Nutrition

L’Alcool et la Musculation – Une combinaison compliquée?

Par Antoine Espagnol

 

Une bière devant un match de rugby, un petit verre de rosé sur une terrasse ensoleillé, un bon bar à vin sur Paris ou quelques whisky-coca en boite de nuit, on ne va pas se mentir, les occasions ne manquent pas pour boire un petit godet (ou deux). Il n’y a pas de mal à se faire du bien entre amis tant que ça reste dans un cadre et qu’on  ne dépasse pas le fameux petit verre de trop. Pour ce qui est de la compatibilité de la consommation d’alcool et du sport c’est sûr que ce n’est pas terrible… Essayons de voir ensemble qu’elles peuvent être les conséquences sur notre organisme ainsi que sur nos performances sportives.

 

La prise de poids

 

Et oui ce n’est un secret pour personne je pense, mais l’alcool fait bel et bien grossir ! On connaît tous quelqu’un  avec ce fameux «  bide à bière ». C’est bien simple 1g d’éthanol est quasiment aussi énergétique que 1g de lipide. 1g d’éthanol c’est 7 kcals contre 9 kcals pour les lipides (seulement 4 kcals pour les glucides et les protéines). A titre d’exemple, un mojito accompagné d’un shot d’alcool fort représente environ 200 kcals. Malheureusement pour ce qui est de l’alcool ce sont ce qu’on appelle des calories vide, elles ne servent à rien !

 

best-nutrition-tips

 

Ces calories ne seront pas utilisées à des fins énergétiques mais bel et bien stockés sous forme de graisse dans le tissu adipeux. De plus, pour ce qui est des cocktails avec des mélanges d’alcools forts et de sodas ou de jus, la prise énergétique est bien plus importante. Le foie étant focalisé sur la détoxification de l’éthanol, il ne s’occupe pas réellement de l’énergie apportée  par les jus ou les sodas et comme tout ce qui n’est pas utilisé, cela finit en stockage adipocitaire. L’alcool rend plus difficile l’oxydation des lipides et augmente le taux de triglycérides sanguin, il favorise donc une balance lipidique positive. A long terme la consommation d’alcool augmente la taille des adipocyte et le taux de masse grasse notamment au niveau de la graisse abdominale (la plus dangereuse)

 

 

 

La déshydratation

 

Tout le monde a connu ça, une irrésistible envie de boire et une énorme difficulté à étancher sa soif  le lendemain d’une soirée un peu trop arrosé. Ceci est dû à l’inhibition d’une hormone : l’ADH (Hormone Anti Diurétique). L’alcool inhibe donc cette hormone, empêchant la réabsorption d’eau au  niveau des tubules rénaux. On apporte donc du liquide mais l’eau n’est pas réabsorbée, ceci stimule donc la diurèse de façon très importante d’où  les allers retours incessants aux toilettes lors de la consommation de bière par exemple. Il s’en suit donc un état de déshydratation avec tous les risques que cela comporte. Un petit conseil, lors de vos soirée n’hésitez pas à boire de l’eau de temps en temps, non seulement pour palier à cet état de déshydratation, mais aussi pour éviter la gueule de bois du lendemain (lié à la déshydratation).shutterstock_33925393

Perturbation de la régénération musculaire

 

Ce point s’avère être primordiale pour les personne désirant augmenter leur masse musculaire ou même à la maintenir en période de sèche. De nombreuses études ont démontrés que la consommation d’alcool, même modérée, après un entrainement, ralentie la régénération musculaire. L’alcool altèrerait l’activité des cellules souches musculaires appelées cellules satellites, qui sont à la base de la régénération musculaire en proliférant, migrant, et fusionnant ensemble afin de former de nouvelles fibres.

La consommation d’alcool est d’autant plus préjudiciable, que le sport pratiqué, est un sport occasionnant d’importants dommages musculaires, tel que la musculation, car le risque de blessures est bien évidemment accrue.

 

C’est toujours sympa de boire un verre que soit en famille ou entre amis, mais maintenant vous êtes au courant des différentes conséquences que cela peut avoir sur votre organismes. Si on dépasse la limite en soirée et qu’on prend une bonne vieille cuite des familles, il va falloir assumer… Le lendemain on veillera à boire beaucoup plus d’eau que d’habitude, on privilégiera les fruits et légumes qui sont des aliments alkalins afin de tamponner l’acidité produite par l’alcool et on peut aller s’entrainer ! Veillez simplement à baisser vos charges et l’intensité de votre entrainement car oui le lendemain d’une soirée un peu trop arrosé nous sommes bien plus faible et bien plus sujet aux blessures.

 

Par Antoine Espagnol

 

Découvrez un tas de recettes exclusives et healthy !

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!