0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Lifestyle

Est-ce que la musique vous aide à améliorer vos performances ?

A l’occasion de la fête de la musique, nous avons décidé de faire le point sur les effets de la musique sur vos performances. Vous êtes vous déjà senti(e)s plus fort(e), plus rapide, ou plus énergique quand vous écoutiez de la musique en vous entraînant ?  Dans cet article, retrouvez tout ce que vous avez besoin de savoir sur la musique et les performances.

La musique et les performances 

Afin d’améliorer significativement vos performances, notamment en force, ou encore en endurance, il est vrai qu’une charge conséquente de travail peut vous aider à progresser plus rapidement. En ajoutant progressivement du poids lors de vos exercices, votre corps va donc s’adapter lorsque vous devez aller jusqu’à l’échec, cela peut s’avérer vraiment fatiguant.

Afin de réaliser des exercices qui demandent beaucoup d’énergie, les athlètes se doivent d’être impliqués et motivés à la tâche. Dans cet état d’esprit, certains athlètes vont même jusqu’à consommer des produits ergogéniques pour améliorer leur performances physique et mentale. Attention, préparez-vous, ça va envoyer du lourd !

Article connexe : Les Vitamines A, pourquoi en consommer ?

Ce que dit la science 

La musique vous « dope » naturellement, et elle est souvent utilisée par les athlètes pour améliorer leur performance lors des entraînements (1). De nombreuses études ont montré les effets positifs de la musique sur les performances d’endurance, sur les tâches rythmiques et les humeurs (2).

Bien qu’il y ait moins de recherches consistant à évaluer les effets de la musique sur les entraînements de résistance (avec des charges très lourdes par exemple), il a tout de même été constaté que lors des entraînements à 60% de votre 1RM, la musique avait des effets ergogéniques. En effet, lorsque les athlètes jouent une playlist lors de leurs entraînements, ce n’est pas seulement l’humeur qui devient meilleure, c’est aussi leur force (3). Les effets de la musique lors de l’entraînement ont été attribué au rythme de cette dernière, leur degrès de motivation qu’elles dégagent et leur potentiel à garder la personne qui écoute la musique concentrée (4).

Malgré les effets positifs énumérés précédemment, d’autres recherches ont montré que la musique pouvait affecter négativement les performances, et cela est notamment dû au fait que dans certaines tâches (5), les mécanismes liés à la musique ne sont pas stimulés. Par exemple, les recherches sur le rameur (6), la course à pied (7), et le vélo (8) suggèrent qu’avec des exigences accrues en matière d’exercice, il y a un impact plus fort sur les processus mentaux, ce qui augmente la perception de fatigue et réduit les effets bénéfiques de la musique (9).

Il a d’ailleurs été constaté que les athlètes peuvent réagir différemment face à la sensation de douleur. Certains d’entre eux ont une résistance plus élevée à la douleur, tandis que chez d’autres elle est plus basse, et leur donne donc une plus faible perception de la fatigue (10). Cela pourrait donc rationaliser certaines des contradictions dans la littérature actuelle, sur l’exercice jusqu’à l’échec musculaire. Les exercices de résistance, il y a des faits évidents, qui montrent que la musique n’a pas d’effets directs sur la force maximale (11), bien que en parallèle il a été prouvé que les entraînements de puissance ou encore ceux basés sur des circuits training pouvaient profiter des effets de la musique (12). Cependant, il est encore aujourd’hui difficile de déterminer quel est le type d’exercices, ou encore d’entraînements, qui bénéficient le mieux des bénéfices de la musique.

De plus, en raison des préférences individuelles de la musique, il ne serait pas déraisonnable de suggérer que les différents types de musiques peuvent influencer différemment les mécanismes associés influençant l’impact global sur les performances tels que le nombre de répétition, ou encore l’exercice jusqu’à l’échec… La musique a donc ce pouvoir de modifier la tolérance à la douleur perçue.

Cette information est importante pour les athlètes qui souhaitent maximiser les sensations lors des entraînements. S’il est possible d’identifier les situations où la musique joue un rôle favorable, les individus pourraient obtenir de meilleurs résultats sans forcément subir l’effort.

En résumé

Le message à retenir ici, est que la musique peut améliorer votre humeur, et vous donner également le sentiment d’être moins fatigué(e) et/ou stressé(e) tout en vous donnant un regain d’énergie. Ecouter de la musique pendant les entrainements peut détourner votre attention, et vous aider à vous sentir moins fatigué lors d’entraînements intenses, ou encore peut vous aider à vous réguler lors d’entraînements cardio, et surtout vous aider à aller jusqu’au bout de l’effort. Par conséquent, vous devrez effectuer un plus grand volume à une charge de travail plus élevée et créer un plus grand stress, afin que votre corps puisse s’adapter.

Ma playlist 

Eminem – Lose Yourself

Jay Z & Kanye West – N**as in Paris

Major Lazer – Light it Up

MK – 17

Martin Garrix – Animals

Welshly Arms – Legendary

Avicii – The Nights

Linkin Park – Numb

Martin Solveig – All stars

Kanye West – Stronger

David Guetta – 2U (feat. Justin Bieber)

G Eazy – No limit

Fat Joe, Remy Ma, Jay Z – All the way up (Remix)

Retrouvez d’autres articles par ici

Lifestyle

14 essentiels à toujours avoir dans votre sac de sport

2018-05-18 17:32:50Par Axel Falempin

Compléments Alimentaires

BCAA Energy | Rafraîchissant. Revigorant. Reboostant.

2018-06-15 15:16:41Par Clemence Legay


  1. (Arazi et al., 2015 ; Karageorgis et al., 2010)
  2. (Sanchez et al. 2013 ; Karageorgis et al., 2010)
  3. (Biagini et al. 2012, Bartolemei et al., 2015)
  4. (Karageorghis et al.2010 ; Biagani et al,. 2012)
  5. (Tenenbaum et al., 2004)
  6. (DeBourdeaudhuij et al., 2002; Simpson & Karageorghis, 2006)
  7. (Atkinson et al., 2004)
  8. (Szabo et al., 1999)
  9. (Jones et al., 2014)
  10. (Bartolomei et al., 2015)
  11. (Biagini et al., 2012; Karageorghis et al, 2010)

Pas de tags



Clemence Legay

Clemence Legay

La rédac

Passionnée de sport depuis mon plus jeune âge, pratiquante de musculation depuis 2 ans et accro des réseaux sociaux... Positive vibes only


Coups de cœur du moment Clemence


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!