Entrainement

Pratiquer l’haltérophilie à l’adolescence – cela peut il stopper la croissance?

 

On dit toujours que l’haltérophilie pendant la puberté peut causer des dommages au corps, stopper la croissance, et empêcher d’atteindre sa pleine hauteur. Mais est-ce vrai ?

Le mythe naît de l’idée que, pendant la puberté, les plaques de croissance humaine sont les plus actives, et qu’exercer l’haltérophilie peut endommager celles-ci, les empêchant ainsi de grandir.

Comme cela a déjà été une source d’intérêt pour les scientifiques et les chercheurs depuis de nombreuses années, il y a maintenant un grand nombre de preuves pour suggérer qu’elle est au contraire réellement bénéfique pendant l’adolescence, car elle augmente la force, la taille et la structure musculaire. En bref, exercer l’haltérophilie en étant jeune ne stoppe pas la croissance !

 


Plaques de croissance –  Peuvent-elles s’abîmer ?


 

halterophilie

 

Chez les enfants et les adolescents, c’est la surface du tissu proche de l’extrémité des os longs. Ces plaques déterminent la longueur et la forme à l’âge adulte de l’os mature. Une fois la croissance terminée, les plaques de croissance fusionnent pour être remplacés par de l’os solide.

 

Il est possible d’endommager les plaques de croissance, et ces blessures se produisent pendant l’adolescence. En raison du fait que les plaques sont la partie la plus faible du squelette, il est plus facile de les fracturer que les autres os.
En général, ces fractures surviennent plus fréquemment chez les garçons que chez les filles, car les corps des garçons se développent plus lentement (ce qui augmente la probabilité de les blesser car ils ont des plaques de croissance pendant plus longtemps), et sont généralement causées par des chutes.

 


Comment l’haltérophilie peut-elle endommager les plaques ?


 

halterophilie-b

 

L’haltérophilie apporte le même risque de causer des dommages à des plaques de croissance que tout autre sport, mais les blessures se produisent généralement pour l’une de ces trois raisons :

 

Mauvaise technique
S’entraîner au-dessus de ses capacités
S’entraîner sans la supervision d’un adulte

 


Comment cela peut-il endommager la croissance ?


 

Pour la plupart, des fractures aux plaques de croissance guérissent et ne causent pas d’effets à long terme. Cependant, il y a certains facteurs qui peuvent causer une augmentation du risque de l’arrêt de la croissance. Cet arrêt signifie que l’os ne pourra plus grandir. Les facteurs comprennent :

 

La gravité de la blessure
L’âge de l’enfant
Le type de fracture

 

La gravité joue un rôle important dans le fait qu’il y ait oui ou non un retard de croissance, parce que s’il y a, par exemple, de multiples fractures ou de brisures des os, alors il y aura une plus grande chance que la plaque de croissance ne soit plus en mesure de guérir sans aucun problème.

 

L’âge d’un enfant joue également un grand rôle dans le retard de croissance, en raison du fait que, à un plus jeune âge, les os ont plus de travail pour grandir, donc plus il est probable que tout retard de croissance va devenir un problème physiologique.

 

Le type de fracture peut avoir un effet direct sur un probable retard de croissance car certains types de fractures causent plus de dommages à la plaque de croissance que d’autres – par exemple une fracture de compression, où le reste de l’os écrase la plaque de croissance est beaucoup plus grave qu’une simple fracture de base.

 


Comment éviter les blessures


 

Bien qu’il soit impossible de supprimer le risque de blessure, il existe des moyens simples pour réduire le risque au minimum. Une méthode d’entraînement censé permet d’éviter de réaliser des mouvements avec des charges trop lourdes si la technique ne le permet pas, tout en étant enseigné par un entraîneur qualifié qui permettra d’éliminer de mauvaises habitudes. S’entraîner dans des clubs d’haltérophilie offre la possibilité d’être encadré en tout temps par des personnes qui sont en mesure de repérer de possibles  problèmes causés par une mauvaise technique.

 


Bénéfices de l’haltérophilie


 halterophlie-3

 

L’OMS soutient à juste titre la participation à des activités physiques pendant l’adolescence, y compris celles qui augmentent la résistance des os et des muscles. Il est bien connu qu’avoir plus de muscle brûle plus de calories par jour, donc l’entrainement en résistance (haltérophilie) pour construire du muscle aidera ceux qui essaient de perdre du poids.

L’entrainement régulier construit aussi les muscles de soutien, réduisant ainsi les risques de blessures qui se produisent. Cela a été démontré dans de nombreuses études, par exemple dans l’étude de Cahill et Griffith sur des joueurs de football adolescents, l’entrainement régulier avec des charges a réduit le nombre de blessures au genou, ainsi que des blessures au genou nécessitant une intervention chirurgicale.

 


Message à retenir


 

halterophilie-2

 

Pour résumer, aussi longtemps que l’entrainement est encadré, réalisé avec une technique correcte et à une charge où le corps est à l’aise, les chances d’endommager une plaque de croissance sont tout aussi faibles que de se briser un os en faisant une course.

L’haltérophilie ne stoppe pas la croissance, et il y a un grand nombre de preuves pour appuyer le fait que l’entrainement améliore la composition corporelle pendant l’adolescence.

Il améliore la stabilisation des muscles du tronc et des muscles du dos, aussi bien qu’il donne une multitude de leçons de vie, tels que le travail continu, l’effort à long terme et le fait de prendre le bon avec le mauvais.

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!