Nutrition

Régime du boxeur : tout savoir sur le régime du boxeur 

Pour certains, il relève du cauchemar, et pour d’autres, de l’obsession.

Si son interprétation a largement évolué au fil du temps, le poids est aujourd’hui considéré comme un facteur indéniable de la performance chez le sportif, avec un degré d’importance plus ou moins élevé selon les disciplines. 

La boxe intègre la grande famille des sports où le poids a une incidence directe sur les résultats de l’athlète. 

Quelques grammes en trop, et le boxeur se retrouve dans une catégorie qui n’est plus la sienne, au risque de ne plus faire le poids. Quelques grammes en moins, et le boxeur s’écarte de son poids de forme, au risque de ne pas être aussi efficace qu’il aurait pu l’être. 

La surveillance du poids constitue l’une des tâches quotidiennes du boxeur et il arrive, à l’approche d’un événement important, qu’il doive user de stratégies nutritionnelles précises pour respecter le cahier des charges. 

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur le régime du boxeurdont l’efficacité sur la perte de poids en fait un outil très utilisé non seulement par les boxeurs eux-mêmes, mais également par un ensemble très hétéroclite. 

Peut-être vous inspirera-t-il ! 

 

Qu’est-ce que le régime du boxeur ? 

Tout comme le régime sportif (article à ce sujet ici), le régime du boxeur repose sur une consommation accrue de protéines, à la différence qu’elle est associée à une restriction calorique. 

De ce fait, son pratiquant conserve une masse musculaire stable (1), nécessaire au maintien d’un métabolisme de base élevé, propre à une dépense énergétique plus importante au repos. 

De plus, la dimension hypocalorique du régime initie un déficit calorique indispensable à la perte de poids et permet, sur une période relativement courte (1 à 

2 semaines), d’améliorer considérablement le rapport « masse maigre – masse grasse ».

Rien de plus logique, quand on connaît l’importance de ce rapport pour un boxeur.

L’idée est donc d’associer des sources de protéines diverses (végétales et animales) à hauteur de 40 – 45 % de l’apport journalier (2), avec des glucides principalement issus de fruits et de légumes (index glycémique bas) tout en limitant l’apport en matières grasses. 

 Ceci, en conservant une balance énergétique négative (apports < dépense) ; processus simplifié par la pratique d’une activité physique à intensité modérée.

 

Comment ça marche ? 

Les mécanismes impliqués dans la perte de poids ressemblent peu ou prou au susdit régime sportif. 

En effet, l’augmentation de la consommation de protéines propre aux deux régimes stabilise le pourcentage de masse maigre initialement perdu lors d’un régime hypocalorique classique. 

Ainsi, encore une fois, le métabolisme de base reste élevé et permet une dépense énergétique au repos supérieure par rapport à un régime hypocalorique standard (1). 

De plus, nous savons que les protéines jouent un rôle sur la satiété grâce aux mécanismes physiologiques que leur consommation implique (3), chose d’autant plus utile lors d’un régime sujet à des restrictions comme celui-ci. 

Car oui, sa différence réside bel et bien dans le fait qu’il demande une discipline de fer, en lien avec la diminution de l’apport calorique par rapport aux besoins. 

C’est cette particularité qui le rend plus efficace dans le processus de perte de poids et qui explique son utilisation courante chez les sportifs de haut niveau, pour qui les fluctuations pondérales sont pratique courante. 

Seuls les plus rigoureux s’y retrouveront. 

 

La soupe, votre nouvel allié 

Comme précisé dans la première partie, l’idéal consiste à associer les protéines avec des glucides à index glycémique bas, présents dans les fruits et légumes. 

Et quoi de mieux que de retrouver les plaisirs d’antan, grâce à la soupe ? 

Car, à défaut de faire grandir, elle agit plutôt sur la diminution du poids, d’où sa forte représentation chez les pratiquants du régime du boxeur.

Pauvre en calories, elle vous permettra de mener à bien votre projet, en plus d’éveiller votre imagination culinaire grâce aux intarissables possibilités qu’offrent ses nombreux ingrédients. 

Enfin, sa richesse en micronutriments permettra de compenser une partie voire l’ensemble des pertes induites par un régime hypocalorique, et de soulager l’organisme sur le plan digestif. 

 

Ce qu’il faut retenir 

 Besoin de perdre du poids rapidement à l’approche d’un événement sportif  important ? Marre de ces quelques kilos en trop qui vous maintiennent éloigné de votre objectif esthétique ? 

Ce régime est fait pour vous. 

Initialement élaboré au service du boxeur, ce programme permet de maintenir une masse musculaire si chère aux sportifs, tout en éliminant le surplus de gras qui peut empêcher un athlète d’être à son meilleur niveau. 

En effet, à l’instar du régime sportif, ce régime se base sur la conservation d’un métabolisme de base élevé, en plus d’inclure une dimension hypocalorique propre à l’accélération de la perte de poids. 

Motivation, discipline et organisation seront les maîtres mots, il ne tient qu’à vous d’amorcer le changement.

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.


  1. Effect of a high protein diet and/or resistance exercise on the preservation of fat free mass during weight loss in overweight and obese older adults: a randomized controlled trial – A. M. Verreijen et al., 2017. (1) 
  2. High protein vs high carbohydrate hypoenergetic diet for the treatment of obese hyperinsulinemic subjects – N. Hwalla Baba et al., 1999. (2) 
  3. Proteins and satiety: implications for weight management – S. Soenen & M.S. Westerterp- Plantenga, 2008 (3) 


Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


20% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE: PLUS20
JUSQU'À 50% SUR TOUT | AUCUN CODE REQUIS
Profitez-en ici