0 Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Ambassadeurs

Etre combattant pro de MMA à 23 ans – Morgan Charrière alias « Luffy »

« Seulement deux ans de pratique MMA m’ont permis d’atteindre le haut niveau »Morgan Charriere

Combien de personnes avons-nous entendu dire des excuses comme : « Il faut que je sois fort avant de faire ce sport » ou « Il faudrait que je perde du poids avant » ?

En effet, la liste d’excuses est loin d’etre exhaustive, mais nous sommes persuadés que vous avez quelqu’un dans votre entourage qui a toujours voulu se lancer dans un sport et qui n’a jamais commencé à cause de ce type de futilités.

Qui dit Automne, dit rentrée des classes mais également retour au sport. En cette occasion, nous avons eu la possibilité d’interviewer un nouvel ambassadeur pour Myprotein France : Morgan Charrière.

Morgan Charrière ou @morgan_chapa sur les réseaux sociaux, est un combattant professionnel de MMA (mixed martial arts) de 23 ans venant des Yvelines. (78)

La particularité de cette pratique sportive est qu’elle n’est pas reconnu par l’État, cependant sa légalisation avance et est en très bonne voie.

L’histoire de Morgan, de son surnom « Luffy » (un personnage du manga One Piece) est inspirante pour plus d’un. Après avoir pratiqué le judo pendant 8 ans, il décide d’arrêter pour se lancer dans le MMA ou plus communément Pancrace comme on le nomme dans l’hexagone. C’est un sport de combat mélangeant différents arts martiaux, qui oppose deux combattants dans un octogone. Tous les coups sont quasiment permis, les coups de coudes, genoux et les coups au sol. 2 ans seulement après son inscription au Chapa Quente, son club à Mantes-la-Jolie, il se lance dans une carrière professionnelle et enchaine les combats en Europe pour se forger un nom.

Retrouvez dans cet article :

Commencer le MMA

Les débuts


« J’ai arrêté le judo, car ça ne me plaisait plus. À mes 16 ans, j’ai un ami qui en pratiquait déjà et qui m’a proposé d’en faire avec lui. C’est un sport qui m’a toujours attiré, que j’ai découvert grâce au film américain Never Back Down »

Et en effet, après 2 ans de pratique en pancrace, et il passe professionnel dans sa discipline en France tout en sachant que ce statut signifiait simplement qu’aucune protection ne doit être portée pendant les matchs.  En effet la discipline n’est pas autant reconnue qu’à l’étranger bien que l’UFC, la plus grande fédération de MMA est très populaire dans le monde entier.

« Dans le MMA, il y a deux types de combattants, les Free-Agents, ce que j’étais avant de rejoindre une fédération professionnelle. Cela nous permet de se faire un nom et de combattre sans avoir de réelle limites imposé par un contrat. »

 

La signature dans une fédération anglaise de MMA : Le Cage Warrior


Alors que Morgan était en Irlande pendant le mois de février 2019, il reçoit un appel inattendu de son manager :

« Mon manager m’appelle en me disant que le Cage Warrior, la plus grande fédération européenne de MMA me proposait un combat dans 10 jours contre Soren Bak, l’un des meilleurs combattants de sa catégorie. J’ai directement accepté même si le challenge allait être difficile à relever : Je devais perdre 12 kg en 10 jours pour arriver au poids imposé de 66 kg »

C’est donc le 9 mars 2019 à Copenhague, qu’il rencontre le danois Soren Bak, champion par intérim des poids plumes. Au bout de 5 rounds intenses de 5 minutes, il est malheureusement déclaré perdant selon les décisions des juges, décisions que Morgan regrette.

« Je suis passé à deux doigts de la ceinture. En tant que challenger, tous les bookmakers misaient sur ma défaite. Suite à ce combat, ma popularité est montée en flèche : j’ai reçu énormément de messages de mes pairs sur Instagram. Je ferai en sorte d’être le vainqueur du prochain combat pour le titre »

Suite à ce combat très serré, la fédération britannique le signe pour 5 prochains combats. En juin 2019, on lui propose un autre combat contre Lewis Monarch le challenger pour le titre. Il le bat à Londres, ce qui lui permet de pouvoir obtenir un autre combat en octobre déterminant pour sa course au titre des poids plumes.

« Mon objectif cette saison est devenir le champion de la fédération Cage Warrior 66 kg pour me rapprocher de mon but ultime : l’UFC »

 

Son modèle sportif et son objectif à long terme


Morgan a des grandes ambitions pour sa carrière, il suit les combattants UFC sur les réseaux sociaux, mais il assure que ce sport n’était pas une vocation au départ, mais plutôt un coup de cœur. Malgré ses aspirations, il ne souhaite pas forcément devenir un champion incontesté car le niveau est très relevé.

Cependant une carrière similaire à celle de Donald Serrone, un combattant UFC reconnu par ses pairs mais peu populaire lui convient très bien.

 

Combattant mais aussi créateur de contenu

Si vous suivez activement le streaming de jeux-vidéos et la plateforme Twitch, vous l’avez probablement vu sur la chaine du streamer Kameto (250k abonnés sur YouTube et 371k sur Twitch), via sa série « Plus jamais gros » qui comptabilise plus de 4 millions de vues totalisées sur YouTube, pour une série de 10 vidéos.

La visibilité sur la chaine de Kameto (qui a d’ailleurs perdu 15 kg en seulement un mois et demi) lui a permis de donner un coup d’accélérateur à sa popularité.

« J’ai toujours voulu faire du contenu de qualité sur les réseaux sociaux. Je suis d’ailleurs très présent sur Twitter : cela m’a permis de directement approcher Kameto et de lui proposer de l’aider à perdre du poids. La série de vidéos était mon idée, cela nous a permis de proposer du contenu inspirant pour un maximum de personnes. »

L’entrainement de Morgan

Renforcement physique et arts martiaux


Comme un grand nombre de sports, l’entrainement d’un combattant de MMA se décompose en deux parties : la préparation physique pour le combat et l’off-season. (période ou on ne combat pas) Sa matière de s’entrainer ne change quasiment pas, la différence majeure sera son poids qui peut varier entre 66 et 78 kg.

« Ma fréquence d’entrainements est assez élevée, je m’entraine deux fois par jour : une fois le matin et une fois l’après-midi. Ma fréquence hebdomadaire atteint les 12 à 14 entrainements. »

  • Deux à trois entrainements de musculation : 2 mouvements polyarticulaires (développé couché, squat, soulevé de terre…) dans une optique de force max ou de vitesse, accompagné d’un bloc d’exercices axé gainage ou cardio.
  • Entrainements axé MMA, qui lui prend la majeure partie de son temps.

Le repos


Afin de pouvoir supporter sa haute fréquence d’entrainements, Morgan s’autorise une sieste pendant la journée entre le premier et le deuxième entrainement. Il essaye de viser les 8 heures de sommeil, et mange le plus sainement possible.

Il ne compte pas ses calories mais il essaie d’atteindre des apports optimaux en macronutriments pour pouvoir donner son maximum à l’entrainement.

À la fin de chaque combat, il se laisse 2 à 3 jours de repos maximum. Cependant il essaie de rester au maximum actif, car les combats peuvent tomber inopinément.

La nutrition d’un combattant MMA

Son alimentation


« Je fais de mon mieux pour manger sainement, mais j’ai un rapport très sain avec la nourriture. Je compte seulement mes calories et macronutriments en vue d’un combat, car je dois perdre du poids rapidement. »

En effet, lors d’une préparation d’un combat, Morgan entre dans une phase de « cutting« . Le cutting est la phase ou Morgan va perdre du poids très rapidement, pour pouvoir atteindre son poids avant la montée dans l’octogone, il compte ses calories, macronutriments et suit un régime cétogène (alimentation très pauvre en glucides et riches en lipides)

 

Les compléments alimentaires que Morgan utilise


  • La créatine monohydrate, supplément intéressant pour sa discipline qui lui permet un petit gain de force pour les moments cruciaux comme les saisies au sol
  • Les oméga-3 afin d’apporter des lipides de qualité
  • La Vitamine D.
  • The Joint pour pouvoir prévenir les douleurs articulaires et tendineuses.
  • De la Whey après l’entrainement.
  • Des BCAA en poudre pour accompagner son entrainement.

 

Le message de fin

« Mon meilleur conseil pour la reprise du sport est de ne pas attendre. Le sport c’est comme l’école, tu apprends à lire et à écrire là-bas. Et bien pour le sport, c’est la même chose, si tu ne sais pas te battre ou si tu n’as pas de cardio, tu apprendras directement. Il faut prendre son courage à deux mains et ne pas avoir peur du niveau que l’on peut avoir au début. »

 



Anthony Ramos

Anthony Ramos

La rédac

Anthony Ramos pratique la musculation pendant plus de 5 ans. Il suit l’évolution de l’industrie du fitness, ses tendances et ses innovations depuis qu’il s’est passionné par la pratique de ce sport.

Durant son temps libre, Anthony aime se rendre à la salle de sport et perfectionner ses connaissances sur l’entrainement, la nutrition sportive et le développement personnel – mais surtout voir ses amis, sa famille et voyager autour du monde.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR +190 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +38% SUR LES MEILLEURES VENTES CODE : MV38 Profitez-en ici