Entrainement

4 méthodes pour optimiser vos progrès en salle de musculation

Travailler plus intelligemment puis plus dur

Pour profiter au maximum de vos efforts il faut sans cesse vous diriger vers des objectifs établis afin de ne pas perdre votre temps et de brasser de l’air. Oui, il faut forcer, il faut combattre, il faut suer, mais cela passe après le choix d’une direction à prendre et d’un but final. Ce n’est qu’après coup que vous pourrez TOUT faire afin d’y arriver.

Ainsi, avant de vous lancer dans une entreprise quelconque, il faut un objectif que vous jugez stimulant et vous maintient discipliné sur le long terme (appliquer la méthode SMART). Ensuite, avec cet objectif en ligne de mire, vous pourrez construire point par point un plan de réussite qui maximise votre temps et minimise les détails, constitué d’un programme clair et de sous-objectifs concrets.

Après quoi, chacun de vos entrainements doit vous faire avancer vers vos objectifs, même dans les pires conditions, il y a toujours l’occasion de progresser. Cependant, il existe un problème majeur, surtout chez les débutants, qui est de vouloir tout faire sans avoir acquis les bases de l’entrainement, ni une fondation de force ou physique, et que seul le fait d’aller à la salle sans réfléchir (ni trop se forcer) suffit à progresser.

Ainsi, en vous concentrant sur ce qui vous est véritablement nécessaire pour progresser à votre niveau vous pourrez oublier tous ce qui peut vous parasiter afin de vous impliquer à fond dans vos entrainements et en tirer le meilleur retour sur investissement en temps et en efforts.  Il faut réfléchir avec le passé afin d’agir dans le présent et de réussir dans le futur. Découvrez ce qu’il faut vraiment pour atteindre votre but, cherchez à y accéder par étape et oublier tout ce qui ne vous bénéfice pas.

Evaluer votre progression

évaluez votre progression en musculation

Si vous êtes perdu au milieu d’une forêt tropicale et que vous n’êtes pas un survivaliste ou un béret vert, vous trouverez certainement utile d’avoir une carte, un couteau, un kit allume feu, un peu de corde et un guide de survie à portée de main ou tout simplement un GPS et suffisamment d’eau pour retrouver la civilisation en moins de 24h.

Alors si vous n’êtes pas Bear Grylls (entendre l’élite génétique) et que voulez vraiment progresser, il faut des repères sur lesquels vous baser afin d’évoluer. Donc, vous devez enregistrer vos mensurations (poids / tour de taille / pectoraux / cuisses), suivre votre diète, la qualité de votre sommeil et bien entendu vos entrainements afin d’ajuster tous ces paramètres de façon hebdomadaire. Cela vous emmène vers la progression et permet de savoir quoi faire pour la poursuivre au lieu de naviguer au hasard.

Si vous ne connectez pas tous ces éléments ensemble pour ajuster vos entrainements et votre récupération dans le temps, il vous sera beaucoup plus difficile de dire si vous avancez effectivement vers vos objectifs ou si vous régressez et surtout de le faire de façon continue.

Il faut alors se munir d’un journal d’entrainement dans lequel vous notez chacun de vos passages en salle, votre forme physique / mentale et l’avancement de vos objectifs. Cela vous inspirera à faire de votre mieux et vous permet de vérifier que ce que vous êtes faites-vous amène vers la progression, et ne se voit pas être une simple perte de temps et d’énergie. Rapportez toutes vos mensurations, vos entrainements, votre diète (que ce soit sous format papier ou informatique) de façon hebdomadaire et mensuelle afin d’ajuster votre diète, vos entrainements et votre récupération dans le sens de la… progression !

Etre concentré sur la pratique et la discipline

une bonne pratique et une bonne discipline vous apporteront le maximum de bénéfices

Les personnes les plus productives et réussies pratiquent sans cesse leur art. Les meilleurs bodybuilders s’entrainent chaque jour, les meilleurs dessinateurs s’y appliquent sans cesse, les meilleurs hommes d’affaires suivent leurs investissements H24, les meilleurs musiciens pratiquent de leur instrument plusieurs heures par jour, etc. Il n’y a pas que le talent qui compte, il y a surtout le travail et la discipline.

Cela peut paraitre étrange, mais il ne s’agit uniquement de performance, il s’agit de pratique continue et de travail. L’accent est mis sur la réalisation de l’action et il faut considérer vos objectifs comme des étapes vers l’atteinte d’un paradigme.  Il faut comprendre que votre seul allié est la bonne pratique de façon assidue (comme le veut l’adage : practice makes perfect).

Vous ne pouvez pas prédire quand vous réussirez ou forcer la chance. Ici, le suivi de votre routine assure que vous travaillez pour que tout cela se produise sans compter sur le pur hasard. Si vous voulez être le type de personne qui accomplit ses objectifs, alors vous devez respecter un plan et travailler dans cette optique.  La plupart ne réussisse pas car ils se demandent toujours quand ou comment ils vont faire X ou Y chose au lieu d’agir. On peut les voir se demander :

  • Suis-je motivé à m’entrainer quand je rentrerai du boulot ?
  • Aurais-je assez de temps libre pour faire de l’exercice ?
  • Ai-je assez de volonté pour me réveiller tôt ?

En d’autres termes, la majorité s’entrainent lorsqu’ils se sentent motivés ou qu’ils n’ont rien d’autre à faire et font surtout n’importe quoi. Voici une meilleure idée : arrêtez de traiter l’exercice physique comme quelque chose à faire quand cela vous convient ou à faire par dépit et commencez voir cela comme une priorité. C’est ce qui fait la différence. Il y aura toujours des situations très occasionnelles qui vous empêcheront de vous entrainer ou de bien vous alimenter mais cela fait partie de la vie, le tout est de ne jamais abandonner et de s’adapter.

Par exemple, si je m’entraîne tous les jours à 6h30. Je ne dois pas réfléchir à ce qui peut parasiter mon entrainement ou me retarder, mon objectif premier est d’aller m’entrainer pas réfléchir. Je sais ce que j’ai à faire (point n°1 !) et je ne vais pas rester au lit 5 minutes de plus à me demander si je suis suffisamment motivé pour faire du soulevé de terre. Je n’espère pas avoir du temps libre pour m’entrainer ou avoir un créneau spécial après le boulot. Au lieu de cela, mes entrainements sont planifiés dans mon planning journalier et sont au même niveau que mes responsabilités quotidiennes comme aller au travail ou chercher mes enfants à l’école. Chacun ses priorités, mais si vous voulez progresser, il faut mettre les choses bien au clair dans sa tête.

Appréciez ce que vous faites à la salle

squat exercice pour la cellulite

Il n’y a rien qui exige que l’exercice soit une véritable torture ou très ennuyeux afin de progresser. Il faut remplacer l’adage « no pain no gain », plutôt par « no brain no gain ». Je ne dis pas que vous devez vous rendre à la salle pour passer votre temps à rigoler et à discuter, mais plutôt d’apprécier l’effort à chaque instant car c’est ce qui vous fait progresser.  Cela vous maintiendra sur le bon chemin et oublier la douleur pour vous focaliser sur ce qui compte au final : progresser vers votre objectif.

Oui, il faut sortir de sa zone de confort pour avancer, Il y a aura des jours où ce sera compliqué, vous serez loin d’y prendre du plaisir, mais il faut se souvenir de votre objectif final : une meilleure version de vous-même.  N’est-ce pas là la chose la plus plaisante qui soit ? Evoluer dans le bon sens ?  Prenez goût à l’effort et vous ne fauterez jamais, ou alors, vous apprendrez.

Conclusion

Au final, si vous voulez optimiser vos progrès on peut établir qu’il faut :

  • Avoir un objectif viable et un plan concret.
  • Avoir des repères sur lesquels s’ajuster pour avancer.
  • Etre discipliné.
  • Prendre goût à l’accomplissement.

Conseils et entraînements pour progresser :

 

RAIGUE VALENTIN

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!