Lifestyle

Appliquer du chaud ou du froid sur une douleur ? Partie 2 : le chaud

 

Même si cela dépend de nombreux facteurs (état de la blessure, localisation, préférence personnelle, forme générale, etc.), la chaleur est généralement plus utile pour les problèmes qui se sont produits 48h avant.

 

Ici on l’utilise principalement pour soulager des douleurs musculaires chroniques ou pour soulager le stress. En d’autres termes, elle est plus utile pour les pathologies chroniques, les blessures récurrentes et les raideurs qui ne sont pas associées à un gonflement.

 


Le chaud : Pour soulager douleurs musculaire, stress et raideurs.


 

soulager une douleur musculaire 3

 

Alors que la glace à un effet vasoconstrictant, la chaleur dilate les vaisseaux (vasodilatation), ce qui augmente le flux sanguin. De là, typiquement, des blessures chroniques sont associées à une ischémie (manque de sang). La chaleur permet alors d’envoyer plus de sang dans la zone lésée afin de favoriser la cicatrisation des tissus endommagés, d’apporter des nutriments et d’évacuer les déchets.

 

C’est aussi pourquoi vous ne devez généralement pas utiliser de chaleur s’il y a présence d’un œdème ou une enflure / gonflement prononcé. En effet, mieux vaut ne pas chercher à augmenter (sauf cas particulier) le flux sanguin dans une zone qui est déjà « surchargée » en sang.

 

Ainsi, la chaleur est plus utile dans les cas de raideur musculaire lorsque la mobilité et / ou l’amplitude de mouvement est limitée. Ces conditions sont fréquemment causées ou exacerbées par un flux sanguin insuffisant. Ici, l’application de chaleur peut apporter un certain soulagement de ces symptômes et favoriser la guérison.

 

Le chaud peut également soulager la douleur musculaire en modifiant positivement les messages que vos nerfs sensoriels envoient à votre cerveau.

 

De plus, on l’emploie pour soulager d’anciennes douleurs musculaires ou blessures qui n’ont pas tout à fait guéries « correctement » (les muscles et les tissus conjonctifs n’ont pas repris leur ancienne élasticité). La chaleur peut permettre à ces fibres musculaires de se détendre un peu, mais cela ne vaut que pour un bref délai et il faut en parallèle traiter le mal à la racine.

 

Enfin, la chaleur est aussi idéale en ajout d’un traitement de trigger points et complète à merveille des massages pour aider à la récupération de tissus et promouvoir un meilleur flux sanguin et de nutriments.

 


Utilisation de la chaleur


 

soulager une douleur musculaire 2

 

La chaleur est généralement utilisée pour soulager des douleurs musculaires / blessures chroniques ou qui ne sont pas enflammées et ne présente pas de gonflement.

 

Elle est également idéale pour lutter contre la fatigue, stress, crampes, tensions et douleurs au dos et au cou, soulager des douleurs musculaires ou articulaires (type entorse récurrente), par son effet relaxant sur les muscles et les articulations.

 

Naturellement, trop de chaleur peut endommager votre peau (brulure). Comme avec le froid, il est préférable de ne pas appliquer une trop forte chaleur sur la peau et de cycler son application. On recommande l’application de chaleur plusieurs fois par jour en fonction de la situation.

 

On fait généralement des applications de 10 à 30 minutes à l’aide d’une serviette très chaude, de pierres chauffées ou d’une poche « magique » chauffante. De plus, pour les vertus relaxantes, vous pouvez prendre une douche, un bain chaud ou effectuer des massages accompagnés de chaleur.

 

Enfin, vous pouvez appliquer du chaud un ou deux jour après une séance d’entraînement difficile pour mieux récupérer et envoyer du sang dans les tissus ciblés (apport de nutriments / évacuation des déchets).

 

Les athlètes  peuvent également utiliser la chaleur avant l’effort pour augmenter l’élasticité des tissus conjonctifs et stimuler la circulation sanguine avant l’effort ou pour la récupération. Néanmoins avec la chaleur, le soulagement et les bénéfices ne durent qu’un bref temps après l’application.

 


Attention


 

soulager une douleur musculaire 5

 

Si votre peau devient rouge, enflammée, ou douloureuse, arrêtez ou utilisez une température inférieure.

 

De plus, ne pas appliquer de chaleur pour soulager une douleur musculaire après l’exercice, une blessure aiguë ou après les premières 72h d’une blessure si l’inflammation a diminuée (sinon, allez voir un médecin). De surcroît, ne jamais appliquer de chaleur sur une blessure « fraîche ». Ici, mieux vaut utiliser du froid. On l’a vu, la chaleur accroit le flux sanguin autour de la zone lésée et peut aggraver le problème.

 

Qu’est-ce qu’une blessure fraiche ?

 

Tout tissu qui a été endommagé physiquement est enflammé pendant quelques jours, ceci en fonction de la gravité de la blessure.

 

Si les tissus superficiels sont sensibles au toucher, si la peau est chaude et rouge, s’il y a un gonflement, ce sont  des signes que votre blessure est encore « fraiche » et ne doit pas être chauffée. L’exception à cette règle est une apparition récente de faibles douleurs au bas du dos.

 

Enfin, mieux vaut ne pas utiliser de chaleur :

 

✓ Sur les zones où la peau est en mauvais état ;
✓ Sur les zones de la peau où vous avez une mauvaise réaction au chaud ;
✓ En présence d’une infection.

 

Sur les blessures qui sont « chaudes » au toucher. C’est un signe d’infection active ou d’inflammation. Ici, la chaleur peut aggraver votre état.

 

[thg_wp_product_query search= »10650267,10615613,10650266″ limit= »3″ layout= »grid » columns= »3″]

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!