Entrainement

Asymétrie musculaire : 5 astuces pour rétablir l’équilibre

Par Gianni.

Toute personne ayant mis une fois les pieds dans une salle de sport a déjà rencontré ce problème. Que ça soit une force déséquilibrée entre votre coté droit et votre coté gauche ou bien une disproportion entre votre pectoral droit ou votre pectoral gauche par exemple, cela devient vite très agaçant. Pour remédier à cela, on vous délivre le secret pour obtenir un physique équilibré !

 

Comme nous venons de le dire, on distingue deux types d’asymétries qui sont souvent plus ou moins liées d’ailleurs. L’asymétrie de force et l’asymétrie de volume musculaire.

 

Plusieurs astuces s’ouvrent alors à vous pour y remédier !

1.     Soigner le mal par le mal :

Pour rattraper un déséquilibre quel qu’il soit il vous faudra vous entrainer de façon … asymétrique ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, les mouvements unilatéraux seront la clé pour rattraper votre déséquilibre. Ils vous permettront d’éviter la compensation par votre coté le plus fort lors de l’exécution et permettront ainsi de pleinement vous focaliser sur la partie du corps que vous souhaitez travailler. Un autre avantage du travail unilatéral est l’engagement de la ceinture abdominale lors de l’exécution pour garantir un bon équilibre. Et personne n’est contre le fait de travailler ses abdos même quand ce n’est pas prévu ! Il vous faudra cependant veiller absolument à effectuer vos mouvements en toute sécurité pour éviter une blessure !

 2.     Redoubler en intensité :

Si vous souffrez d’un déséquilibre de volume musculaire entre votre pectoral droit et votre pectoral gauche par exemple, il vous faudra augmenter l’intensité de vos exercices sur le pectoral le moins volumineux. Un exemple et tout sera plus clair : Imaginons que vous soyez en train de vous entrainer au développé couché haltère pour détruire vos pectoraux ! Réalisez votre série habituelle avec le poids habituel et effectuez vos répétitions comme lors de tous vos autres entrainements. Sitôt terminé attrapez une haltère plus légère de 40% environ et effectuez le même mouvement mais uniquement du coté le moins volumineux ( c’est là que ça devient périlleux ! Soyez bien gainé et effectuez le mouvement proprement ) jusqu’à l’échec musculaire ! Réalisez ce travail pour chaque série. De cette manière vous garantirez une congestion bien plus importante sur votre pec’ le moins volumineux, mobiliserez d’avantage votre système nerveux et détruirez d’avantage de fibres … Et BAM ! Vous finirez petit à petit par rattraper l’écart entre vos deux pecs !

photo2

3.     Équilibrer les charges :

 si vous souffrez d’un déséquilibre de force il vous faudra vous concentrer sur l’équilibre de vos charges.

Prenons le travail de nos épaules en guise d’exemple. Vous travaillez vos épaules au développé haltère assis, mais vous souffrez d’un déséquilibre de force entre votre épaule droite la plus forte, et votre épaule gauche la plus faible.

Dans ce cas de figure c’est l’épaule la plus faible, donc la gauche, qui mène la danse. Définissez-vous un nombre de répétitions calibré sur votre entrainement, disons 8. Effectuez avec un poids adapté (permettant d’atteindre l’échec au nombre de répétition voulu) ces 8 répétitions avec l’épaule faible. Imitez le travail effectué sur l’épaule faible avec votre épaule forte (même poids, même nombre de répétitions). En d’autres termes vous ne vous poussez pas au maximum de vos capacités sur votre épaule forte. Semaine après semaine tentez d’augmenter le poids.

NB : Pour les personnes ayant peur d’être déséquilibrées lors de l’exécution de l’exercice il est possible de faire contrepoids. Il vous suffit de prendre non pas une mais deux haltères au poids désiré, de maintenir le poids en position basse et statique sur le coté qui ne travail pas en guise de contrepoids, effectuez simultanément votre travail unilatéral sur le coté que vous souhaitez travailler

photo3

4.     Utiliser un booster favorisant la congestion :

Dans certain cas de figure l’utilisation d’un booster peut éventuellement aider à masquer le déséquilibre en favorisant d’avantage la congestion et en augmentant la force lors de vos entrainement. Mais cette astuce est relative à chaque individu et peut donc ne pas fonctionner dans certains cas de figure ( ça serait trop simple n’est ce pas ?).

 5.     Comprendre le déséquilibre :

Enfin, et c’est surement l’astuce la plus importante, il vous faut comprendre les causes de ce déséquilibre qu’il soit de force ou de volume. Un mauvais positionnement récurrent, une blessure ? un problème postural (bassin ou épaule décalé)? Si tel est le cas il vous faudra consulter un kiné/ostéopathe pour faire le point et traiter le problème. Et construire vos entrainements en tenant compte de ces facteurs et privilégier comme indiqué précédemment des exercices ou il est possible de discerner la contrainte sur le côté droit et gauche (haltères, certaines machines guidées dissociées … Les barres sont donc à éviter ).

6.      Toucher le muscle en retard et le regarder pour vous permettre d’avoir une concentration et des sensations maximales

N’hésitez pas à nous faire partager vos astuces en commentaire ! Elles pourront servir au plus grand nombre !

 

Et surtout … Impressionnez vous, impressionnez nous !

 

Gianni


Découvrez également les bienfaits des vitamines B !


Pas de tags



Axel Falempin

Axel Falempin

Athlète Rédacteur

Originaire de region parisienne, Axel a pratiqué la musculation pendant des années afin de progresser dans le Football Américain avant de se diriger vers le Bodybuilding où il s’est découvert une vraie passion pour l’entrainement et la nutrition.


Coups de cœur du moment Axel


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!