Nutrition

La chrono nutrition, c’est quoi ?

La plupart des nouvelles méthodes de gestion alimentaire qui apparaissent sur la toile proposent, généralement, de revoir ou de reformuler les composantes de notre alimentation.

Or, bien manger ne se limite au contenu et à la quantité d’une assiette, mais dépend également de la manière de s’alimenter et de la répartition des repas.

C’est en prenant tous ces éléments en compte qu’Alain Delabos, médecin nutritionniste, a choisi de bâtir sa méthode : la chrono-nutrition.

On vous propose d’en savoir plus !

La chrono-nutrition : qu’est-ce que c’est ?

Cette méthode tient son principe d’un constat : les aliments ne sont pas utilisés de la même manière selon le moment de la journée.

L’une des finalités d’un repas consiste effectivement à apporter de l’énergie à l’organisme pour mener à bien ses fonctions, quelles soient motrices ou physiologiques.

Dans ce sens, manger un repas suffisamment riche permettra de faire face aux différentes phases de la journée (bouger, cogiter, etc.), d’où l’importance d’un petit-déjeuner complet pour bien démarrer la journée.

A contrario, le repas du soir aura une importance moindre sur le plan énergétique puisqu’il s’accompagne souvent d’une phase peu énergivore (à part si vous vous endormez en courant).

La chrono-nutrition propose ainsi d’adapter le contenu du repas en fonction du moment de la journée et de ce que l’organisme s’apprête à en faire : l’utiliser ou le stocker. La méthode devient alors particulièrement intéressante pour les personnes qui ont tendance à stocker facilement.

Enfin, pour la mener à bien, il s’agira bien-sûr d’imposer un rythme aux repas de la journée, ce qui représente également un des piliers d’une alimentation équilibrée.

 

Alimentation équilibrée et rythme des repas

Dans un monde où tout va toujours plus vite, difficile de caler son alimentation sur des créneaux fixes et réguliers.

Pourtant, harmoniser les prises alimentaires permet à l’organisme de réguler les périodes d’appétit et de limiter le grignotage qui, vous en conviendrez, est la bête noire d’une bonne alimentation.

En rythmant l’alimentation quotidienne, l’organisme disposera de repères journaliers qui cadenceront la sensation de faim et qui permettront d’éviter un mauvais stockage (l’organisme stocke plus facilement lorsque les prises alimentaires sont trop espacées, par crainte d’être privé d’énergie).

La chrono-nutrition aurait donc plusieurs bénéfices puisque, d’un côté, elle optimiserait l’utilisation des aliments comme source d’énergie et limiterait un stockage inutile, de l’autre, elle régulerait les sensations de faim qui se manifesteraient à des moments propices à une prise alimentaire « utile ».

La chrono-nutrition en pratique

La première étape consiste à cerner les moments de la journée où votre organisme aura plus ou moins besoin d’énergie.

Chez un sportif, les repas seront plutôt rythmés en fonction des séances d’entraînement.

En dehors de la pratique sportive, les repas devront s’articuler autour des moments actifs de la journée (travail et déplacements par exemple).

Dans les deux cas, le matin constitue une période cruciale puisqu’elle fait suite à une période de jeûne : c’est le premier moment clé.

L’idéal consiste alors à rythmer l’alimentation autour de 4 repas espacés de 4 heures, dont le contenu sera adapté en fonction des moments clés. Prenons une journée normale, sans pratique sportive :

  • Le matin : favoriser un repas riche en énergie, incluant glucides à index glycémique bas (pour éviter la sensation de faim pendant la matinée), protéines et matières grasses.
  • Le déjeuner : un repas plutôt dense (sans exagérer, pour ne pas somnoler ensuite) à base de glucides à IG moyen, de protéines et de matières grasses.
  • La collation : un repas plutôt sucré.
  • Le dîner : un repas plutôt léger, sans matières grasses, de préférence à base de glucides à IG bas et protéines maigres.

Dans un cadre sportif, nous pourrions ajouter une collation post-entraînement, de préférence à base de glucides à IG élevé voire moyen et de protéines.

 

La chrono-nutrition : exemple de menu

Petit-déjeuner Muesli aux fruits rouges et fromage blanc + miel
2 tartines de pain complet avec beurre
1 fruit au choix
1 boisson chaude au choix
Déjeuner 1 VPO au choix cuisiné avec de l’huile végétale
1 portion de féculent au choix
1 portion de légumes au choix
1 produit laitier au choix (yaourt ou fromage)
Collation 1 fruit au choix
1 carreau de chocolat noir
1 aliment « plaisir » type biscuit
1 boisson chaude au choix
Dîner Blanc de poulet ou poisson maigre (colin, cabillaud, merlan, etc.)
1 portion de légumes verts
1 fruit au choix
Collation post-entraînement

1 barre de céréales

1 banane

Shaker de protéines

A noter que, selon son fondateur, la chrono-nutrition n’exclut aucun aliment en particulier. De plus, le Dr. Delabos nous rappelle l’intérêt particulier du chocolat noir dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.



Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR PLUS DE 190 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +30% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE : MV30 Profitez-en ici