Ambassadeurs

Montez sur le ring avec Joshua Buatsi | Forever Fit

C’est le début d’une nouvelle décennie et nous nous éloignons de la mentalité éphémère et insoutenable du «nouvel an, nouveau moi». Effectivement, nous ripostons avec notre campagne, Forever Fit.

Avoir une meilleure forme physique ne se fait pas sur un chemin rapide, un programme de 30 jours ou un régime détox. Ce n’est pas quelque chose que vous subissez en janvier et mettez en touche les 11 mois restants de l’année.

Il s’agit d’investir en vous-même, mentalement et physiquement, à long terme.

Pour nous aider à diffuser ce message, nous avons recherché des athlètes et des ambassadeurs qui vivent et respirent ces principes – des gens qui s’efforcent constamment de se surpasser, physiquement et mentalement, un peu plus loin, jour après jour.

Joshua Buatsi est l’une de ces personnes dévouées. Voici son histoire.

joshua buatsi myprotein

Transformer les problèmes en profession

Joshua Buatsi, 26 ans, est un boxeur professionnel et détient le titre britannique des poids mi-lourds depuis mars 2019. Né au Ghana, il a déménagé pour vivre en Angleterre avec ses parents et sa sœur à l’âge de 9 ans.

« Je ne me souviens pas trop de détails exacts, mais je me souviens être descendu de cet avion et avoir pensé mais qu’est-ce qu’il fait froid ! »

Il dit que le fait de passer quelques années à l’école primaire lui a donné le temps de s’adapter à la vie en Angleterre.

«Je savais que j’étais venu dans un endroit où il y avait beaucoup d’opportunités, tant que j’en profitais et en tirais pleinement parti.»

Joshua était un enfant actif, dans le sport et la course à pied, mais n’a rien entrepris de vraiment sérieux à haut niveau. Il était plus préoccupé par les combats – même en tant que jeune garçon vivant au Ghana, il se battait toujours et avait des ennuis à l’école pour cela – ce qu’on peut voir comme un signe du destin. « Quand je suis retournée au Ghana et que j’ai vu ma tante avec laquelle j’ai grandi, elle n’était pas surprise que je fasse de la boxe pour gagner ma vie. »

Ce n’est qu’à 15 ans qu’il a envisagé de boxer sérieusement. Son meilleur ami avait amené une paire de gants pour essayer. Ce qui a commencé entre deux amis se battant sur leur terrain de jeu s’est rapidement transformé en quelque chose auquel Joshua s’est consacré.

«J’ai pris la boxe au sérieux depuis le début parce que je sentais qu’il n’y avait rien de drôle à laisser quelqu’un te frapper au visage. À mes yeux, cela n’a jamais été un passe-temps. »

Après cela, il ne tarda pas à trouver une salle de boxe et à commencer à s’entraîner sérieusement. Son entraîneur avait une approche militaire et Joshua pensait à l’époque que c’était comme ça dans toutes les salles de boxe. C’est en grandissant dans le sport qu’il a découvert qu’il existait différentes méthodes et façons de s’entraîner.

C’est peut-être cette influence qui a amené Joshua où il est aujourd’hui. Il dit que la formation n’est pas seulement une partie de sa vie, mais tout son style de vie.

«Quand je voyage, la première chose que j’emporte, ce sont mes vêtements d’entraînement. Les vêtements de tous les jours viennent après ça. Quand je ne m’entraîne pas, je m’amuse dans une certaine mesure, mais mentalement, il est difficile de s’éteindre – mon cerveau tourne, me disant ce que je dois faire. « 

Il s’entraîne toujours dans une certaine mesure, mais pense qu’il est important de contrôler son corps et son esprit. Il est également très conscient et reconnaissant de toutes les opportunités que le sport lui a offertes.

«J’ai voyagé à travers le monde grâce à la boxe, expérimenté de nouvelles cultures, rencontré certaines des personnes les plus incroyables – certains de mes meilleurs amis. Oui, la boxe a beaucoup fait pour moi. « 

joshua buatsi boxing

Son rêve : les Jeux Olympiques

Dès que Joshua a commencé la boxe, il a tout de suite su qu’il s’entraînait pour la compétition – mais il n’avait aucune idée qu’il allait se rendre jusqu’aux Jeux olympiques. Son entraîneur, Mark, a vu son potentiel dès son plus jeune âge. À 16 ans, Mark lui dit que 2012 serait trop tôt, mais qu’il participerait aux Jeux de 2016. Joshua n’était pas convaincu.

«Je pensais que j’allais faire quelques combats et vous parlez de moi allant aux Jeux olympiques – c’est irréaliste. Je n’en ai donc pas vraiment pris compte. « 

Il admet qu’il avait rêvé des Jeux olympiques, mais qu’il le considérait comme tel; un rêve et non une réalité. À ce moment-là, c’était très tôt et il n’avait même pas encore fait parti de l’équipe nationale, bien qu’il soit numéro un en Angleterre.

Deux ans avant les Jeux de Rio en 2016, Joshua a finalement rejoint l’équipe nationale, mais même là, il n’y croyait pas.

« Rejoindre l’équipe nationale est une chose – mais quand il y a 5 gars devant vous, vous savez que vous n’allez pas vous rendre aux prochains Jeux olympiques si ce n’est que dans deux ans. »

Malgré ses doutes, non seulement Joshua s’est rendu aux Jeux olympiques et s’est qualifié – il a remporté une médaille de bronze. Aujourd’hui, il reste surpris par cet exploit incroyable, « seul Dieu sait comment cela s’est produit ».

 

Rester « focus »

Il peut être facile de ne pas voir tout le travail et les efforts nécessaires à la réussite d’un athlète. Nous voyons et découvrons l’athlète sur le ring ou sur la piste et sommes témoins de moments marquants de sa carrière sans trop réfléchir à tout le chemin parcouru dans les coulisses.

Pour Joshua, l’entraînement est toujours aussi dur. Il s’entraîne deux fois par jour, cinq fois par semaine – course à pied, combat et sac de frappe – essayant toujours de trouver des moyens de le faire sans prendre de raccourcis ni se déconcentrer.

« Il n’y a rien d’amusant dans le sac de frappe. Il n’y a rien de drôle à se battre lorsque vous perdez à chaque tour. Mais vous trouvez un moyen de vous en sortir. »

Il accorde également beaucoup d’importance à s’entourer des bonnes personnes en soutien. Avant un combat par exemple, il aura un bon ami, un frère et un modèle qui prieront avec lui dans son vestiaire. Pour Joshua, c’est un élément particulièrement important pour avoir la bonne mentalité.

« Bien sûr que c’est du boulot. Mais comme quelqu’un qui croit en Dieu pour mes talents, mes capacités, mes victoires, la prière me met dans le bon état d’esprit. »

Et en ce qui concerne les objectifs, Joshua préfère se concentrer sur des réalisations à court terme plutôt que de se laisser distraire par des rêves plus lointains.

« Oui, je veux être un champion du monde, mais tout ce que je fais est étape par étape, donc maintenant mon objectif est de gagner mon prochain combat. C’est la chose la plus importante pour moi. « 

 

Ce que Forever Fit signifie pour Joshua

« Ce corps dans lequel vous êtes – oui, vous pouvez faire ceci et cela, vous amuser et faire la fête – et nous savons tous que la santé est la chose la plus importante. Sans votre santé, vous ne pouvez pas faire les choses que vous voulez faire ou réaliser.

Quels que soient vos objectifs, vous avez besoin de votre santé pour les atteindre – Forever Fit va donc au-delà de moi et des autres athlètes impliqués. C’est un style de vie et une philosophie pour tout le monde. »

En savoir plus sur Forever Fit ici.

 



Lauren Dawes

Lauren Dawes

Auteur et éditrice

Lauren est une diplômée en littérature anglaise originaire du sud de l’Angleterre. Elle a toujours adoré nager et a découvert le pouvoir de la musculation il y a plusieurs années. Elle essaye aussi de s’améliorer chaque semaine lors de ses séances de Yoga.

Les week-ends, elle aime cuisiner ou déguster différents types de brunchs et adore tester de nouvelles recettes avec ses colocataires, surtout depuis qu’elle a perdu ses habitudes d’étudiantes survivant principalement à base de pâtes. Plus que tout, elle croit fermement en un possible équilibre entre Gym et Gin.

Découvrez-en plus sur l’expérience de Lauren ici.


🔥 IMPACT WEEK 🔥 40% SUR TOUT LE SITE | CODE: IMPACTFR Profitez-en ici