétaux (raisins, pommes, céréales…). entre dans la composition des boissons alcoolisées que nous connaissons tous à savoir : le vin, le cidre, la bière ainsi que spiritueux (alcool fort : whisky, vodka …)

 

Intéressant nous maintenant à l’effet de cette formule chimique sur les performances sportives et le métabolisme

 


L’alcool est-il un frein à la perte de poids ?

 

 

L’éthanol est une catégorie de nutriment ayant une teneur calorifique de 7kcal par gramme consommé.

 

Jetez un oeil aux informations nutritionnelles affichées sur les bouteilles de bière : vous verrez que la teneur calorifique de d’une bière provient en majorité de la teneur en éthanol et très peu des glucides, protéines ou lipides. Malheureusement, l’éthanol est un nutriment affichant des calories vides inutiles au bon fonctionnement de l’organisme.

 

De plus, la molécule d’éthanol aurait des effets néfastes sur le métabolisme et empêcherait l’organisme de brûler efficacement des graisses.

 

Pour résumer, l’alcool est très calorifique puisque 1 gramme consommé équivaut à 7kcal (à titre de comparaison 1 gramme de protéine / glucide équivaut à 4kcal et 1 gramme de lipide apporte 9 cal à l’organisme). Consommer de l’alcool est donc contre-productif pour perdre du poids.

 


L’alcool est-il un frein à la synthèse des protéines ?

 

 

La consommation d’éthanol aurait des effets négatifs sur la synthèse des protéines. Ceci entraverait donc la croissance musculaire et la bonne récupération du muscle suite à une activité physique.

 

La raison sous-jacente à ce phénomène est qu’en absorbant de l’éthanol notre organisme s’intoxique. Cette intoxication entrave le processus de synthèse des protéiques : la consommation d’éthanol affecte la production de l’acide phospatidique responsable du processus mTOR qui conduit à la synthèse des protéines.

 

Quelle est la durée des effets néfastes de l’alcool sur la synthèse protéiques ? Une étude scientifique menée sur des souris ayant absorbée un haut degré d’alcool analyse la durée des effets néfastes de l’éthanol sur la synthèse protéique :

  • -60% dans les 30 minutes après consommation d’alcool
  • -75% dans les 4h après consommation d’alcool
  • -40% dans les 12h après consommation d’alcool

 

Nous vous conseillons donc d’éviter de fréquenter trop souvent des soirées trop arrosés si vous voulez progresser.

 


Est-ce qu’il est possible de boire occasionnellement de l’alcool sans craindre de voir les bénéfices de l’entrainement réduits à néant ?

 

 

Comme nous l’avons vu précédemment consommer fréquemment de grandes quantités d’alcool est très négatif pour l’entrainement.

 

Cependant, une consommation modéré d’alcool soit occasionnellement quelques bières avec des amis fait partie intégrante du bien-être social.

Si la consommation de larges quantités d’alcool intoxique l’organisme et empêche la synthèse des protéines, une consommation modérée n’a aucune influence sur le processus mTOR qui conduit à la synthèse des protéines.

 

Ainsi il est donc possible de concilier vie sociale et musculation. Partager une soirée et boire quelques bières avec des amis n’aura aucune influence sur votre masse musculaire. L’organisme s’adapte à une consommation modérée.

 


Alcool et musculation ? Oui mais avec modération !

 

Dans l’industrie de la santé et du fitness, les individus raisonnent souvent (à tort) de façon manichéenne : Tout ou Rien mais rarement un juste milieu.

 

Comme nous l’avons dans cet article, une consommation modérée d’alcool n’aura quasiment aucune influence sur votre poids et sur votre croissance musculaire.

 

Chez Myprotein, nous pensons qu’adopter un mode de vie sain c’est appliquer un principe de modération. Bien que l’alcool ne soit pas un nutriment essentiel au fonctionnement de notre organisme, il s’agit d’une substance euphorisante et récréative utilisé pour socialiser et bien vivre. Si cela ne vous est pas indispensable, aucune raison de vous forcer à boire de l’alcool … cependant aucune raison de vous interdire une consommation modérée si ce n’est sa teneur calorifique élevée. Tout est une question de modération, comme toute chose dans la vie seul l’abus est mauvais.

 


Informations à retenir

 

Aucune raison de culpabiliser après consommé un verre d’alcool. Une consommation occasionnelle et modérée n’entravera pas vos performances physiques, votre croissance musculaire ni votre faculté à récupérer après une séance d’entrainement. Soyez vigilant à la haute teneur calorifique de l’alcool si vous essayez de perdre du poids.

 

Nous n’encourageons en aucun cas la consommation d’alcool, mais nous vous encourageons à être heureux. Partager une soirée entre ami est aussi importante pour le bien-être que le maintien d’un corps sain.

 

Pas de tags



camille thiebaut

camille thiebaut

Fitness & Nutrition

Content Manager chez Myprotein la journée et passionnée de sport et nutrition le reste du temps ;) !


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!