Entrainement

Chronique (d’une) musclée : être une fille dans une salle de musculation

Je suis une fille, et je fréquente quotidiennement le milieu tant masculin des salles de musculation.

Je ne vous parle pas des salles de fitness et des équipements cardio, non. Je ne vous parle pas des salles ou l’on trouve des haltères aux couleurs acidulées et des machines dotées d’écrans plats ou l’on peut pédaler tout en visionnant le dernier épisode d’une série manqué la veille.

Je vous parle de la fonte, du métal froid et rugueux des barres olympiques sous les mains, de la transpiration mêlée à la magnésie, des bleus sur les tibias, des salles sombres ou la testostérone est reine.

Je vous parle du goût de l’effort et du dépassement.

Mais je vous parle avant tout, mesdames, de comment passer la porte de la salle, et vous faire une place dans l’espace haltères et poids libres, de comment vaincre l’appréhension que nous avons toutes avant de devenir une habituée des salles de musculation si masculines.

1 – La musculation pour les filles : pourquoi ?

Vous rêvez de fesses galbées, de jambes fuselées, d’une posture fière, de bras fermes et toniques ? Vous rêvez d’un ventre plat à exhiber sur la plage ? De perdre du gras tout en gardant des courbes féminines ?

Pour ce faire vous vous astreignez à faire des séances de cardio régulièrement et à éliminer les féculents le soir tout en sirotant un jus detox ?

Mesdames, arrêtez tout. Freinez votre vélo elliptique, ralentissez vos foulées, descendez de votre tapis de course. (Posez aussi ce jus detox au choux et aux épinards, par pitié).

Le travail cardio vasculaire ne suffit pas à lui seul à atteindre vos objectifs !

Certes vous perdrez du poids – au début du moins – mais vous ne perdrez pas forcément que du gras (la fonte musculaire arrive plus vite que vous ne l’imaginez). Au final, vous vous retrouverez à perdre vos courbes si féminines.

Si vous désirez faire “fondre” votre graisse mais que vous êtes attachée à garder ou à développer vos courbes, la musculation est faite pour vous !

Le galbe des fesses par exemple : plus votre muscle fessier est développé, plus vos fesses seront rondes et rebondies !

De plus, plus votre corps a de masse musculaire, plus votre métabolisme de base est élevé. Et un métabolisme de base plus élevé veut dire qu’au repos, pour fonctionner, votre corps a besoin de plus de calories. En clair vous brûlez plus de calories au repos ! Ce qui vous place dans un environnement idéal pour brûler des graisses.

Ne nous méprenons pas : il ne faut pas bannir le travail cardio vasculaire mais si vous désirez vous construire un physique athlétique, féminin et un joli galbe, il devra compléter votre entrainement de musculation et non l’inverse.

Mais je sais à quel point franchir le cap de la salle de musculation peut être difficile.

2 – Dépassez votre appréhension

Parce qu’il faut se l’avouer, les salles de musculation sont fréquentées quasiment exclusivement par des hommes !

Une source d’appréhension pour les débutantes est souvent liée au fait de ne pas savoir “quoi” faire face à des poids libres dans une salle de musculation.

Il peut donc être utile de recueillir des informations sur la musculation soit sur Internet qui regorge de sites dédiés, soit dans des livres, ou en demandant conseil à des ami(e)s pratiquants, ou simplement à un coach de votre salle. Vous vous sentirez moins perdue en ayant les bases de la musculation en tête. De plus, vous arriverez ainsi plus facilement à définir vos objectifs et les entrainements qui vous permettront de les atteindre.

Allez-y accompagnée ! Si vous ne vous sentez pas à l’aise, pourquoi ne pas y aller avec une amie et démarrer ce nouveau challenge ensemble ! (Un ami peut aussi faire l’affaire #humour).

Plus sérieusement, le fait de vous faire accompagner au début peut être une réelle aide. Les coachs de salles de sport sont souvent très disponibles et prêts à vous donner des conseils, reposez-vous sur leur expérience, ils sont là pour ça !

Lancez-vous ! Une fois que vous avez lu les bases de la musculation, regardé quelques vidéos, et que vous vous sentez l’envie d’essayer : foncez ! Il y aura sûrement une ou deux séances ou vous devrez vous habituer à ces nouveaux équipements : aux différentes fixations pour les poulies, à comment désenclencher une presse à cuisses, ou bien simplement vous habituer au fonctionnement des machines. N’ayez crainte, en général cette sensation d’être un peu perdue ne dépasse pas les premières séances, vous prendrez vite confiance en vous, et vos entrainements ne seront plus aussi tatillons.

Il peut aussi être très utile de vous lancer avec un entrainement prédéfini avant d’arriver à la salle : vous perdrez moins de temps à chercher quoi faire, vous serez donc plus concentrée dans votre séance, et moins sur les autres.

3 – Habituez-vous à être en minorité

Une autre source d’appréhension pour beaucoup de femmes réside dans le fait d’être seule parmi tant d’hommes, dans un environnement parfois peu chaleureux. La peur du regard de l’autre, la peur de se sentir fixée, l’inconfort provoqué par des regards parfois trop insistants.

Qu’on se le dise, au début, c’est intimidant !

Mais c’est une réalité qu’il faut accepter : vous serez, mesdames, en minorité. Il faudra surement plusieurs années avant qu’une parité s’installe en termes de fréquentation dans les salles de musculation.

Et vous n’allez certainement pas attendre plusieurs années avant d’avoir le corps de vos rêves !

Sachez cependant que, si les salles de sport sont fréquentées majoritairement par des hommes … Il y a beaucoup d’hommes qui ne savent pas non-plus ce qu’ils y font (parole d’une fille qui fréquente des salles de musculation depuis plusieurs années). Ne vous imaginez donc pas que vous êtes la seule débutante, la seule qui se trompe, et que tous ces hommes qui vous intimident sont des experts dans le domaine.

4 – Habituez-vous aux regard des autres et aux remarques

En salle de musculation, chacun à un objectif particulier. Souvent cet objectif est une amélioration ou un changement physique. Cela fait donc des salles de musculation un endroit particulier ou le rapport au corps est, lui aussi, particulier.

La musculation présente le singularité d’être composée de phases d’exercices, et de phases de repos. Durant ces temps de repos, il est fréquent que l’on se retrouve sans s’en rendre compte à regarder autour de soi, à observer les autres pratiquants. Tout le monde le fait : les femmes, les hommes, et c’est aussi comme cela que l’on apprend !

Il ne faut pas prendre chaque regard comme une agression, et s’imaginer que l’on vous déshabille – littéralement – du regard ou que chaque coup d’oeil est une critique. Si au départ le regard des autres peut être déroutant, vous n’y ferez plus attention passé la première semaine.

Quant au remarques, les filles étant en minorité dans les salles de musculation, il peut arriver que l’on vienne vous parler ou vous faire une remarque sur une de vos performance (surtout si vous mettez certains hommes au tapis !), ne prenez pas mal ce genre de remarques ! Soyez fière de vous et continuez sur votre lancée.

Vous entendrez souvent, et malheureusement, dire qu’une fille qui fait de la musculation ce n’est pas beau, qu’une fille ne doit pas être trop musclée, ou peut-être même que vous allez ressembler à un homme.

Mais n’oubliez jamais que vous faites cela pour vous, non pas pour les autres, et que même si vous le vouliez, vous ne ressemblerez jamais à un homme !

Pour un autre article sur les filles et la musculation, c’est pas ici : Strong is the new sexy.

5 – Imposez-vous !

Si la majorité des regards ne sont ni méchants ni déplacés, il arrive comme partout, que certains individus soient dans l’abus.

Vous ne toléreriez pas un regard trop insistant ou une remarque déplacée sur votre lieu de travail ou dans la rue ? Pourquoi diable devriez-vous accepter cela dans une salle de musculation sous prétexte que vous êtes en minorité ?

Si cela devait se produire, imposez-vous ! N’ayez pas peur de dire aux petits rigolos qu’ils dépassent les limites. C’est aussi en vous imposant que vous gagnerez le respect des autres. 

Agissez comme si vous-vous sentiez à l’aise, et vous-vous sentirez à l’aise.

Vous avez votre place en salle de musculation au même titre que tout le monde !

Crédit photo : Alx Green pour Myprotein

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!