0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Entrainement

Grimper au sommet avec un entraînement d’escalade.


Les bienfaits pour la santé de l’escalade


Que ce soit en plein air ou en  intérieur, dans un centre spécialement dédié aux sports extrêmes ou dans votre salle de sport, l’escalade permet d’obtenir des séances d’entraînement relativement complètes d’un point de vue athlétique.

 

En effet, avec une part de renforcement musculaire, une part de cardio et une bonne dose d’adrénaline, l’escalade constitue une des activités favorites des junkys de sensations fortes mais que malheureusement beaucoup de sportifs ne considèrent pas.

Deux pour le prix d’un: entraînement cardiovasculaire et musculaire en une seule séance d’entraînement

La grimpe, voilà un sport unique.

 

Un entraînement d’escalade combine judicieusement un entraînement musculaire et cardiovasculaire.  Bien que vous pourriez dire la même chose d’autres disciplines, comme le running ou la natation, l’escalade se rapproche idéalement d’une séance de musculation en salle, mais en utilisant votre propre poids à la place de barres, machines ou poulies.

 

De plus, selon une étude menée dans le British Journal of Sports Medicine, la demande cardiovasculaire et la dépense énergétique lors d’une session d’escalade est sensiblement la même à celle de la course à pied à une vitesse d’environ 13 ou 17 km/h. Par ailleurs, cela ne tient pas compte de la décharge d’adrénaline qui impacte sur votre fréquence cardiaque, ni de la nécessité de vous concentrer sur votre posture, votre gainage et votre positionnement à chaque instant sur le mur. En effet, il faut réfléchir et mettre en marche votre cerveau avant le moindre de vos mouvements.


Qu’en est-il de la dépense calorique ?

 

Eh bien, compte tenu de la demande cardiovasculaire et de tous les groupes de muscles impliqués, vous aurez probablement deviné que l’escalade peut être bénéfique à la perte de gras. L’Harvard Health Publications a rapporté qu’une personne de 70 kilos qui pratique de l’escalade brûle environ 818 kcals par heure en phase d’ascension et 596 kcals par heure en rappel.

 


Quels muscles travaillent ?

 

A cela, l’escalade permet de travailler l’ensemble de votre corps. Ainsi, les muscles de vos  jambes, vos abdominaux, vos épaules, vos bras et même vos doigts subiront tous le stress de l’entrainement. En outre, compte tenu des postures demandées, des sauts, des étirements et de l’atteinte de prises éloignées ou de positions étriquées, vous travaillez également -en plus de vos muscles- votre flexibilité, votre équilibre ainsi que votre agilité dans le même temps.

 


 

entrainement escalade


 

Imaginez-vous contre un mur de grimpe, un bras tendu pour vous tirer ainsi qu’une jambe relevée avec un pied au-dessus de la taille et vous comprenez rapidement qu’il y peu de muscles qui ne seront pas impliqués dans cette activité.

Les mouvements de tirage utilisent vos dorsaux, vos avant-bras, vos biceps et vos deltoïdes pendant que les actions de soutien ou les mouvements de poussé contre la roche font travailler vos trapèzes, vos pectoraux et vos triceps.

Si vous souhaitez sortir d’une position accroupie (cela signifie que vos jambes sont fléchies) vous devez utiliser vos fessiers et ischio-jambiers, tandis que vos mollets et vos quadriceps seront activés la plupart du temps afin que vous restiez dans une position suffisamment stable. Enfin, vos abdominaux et votre core seront en constante utilisation, en travaillant votre gainage et tonifiant votre ceinture abdominale, à la fois en étirement et en contraction.

 


Renforcement et tonification

 

Vous pourriez considérer l’escalade comme une activité à faible ou moyen impact  (par rapport à la course). Toutefois, si vous la comparez à d’autres activités de tonification et de renforcement musculaire, comme le Yoga ou encore le pilate, une séance d’escalade suffisamment longue offre un entraînement bien plus rigoureux à durée équivalente.

 


Quels sont les autres bénéfices offerts ?

 

Comme les autres formes d’exercice physique, l’escalade contribue à diminuer le sentiment d’anxiété et à favoriser la gestion du stress. Elle peut permettre de gagner en estime de soi sous la forme d’un mur à conquérir (autant de façon littérale que figurée).

 

De plus, de nombreux grimpeurs suggèrent que le stress / la peur lié à la hauteur peut être minimisé par la pratique de l’escalade de façon progressive. Faire face à vos peurs est bon pour votre confiance, cela constitue un autre avantage décisif à votre santé psychique de l’escalade.

 

Un autre fait intéressant, que vous ne connaissez sans doute pas, est que le NHS cite l’escalade comme activité recommandée aux personnes atteintes de dyspraxie, un trouble du développement de la coordination ainsi que de la réactivité. En effet, l’escalade fournit un environnement stable pour la planification et l’anticipation des mouvements, choses avec lesquelles les dyspraxiques ont beaucoup de difficultés.

 

On vous propose de découvrir également une discipline unique, le parkour !

 


Si vous avez lu jusqu’ici écrivez « #MyproteinFamily » en commentaires.

 


Pas de tags



nbills

nbills

La rédac


LA SEMAINE DE BLACK FRIDAY A COMMENCÉ! | Profitez de 40% sur le site avec le code: 40BFFR Cliquez!