Entrainement

Le cannabis n’a pas d’effet négatif sur l’exercice physique, d’après une étude

Les films et la télévision nous ont appris qu’après avoir consommé du cannabis, se rendre à la salle de sport est probablement la dernière chose à laquelle on pense. Cependant, des recherches récentes ont suggéré que le contraire pourrait être vrai, et qu’il existe une relation positive entre le cannabis et l’exercice physique, voire même une augmentation de la motivation.1

Ces études ont été menées dans des États américains où le cannabis est légal, et bien sûr, en France, ce genre de « pré-entraînement » n’est pas une option.

Cependant, des études intéressantes ont également été menées sur les effets du CBD sur l’exercice, qui est légal en France. Quelles sont les conclusions de ces études ?

L’étude

En 2019, des chercheurs ont examiné 600 consommateurs de cannabis dans des États américains où cette drogue a été légalisée et ont demandé s’ils approuvaient ou non la consommation de cannabis avant et/ou après une séance d’entraînement1.

Ce qui a été trouvé était tout à fait à l’opposé du stéréotype du fumeur paresseux. L’étude a révélé que plus de 80 % des consommateurs de cannabis acceptaient de fumer avant et/ou après une séance d’entraînement1.

Les chercheurs ont tenu compte de toutes les différences démographiques des participants, comme l’âge et le sexe, et « la consommation de cannabis pendant l’exercice était toujours associée à 43 minutes supplémentaires d’exercice aérobique hebdomadaire en moyenne « 1.

En outre, il a également été constaté que 40 % des personnes interrogées qui approuvent l’utilisation du cannabis en même temps qu’une séance d’entraînement « atteignent ou dépassent les recommandations de l’American College of Sports Medicine, à savoir un minimum de 150 minutes d’exercice aérobique par semaine », contre moins de 30 % des consommateurs de cannabis qui ne l’approuvent pas1.

Les chercheurs ont également constaté que les personnes interrogées qui ont approuvé la consommation de cannabis avant et/ou après une séance d’entraînement ont déclaré que cela « améliore leur plaisir et leur récupération après l’exercice, et environ la moitié ont déclaré que cela augmente leur motivation à faire de l’exercice « 1.

Mais attendez… ce n’est pas tout

L’étude de 2019 a suscité d’autres recherches. Cette année, une nouvelle étude a donc été menée et ses conclusions semblent consolider ce qui avait été découvert en 2019.

Cette étude de 2021 visait à en savoir plus sur la relation entre le cannabis et l’exercice dans les États américains où la drogue a été légalisée, dans l’espoir d’éclairer les discussions sur la légalisation.

L’étude a utilisé les données des quatrième et cinquième vagues de la National Longitudinal Study of Adolescent to Adult Health pour étayer ses conclusions (une étude qui administre des questionnaires sur les comportements de santé au même groupe représentatif depuis 1994)3.

Les résultats ont montré que la consommation de cannabis n’avait pas de relation significative avec l’exercice physique et que « les seules estimations significatives suggèrent une relation positive, même chez les gros consommateurs au cours des 30 derniers jours « 2. Ainsi, aucun effet négatif n’a été constaté et toute relation suggérée était positive.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Aux États-Unis, ces études sont précieuses pour alimenter les débats alors que la légalisation se poursuit.

Bien sûr, en France, le cannabis est illégal, mais le cannabidiol, ou CBD, ne l’est pas. Le CBD est un composé actif de la plante de cannabis, mais il n’a pas de propriétés psychoactives car il ne contient pas de THC4.

Quelques études sur la relation entre le CBD et l’exercice physique ont trouvé une relation positive entre les deux.

Une étude réalisée en 2020 a révélé que « le CBD a été signalé comme exerçant un certain nombre d’effets physiologiques, biochimiques et psychologiques, qui ont le potentiel de bénéficier aux athlètes« 4.

En particulier, les propriétés anti-inflammatoires pourraient être incroyablement bénéfiques à la récupération post-entraînement d’un athlète.4

Cela dit, les chercheurs soulignent que les conclusions de cette étude sont préliminaires et que de nombreuses autres recherches doivent être menées dans ce domaine.

Ce qu’il faut en retenir

Avec la légalisation du cannabis dans un plus grand nombre d’États, il est probable que nous obtiendrons beaucoup plus d’informations et d’études sur ses effets sur la santé et l’exercice. Bien qu’il reste encore beaucoup de recherches à faire dans ce domaine, il y a eu des développements intéressants qui vont à l’encontre de ce que nous pensions être les effets du cannabis sur notre corps.

Le cannabis n’est pas légal, mais le CBD peut présenter certains avantages, notamment pour votre rétablissement, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires et sont probablement en cours dans ce domaine également. Et bien sûr, il y a toujours notre fidèle pre-workout vers lequel se tourner…


  1. “The New Runner’s High? Examining Relationships Between Cannabis Use and Exercise Behavior in States With Legalized Cannabis”, University of Colorado Boulder, 2019, https://doi.org/10.3389/fpubh.2019.00099
  2. “The relationships between marijuana use and exercise among young and middle-aged adults”, Michael T. French, Karoline Mortensen, Manuel Alcalá Kovalski, Preventive Medicine, Volume 147, 2021, ISSN 0091-7435, https://doi.org/10.1016/j.ypmed.2021.106518.
  3. National Longitudinal Study of Adolescent to Adult Health (Add Health), 1994-2008 [Public Use]. Carolina Population Center, University of North Carolina-Chapel Hill [distributor], Inter-university Consortium for Political and Social Research [distributor], 2018-08-06. https://doi.org/10.3886/ICPSR21600.v21
  4. Cannabidiol and Sports Performance: a Narrative Review of Relevant Evidence and Recommendations for Future Research. McCartney, D., Benson, M. J., Desbrow, B., Irwin, C., Suraev, A., & McGregor, I. S. (2020).  Sports medicine – open6(1), 27. https://doi.org/10.1186/s40798-020-00251-0


Anthony Ramos

Anthony Ramos

La rédac

Anthony Ramos pratique la musculation depuis plus de 5 ans et travaille pour Myprotein depuis 1 an. Il suit l’évolution de l’industrie du fitness, ses tendances et ses innovations depuis qu’il s’est passionné par la pratique de ce sport.

Durant son temps libre, Anthony aime se rendre à la salle de sport et perfectionner ses connaissances sur l’entraînement, la nutrition sportive et le monde des réseaux sociaux – mais surtout voir ses amis, sa famille et voyager autour du monde.


30% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE: MV30 50% SUR +200 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS Profitez-en ici