Ambassadeurs

Mélanger la culture et la musculation – Rémy d’Ironquest

Vous l’avez probablement déjà aperçu sur YouTube : Rémy ou Ironquest pour les connaisseurs, c’est un vidéaste qui traite de fitness et d’histoire. Un mélange intéressant et original que vous n’avez probablement jamais vu avant. Si vous aimez apprendre des choses et que vous êtes passionné de culture physique, alors ne partez surtout pas de cet article.

Il a rejoint notre team il y a peu de temps et nous avons eu la chance d’avoir une longue interview de lui qui pourra vous expliquer les coulisses de la chaîne d’Ironquest.

Le sommaire de l’article :

  1. Présentation
  2. Les débuts en musculation
  3. La routine d’un vidéaste passionné de musculation
  4. Ses objectifs physiques et sportifs
  5. Ses prochains sujets de vidéos
  6. Le mot de la fin

Présente toi rapidement

Hail tout le monde !

Je m’appelle Rémy, j’ai 28 ans (92, les meilleurs !), je suis un pur ch’tit, et après de longues études dans le paramédical puis dans le droit, voilà que je deviens YouTubeur fitness / histoire.

Passionné par ces deux domaines, je me définis volontiers comme un bon gros geek métalleux, des traits de caractère qui sont d’ailleurs explicitement exposés sur ma chaîne. En dehors de YouTube, je reste lié au milieu universitaire, et suis actuellement en train de terminer un D.U.

Pour ce qui est de mes mensurations, je mesure 1m88 (nb : même taille qu’Arnold et Batman, si c’est pas la classe) pour 106kg5 actuellement, le bodyfat restant quant à lui assez nébuleux (inutile de dire que je ne suis pas sec, j’ai peut-être peur de me lancer dans des estimations, mais franchement, ça va encore !)

Qu’est ce qui t’as fait commencer la musculation ? Es-tu passé par d’autres sports avant ?

Avec une enfance à cheval entre la fin des années 90 et les années 2000, j’ai eu la chance de grandir avec Dragon Ball Z, Batman, Superman, et toute la clique.
Beaudelaire a dit, « l’homme finit par ressembler à ce qu’il voudrait être »… Il doit y avoir un peu de vrai là dedans, car tout petit déjà je me souviens que je disais à mon grand-père « Pépé, je serai comme ça quand je serai grand ! » quand on regardait la télé ensemble…

Faute de muscu, je me suis rapidement mis au judo, puis au tennis, avant que deux pathologies de croissance ne mettent un violent coup d’arrêt à ma pratique sportive : maladie de Severs et Osgood Schlatter, pour ceux qui connaissent.

Je suis devenu totalement sédentaire, et ayant découvert l’addiction des jeux vidéos peu avant, ma pré-adolescence s’est faite sans aucun sport. Rien. Nada. Le néant.
Alors que je semblais bien parti pour continuer sur cette voie, 2 évènements majeurs m’ont rappelé à mes ambitions d’enfance : la découverte du catch américain (j’étais persuadé, du haut de mes 12,13 ans, que c’était réel !) et celle du cinéma des années 80.

Stallone, tout particulièrement, est devenu un modèle pour moi. Naïf que j’étais à cet âge, j’ai d’abord pensé que Rocky était inspiré d’une histoire vraie (il l’est, mais rien de comparable au film)… Et ça m’a boosté comme jamais !

Tandis que mes problèmes de croissance se résorbaient, je me suis remis au sport, tout seul, avec Gonna Fly Now et Going the distance dans les oreilles. Je faisais un peu de poids de corps (n’importe comment), j’allais courir, je curlais de temps en temps avec quelques haltères achetées sur le bon coin… Rien de fou, mais j’avais remis un pied à l’étrier !

Ensuite j’ai fait pendant une brève période du Rugby (3ème ligne), je me suis mis sérieusement à la musculation peu après le BAC (programme construit, carnet, etc), et je n’ai plus lâché depuis (ce qui m’amène à 10 ans de training pile). Sur le côté, j’ai pratiqué pendant mes années de fac le karaté full contact, ainsi que la boxe anglaise et la savate de façon très sporadique.

Enfin, je pratique depuis mai 2019 le béhourd, c’est-à-dire le full contact médiéval. Pour résumer, on met des armures d’époque, on prend des armes (réelles mais émoussées), et on se tape joyeusement dessus ! Idéal pour un sportif amateur d’histoire !

remy ironquest

Comment se déroule une journée pour toi ?

Après 7 à 8 heures de sommeil (je n’ai pas besoin de plus), je me lève généralement sur les coups de 8h, j’effectue quelques mobilisations articulaires, un ou deux étirements si nécessaire, puis c’est l’heure du petit déjeuner ! Il s’agit de mon repas le plus lourd, lequel consiste en plusieurs œufs sur le plat accompagnés d’une bouillie à base d’avoine et de fruits. Sur le côté, je prends mon multivitamine, mes oméga 3, et mes gélules de glucosamine / chondroïtine. Et bien sûr, mon collagène.

Ensuite, je vérifie mes mails, je m’occupe des diverses sollicitations que je pourrai recevoir, puis une fois ces opérations préalables effectuées, je m’atèle à l’écriture ou au montage de vidéos. A défaut de publier régulièrement, je travaille beaucoup mon contenu, et suis amené à éplucher des pavés universitaires parfois très lourds pour réaliser mes vidéos historiques. Il faut lire, sélectionner l’information, préparer un plan, reformuler… Je ne compte pas franchement les heures ! Heureusement, mon cursus universitaire m’a bien formé là-dessus.

Le midi arrive finalement assez vite, et avec lui, le déjeuner ! Il s’agit accessoirement de mon repas pré-training, lequel se compose de féculents, de légumes, et d’une source de protéines animales. Généralement, avec un carré de chocolat noir, ou quelques oléagineux en dessert.

Je glandouille alors une grosse demi-heure : sur YouTube, sur un jeu facile à arrêter (typiquement, un petit STR !), ou sur un livre détente, avant de me remettre au boulot une heure, et de passer à l’entraînement ! Entre l’échauffement, le cool-down, et le cœur du travail, ça dure facilement 2 heures, sans forcer, et il est temps de prendre le goûter post workout ! Alors là, ça pique aux yeux : avoine, oléagineux, fruits, isolat de whey, et eau. Un mélange souvent dégueulasse, sauvé in extremis par les fruits, mais qui remplit le contrat !

Je me douche, me remets au travail jusqu’au repas du soir (idem que le midi, avec moins de féculents), puis il s’agit de prendre un peu de temps libre avec Madame. Juste avant de me coucher, entre minuit et une heure du matin (un peu trop tard, je sais, mauvaises habitudes à combattre), je prends un soupçon d’isolat de whey avec du collagène, et au lit.

As-tu des projets sportifs ou des objectifs physiques que tu souhaiterais atteindre ?

Les deux vont ensemble, en vérité.

Actuellement très lourd (quasiment PDC+20), j’aimerai d’abord perdre une douzaine de kilos, voire davantage, avant de repartir sur une prise de masse moins bourrine que d’habitude, dans l’espoir de continuer à grapiller quelques grammes supplémentaires de viande. Je pense chercher un petit moins la performance en séries « moyennes courtes » à l’avenir, et adopter un entraînement davantage culturiste.

Plus de répétitions, moins d’exercices destructeurs, plus de détails… Histoire de continuer à progresser sans me flinguer. Faut dire que sur certains exercices, typiquement les tirages, je suis plutôt fort… Et mieux vaut prévenir que guérir !

En dehors de la musculation, j’aimerai consacrer davantage de temps au béhourd, et démarrer la compétition une fois la situation sanitaire rétablie. Ce sport est très frustrant pour moi, autant en pieds poings j’étais pas mauvais, et j’arrivais à tirer un bel avantage psychologique avec ma carrure, autant en armure, on est tous des tanks, et à moins de faire 2m20 difficile d’impressionner ! On a beau avoir une belle expérience en SDC, celle-ci ne vaut rien lorsqu’on se retrouve à moitié aveugle avec 40kg d’acier sur le dos.

Enfin, au très long terme, je veux simplement être le plus fort et le plus musclé possible… Lorsque je sentirai le déclin arriver (j’ai le temps), il faudra alors réfléchir à la suite, et rester honnête !

remy ironquest

C’est quoi tes prochains sujets de vidéo ?

J’ai un TOP 10 qui va arriver, et qui, sans spoiler, va vous faire voyager ! Si je devais résumer l’idée, il s’agit d’un tour du monde de la force. Il y a aussi le prochain histoire musclée sur le bas moyen-âge, lequel attend simplement quelques scènes difficiles à tourner (la vidéo bloque pour 5% de son contenu). Ensuite, une vidéo d’entraînement avec Fred du JDG… Et plein d’autres choses en préparation !

Sachant que je déménage pour la troisième fois en moins d’un an (cette année ne veut rien dire niveau logistique), difficile d’enregistrer dans une qualité optimale, donc pas d’estimation précise sur les sorties, mais ça arrive. En attendant, je fais mes recherches, j’écris, et c’est déjà bien !

Le mot de la fin

Merci à tous d’avoir lu cette interview, et n’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de réductions grâce au code IRONQUEST en cliquant ici, oui ici ! Des bisous, à la prochaine, et blablabla.

Nan, sans déconner, un grand merci à tous pour votre soutien !
Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre, et au départ j’étais vraiment loin d’imaginer que tout ce bazar prendrait une telle ampleur.

Mon récent partenariat avec MYPROTEIN marque une étape importante dans le développement de la chaîne, et j’espère que notre communauté continuera de grandir dans les mois et années à venir. Il n’appartient qu’à nous de prouver au YouTube Game que musculature et culture se complètent à merveille !

Exit les clashs gratuits et le contenu pauvre : cultivez vous, kiffez votre vie sans baver sur les autres, et on se retrouve bientôt pour de nouvelles vidéos ! Des bisous mes gens !

Rencontrez nos ambassadeurs

La vie d'Arthur Mosa - YouTuber et pratiquant de musculation

Ambassadeurs

La vie d'Arthur Mosa - YouTuber et pratiquant de musculation

La vie d'un créateur de contenu en 5 minutes.

2020-09-08 16:49:31Par Anthony Ramos

 

Les compléments de Rémy




Anthony Ramos

Anthony Ramos

La rédac

Anthony Ramos pratique la musculation depuis plus de 5 ans et travaille pour Myprotein depuis 1 an. Il suit l’évolution de l’industrie du fitness, ses tendances et ses innovations depuis qu’il s’est passionné par la pratique de ce sport.

Durant son temps libre, Anthony aime se rendre à la salle de sport et perfectionner ses connaissances sur l’entraînement, la nutrition sportive et le monde des réseaux sociaux – mais surtout voir ses amis, sa famille et voyager autour du monde.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR PLUS DE 200 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +30% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE: MV30 Profitez-en ici