0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Lifestyle

De foodie à fitness addict – La transformation d’Aaron

Lorsqu’on commence un programme de musculation, on craint qu’avec un désir d’évolution, on ne pourra plus manger ses plats préférés. C’est une préoccupation pour beaucoup d’entre nous qui ne sommes pas accro à la malbouffe, mais qui aiment se laisser tenter de temps en temps.

Pour prouver que tout est possible, Aaron nous a fait part de son programme sur 12 semaines. Les entrainements intenses et une alimentation plus cadrée ne sont que quelques-uns des éléments qui ont abouti à de beaux résultats au terme de l’échéance.

Si vous vous demandez comment passer trois mois sans craquer, lisez la suite pour obtenir des conseils de la part de Aaron…

 

aaron-avant-transformation

Pourquoi t’es-tu lancé dans ce parcours sportif ?

J’ai toujours voulu essayer de me mettre en forme, d’obtenir des abdos, mais comme la plupart des gens, je n’ai jamais vraiment investi de temps pour le faire ou trouvé une bonne raison de le faire. Mes repas étaient préparés par Kettlebell Kitchen (une chaine de restaurants britanniques), Jamie Bantleman comme entraîneur personnel, les compléments de Myprotein, et le faire à plusieurs semblaient être les circonstances idéales pour passer 12 semaines de ma vie à le faire. Heureusement, je n’avais pas prévu de vacances dans les 12 semaines à venir, le timing s’est donc parfaitement déroulé.

Parle-nous de ton expérience à travers ces 12 semaines

La première vidéo que j’ai prise a eue lieu après ma première séance d’entrainement le premier jour. Je me sentais tellement mal ! Jamie nous a tous poussés très loin tout au long du processus – je pense que nous avions besoin d’un coup de pouce dès le premier jour. Bien manger et dormir tôt était facile pendant les 3-4 premières semaines et me faisait me sentir bien, en bonne santé, et me donnait l’impression que ces 12 semaines allait être facile – ce n’était pas le cas.

Je me suis vite rendu compte que j’allais devoir mettre de côté ma vie sociale. Un régime strict voulait dire aucune soirée, aucune sortie pour essayer de nouveaux restaurants. Je devais également me passer d’alcool en soirée, mais je me suis tenu au programme à 100%. Je suis une personne qui a l’esprit decompétition et je voulais donc terminer le programme avec les meilleurs résultats.

Après environ la semaine 7-8, j’arrivais à la salle de sport à 5h45. Couplé à de longues journées au bureau, il était difficile d’équilibrer les deux. Cependant, j’ai vraiment commencé à voir la différence physiquement à ce stade. Mes abdos ont commencé à se voir, et c’était un facteur de motivation important.

Atteindre les 10 000 pas par jour était également une sacrée tâche à accomplir. Je connais tous les recoins des quelques kilomètres autour de mon appartement – beaucoup de nouveaux petits magasins et restaurants que je ne connaissais pas existaient et que je visiterais plus tard.

 

Quel a été ton moment le plus difficile et ta plus grande tentation ? Comment les as-tu surmontés ?

Définitivement la nourriture. Le déficit calorique faisait partie du plan et j’avais envie de tout manger. Tout avait l’air délicieux tout le temps. Il y a même eu un moment où j’ai tellement eu envie de sucré que j’ai décidé de prendre une bouchée de gâteau. Après l’avoir mastiqué pendant quelques secondes, je me suis senti tellement coupable que je l’ai recraché !

Au cours des 3 dernières semaines, j’avais désespérément envie de tourtes. Il y en avait un peu partout dans les supermarchés et les magasins, et la première chose que j’ai mangée après la séance photo a été une bouchée de tarte (ou trois), mais j’ai réussi à résister jusqu’à ce jour!

aaron-avant-transformation-dos

Qu’est ce qui t’a motivé le plus ?

C’était tellement motivant de faire le programme aux côtés d’autres personnes. Nous comparerions nos photos en cours de route, discutions de la façon dont nous avons tous été tentés et parlions du moment où nous allions à la salle. Avoir des gens pour vous soutenir en cours de route était un gros bonus.

En plus de cela, ma petite amie m’a rejoint lors de mes promenades nocturnes dans mon quartier, parfois même jusqu’à minuit juste pour que je puisse atteindre mes 10 000 pas – cela rendait l’objectif quotidien beaucoup plus facile à gérer et elle me traînait même parfois pour atteindre le but quand je ne voulais pas y aller.

Josh et moi, qui avons également relevé le défi, avons organisé un concours les deux dernières semaines. Celui qui faisait le moins de pas devait inviter l’autre à dîner après les 12 semaines. Nous avons tous deux l’esprit de compétition et cela a été un facteur de motivation énorme.

Nous avons effectué en moyenne plus de 18 000 pas par jour au cours des deux dernières semaines que nous suivions avec une application. Cependant au cours du dernier jour de la compétition, nous avons décidé de désynchroniser nos applications afin de ne pas pouvoir voir les pas de la journée.

J’ai fini par faire plus de 31 875 pas ce jour-là. Josh a fait 32 174 pas, mais j’ai finalement gagné au total au cours des deux semaines. Je ne saurais trop insister sur le fait que les gens autour de vous peuvent vous motiver.

 

Qu’as-tu appris de ce challenge ?

La rapidité avec laquelle le corps humain peut changer grâce à un mode de vie sain m’a plutôt stupéfait. Je ne pensais pas que je changerais autant en si peu de temps. Je vais toujours à l’entrainement et je vais continuer – j’apprécie vraiment ce style de vie, me réveiller le matin et aller à la salle et je me sens aussi mieux pour ça.

En effet, je suis beaucoup plus conscient des bonnes et des mauvaises graisses, ainsi que des bons et des mauvais sources de sucres. Je ne me serais pas considéré comme étant ignorant au niveau de la nutrition auparavant, mais j’en sais certainement plus maintenant. Cela me fait aussi penser à l’entreprise et aux efforts supplémentaires que nous devons déployer pour éduquer nos clients sur les moyens appropriés de tirer le meilleur parti de leurs routines et de leur nutrition.

En outre, bien que je ne sois pas objectif, il aurait été difficile pour moi sans protéine en poudre. Avec les macros que je devais atteindre, je n’aurais pas réussi à manger autant de protéines directement de la nourriture. Il était donc extrêmement pratique d’avoir des shakers protéinés pour obtenir ce dont j’avais besoin.

aaron-apres-le-programme

 

Quels sont les changements les plus remarquables que tu as vécus ?

Le changement évident pour moi est physique, j’ai dû ajouter 3 trous supplémentaires à ma ceinture parce que j’avais perdu au niveau de la taille au cours des 12 dernières semaines. J’ai acheté un nouveau jean la semaine 6 et il est déjà trop large pour moi maintenant ! Je pensais que cela pouvait être plus difficile mentalement, mais je me sentais bien motivé par ceux qui m’entouraient. Je suppose donc que j’ai un excellent réseau de soutien !

 

Qu’est ce qui te rend le plus fier ?

Ma rigueur avec laquelle je me suis tenu au plan. Je sais que vous pouvez faire un plan avec un cheat meal toutes les deux semaines ou quelque chose du genre, mais c’était génial de viser la perfection. J’ai eu un jour où je devais vraiment tricher et manger quelque chose en dehors du régime alimentaire, mais je ne me suis pas égaré autant que j’aurais pu.

Vas-tu intégrer l’un de ces changements à ton style de vie ?

Je suis bien dans ma meilleure forme possible ! Je continuerai à tout faire avec modération. Je vais certainement réintroduire des choses dans mon alimentation, mais je compte bien équilibrer ma vie sociale avec un mode de vie beaucoup plus sain. Espérons donc que je conserverai ma forme dans une certaine mesure!

transformation-avant-apres

Quel conseil donnerais-tu aux autres débutants qui se lancent dans ce challenge ?

Engagez-vous à respecter strictement 10 000 pas dès le premier jour. Les pas seuls ne suffisent pas pour atteindre vos objectifs, mais toute la mentalité à leur égard l’est certainement. Quand vous rentrez du travail, que vous vous sentez fatigué, mais que vous sortez quand même à l’extérieur pour compléter vos 10 000 pas dans la journée. Ou bien que vous vous réveillez 30 minutes plus tôt pour pouvoir aller marcher dehors ou sur tapis de course. Il faut se rappeler que cette mentalité, cet engagement et le sentiment d’accomplissement quotidien vous permettront de rester sur la bonne voie.

 

Message à retenir

Aaron a réussi à s’en tenir strictement à un régime incroyablement difficile et à une routine d’exercices rigoureuse, et les résultats qu’il a obtenus sont impressionnants. Si vous aviez besoin de la preuve qu’un peu d’engagement et le refus de quelques vilaines tentations pouvaient vous donner des résultats en un laps de temps aussi court, vous pouvez en être maintenant convaincu !

Pas de tags



Evangeline Howarth

Evangeline Howarth

Auteur et Éditrice

Evangeline pratique des sports en compétition depuis le plus jeune âge. En tant qu'instructrice qualifiée RYA de Dinghy, ell connait l'importance de la nutrition pour les sports extrêmes et les sports d'endurance, surtout grâce à son experience dans l'équipe GBR Squads et en tant que capitaine de l'équipe première de son université.

Durant son temps libre, Evangeline aime courir (surtout les marathons). Les week-ends, elle aime pratiquer des sports aquatiques ou partir en randonnée sur les colines Anglaises. Ses soirées préférées sont celles où elle peut partir sur une bonne séance de HIIT ou de sqauts à la salle avant de se préparer de bons plats épicés avec une tonne de légume – Miam!

Découvrez-en plus sur l'expérience d'Evie ici.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT | AUCUN CODE REQUIS +35 % SUR LES MEILLEURES VENTES CODE : 35FR Profitez-en ici