0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Lifestyle

4 sophismes à oublier sur la diète et l’entrainement

 

Un sophisme est une argumentation à la logique fallacieuse. C’est un raisonnement qui cherche à paraître rigoureux mais qui en réalité n’est pas valide au sens de la logique ou n’a aucune preuve concrète pour l’appuyer. Exemple :

 

✓ La phrase suivante est vraie.
✓ La phrase précédente est fausse.

Ou,

✓ Un problème comporte toujours au moins une solution.
Donc s’il n’y a pas de solution, il n’y a pas de problème.

 

Malheureusement, de multiples mythes et non-sens grotesques prolifèrent dans la vie de chaque sportif que ce soit au sujet de l’entrainement ou de la nutrition pouvant vous empêcher de progresser en musculation.

 


4 sophismes à oublier sur la diète et l’entrainement


 

progresser en musculation, taux de cortisol

 

La confusion musculaire

 

On commence par le fameux «principe de confusion musculaire»…les muscles n’ont pas besoin d’être confus ou dans le doute. Si vous voulez « choquer » vos muscles, fixez des câbles de démarrage sur une batterie de voiture reliés à votre corps et tournez la clef (ne le faites pas hein !).

 

Ce dont les muscles ont besoin pour croître, c’est d’être surchargé par un moyen ou un autre (le « choc » de l’entrainement)  et de récupérer (nutrition, repos, etc.) :

 

Surcharge progressive + récupération = PROGRESSION

 

Vous pouvez utiliser les mêmes exercices dans la même séquence pour les vingt prochaines années tant que vous augmentez les charges. Vous pourrez progresser en musculation aussi longtemps que vous surchargez et récupérez. Il y aura des façons plus ou moins rapides de se faire, mais c’est toujours basé sur le même principe.

 

Pour vérifier la validité de mes propos, il suffit d’appliquer votre faculté rationnelle. Pourquoi vos muscles doivent-ils être «trompés» ou «confus» pour progresser en musculation? Bien qu’ils soient dotés de neurones (moteurs) et reliés au CNS, ils ne sont pas équipés de micro-cerveaux qui doivent être dupés.

 

Ils sont principalement faits d’actine et de myosine. Deux protéines qui doivent être décomposées afin de démarrer le processus de récupération qui conduit éventuellement à des augmentations de taille compensatoire ou de force (en sus de l’adaptation du CNS) vous faisant progresser en musculation.

 

Remarquez que j’ai utilisé le mot «éventuellement». Si vous ne permettez pas une récupération suffisante, vous n’allez que peu ou pas progresser en musculation. Si nous changeons trop souvent nos exercices et notre routine, nous n’accumulons pas suffisamment de volume et d’intensité pour progresser en musculation, peu importe l’objectif.

 

Certaines personnes maintiennent qu’ils ont besoin de changer leurs exercices de temps en temps non pas pour progresser en musculation mais pour atténuer l’ennui. C’est bien, tant que cela n’est pas fait à l’encontre de la capacité à engendrer la surcharge progressive pour vraiment progresser en musculation.

 

« Vous avez besoin d’évacuer les toxines accumulées dans votre corps. »

 

progresser en musculation, taux de cortisol 2

 

Ici, en utilisant un terme réel « détoxification » pour produire une légitimité inadéquate à des produits et des services tout en confondant les consommateurs pour faire penser qu’ils ont des éléments de preuve ou sont fondés sur des données scientifiques.

 

Il existe trois méthodes principales par lesquelles l’élimination de ces « toxines » se fait dans le corps. A cela, vous ne pouvez pas les éliminer comme bon vous semble en buvant du thé magique.

 

✓ Le foie : Une fonction majeure du foie est de métaboliser et d’inactiver les composés endogènes et les substances exogènes néfastes pour épurer le corps. Le foie fournit un mécanisme de filtrage important de la circulation sanguine en éliminant les particules étrangères, y compris les bactéries, les endotoxines et les parasites.

 

✓ Les reins : Comme le foie, les reins éliminent également les toxines ou déchets métaboliques. Les reins contiennent de nombreuses petites structures appelées glomérules. Ces dernières filtrent les substances étrangères et les déchets du sang où elles se concentrent ensuite dans l’urine pour l’excrétion.

 

✓ La sueur : Vous ne pouvez pas «suer les toxines» ou «nettoyer votre organisme» par la transpiration. Bien que la peau soit classée comme un organe majeur, elle n’est pas connectée aux autres systèmes d’épuration du corps.

 

Ainsi, mis à part aller à l’hôpital pour subir une dialyse, un lavage d’estomac ou tout autre procédé médical lourd, vous ne pouvez pas vous « détoxifier » en achetant du thé, en buvant de la soupe au chou ou en allant faire un sauna.

 

« Toute augmentation du taux de cortisol va ruiner vos gains »

 

progresser en musculation, taux de cortisol 3

 

Le cortisol est une hormone stéroïdienne qui est produite dans le cortex des glandes surrénales situées au-dessus de chaque rein. De nombreux facteurs peuvent provoquer une élévation du taux de cortisol comme le jeûne, l’exercice et les facteurs de stress psychosociaux. L’un des nombreux mythes sur le taux de cortisol provient de la nature catabolique de l’entrainement de musculation.

 

Beaucoup ont cette croyance que vous ne pouvez vous entrainer que pour une durée totalement arbitraire à ne surtout pas dépasser ou autrement le taux de cortisol augmentera considérablement et vous fera tomber raide mort (ou pas loin).

 

Nombreux spéculent ainsi qu’avoir un taux de cortisol élevé est simplement quelque chose de dangereux et délétère qui vous empêchera de progresser en musculation.

 

Au-delà d’avoir des taux de cortisol chroniquement élevés (c’est-à-dire dans la durée), des décharges aigües de cortisol ne vont pas vous tuer. De plus cette hormone a bien d’autres fonctions importantes et positives dans l’organisme.

 

Dans notre contexte, bien qu’un taux de cortisol élevé ait des effets cataboliques, ce dernier n’est pas un problème pour progresser en musculation.

 

En outre, le cortisol est une hormone à action plus lente et non immédiate. Les augmentations à court terme du taux de cortisol lors d’une séance donnée sont plus indicatives de la difficulté de l‘entrainement, de la quantité de dommages et du stress métabolique engendré.

 

Par conséquent, si votre entraînement est efficace ou vous a stimulé, on retrouve une forte augmentation du taux de cortisol ce qui est une bonne chose pour progresser en musculation et pour l’hypertrophie future.

 

Pour conclure, je ne dis pas qu’un taux de cortisol élevé est anabolisant, mais que les hausses à court terme du taux de cortisol sont plus indicatives d’une séance de qualité en raison de la quantité de stress subit.

 

« Vous avez envie de certains aliments parce que vous êtes déficient en l’un des nutriments qu’ils fournissent. »

 

progresser en musculation, taux de cortisol 4

 

Une petite dernière pour la route !

 

Sauf si vous êtes un cerf ou un orignal. (Au printemps, ces animaux sont attirés par les «dépôts de sel», des dépôts minéraux qui leurs fournissent les éléments nutritifs dont ils ont besoin), vous pouvez oublier ces propos absurdes.

 

Les envies de nourriture -et surtout de malbouffe !- chez l’humain sont avant tout basées sur la satisfaction des besoins émotionnels. Ces « envies » se produisent lorsque votre alimentation est restreinte, rébarbative, ou quand vous savez que vous ne pouvez pas avoir quelque chose et que la discipline ne suit plus.

 

C’est comme ça et il faut savoir y résister dans le temps, que ce soit par l’usure de l’assiduité ou l’adaptation de votre diète en étant moins carré de temps en temps.

 

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


LA SEMAINE DE BLACK FRIDAY A COMMENCÉ! | Profitez de 40% sur le site avec le code: 40BFFR Cliquez!