Compléments Alimentaires

Qu’est ce l’huile de Krill de l’Antarctique?

Un demi-siècle en arrière, deux chercheurs danois découvrent ce qui se cache derrière la faible prévalence d’incidents cardiovasculaires chez les Esquimaux du Groenland : un excellent profil lipidique issu d’une consommation courante d’oméga-3.

Par la suite, les sources d’oméga-3 ont été prospectées afin d’en définir le Graal.

Est-ce le cas de l’huile de Krill, dont les vertus ne cessent d’être plébiscitées ?

Réponse dans cet article !

krill

Origine de l’huile de Krill

Petite crevette translucide de 0,6 à 1 cm, le Krill antarctique est un invertébré dont l’habitat se situe dans l’océan Austral.

Malgré sa petite taille, on estime qu’il y aurait 500 millions de tonnes de cette espèce en antarctique, honorant le petit crustacé d’une spécificité qui n’est pas des moindres : c’est l’animal qui possède la biomasse la plus importante de la planète.

Ne voyageant jamais seuls, les Krills antarctiques forment des groupes de 10 000 à 30 000 individus par mètre cube d’eau. De ce fait, ils constituent une proie facile pour de nombreux animaux marins bien plus imposants : baleine, requin pèlerin, raie manta, etc.

Espèce relativement importante pour l’écosystème, l’Homme en a adopté la consommation depuis plusieurs années (notamment en Asie). Depuis les années 2000, il en exploite les bénéfices grâce à un procédé d’extraction qui permet d’en isoler l’huile : environ 110 000 tonnes de krills sont récoltées chaque année pour en produire.

 

Les bienfaits de l’huile de Krill

Une source d’oméga-3


Plusieurs raisons expliquent le succès de l’huile de Krill.

En premier lieu, c’est sa concentration en acides gras oméga-3 qui incite aux louanges, avec une teneur de 75 mg d’acide eicosapentaénoïque (EPA) et 45 mg d’acide docosahexaénoïque (DHA) pour 500 mg.

Ces éléments sont impliqués dans pléthore de fonctions cérébrales, en passant par la vision, le développement cérébral du fœtus ou encore la mémoire, pour lesquelles le DHA joue un rôle particulièrement important1.

Quant à lui, l’EPA aurait démontré des bénéfices sur l’humeur et la dépression, grâce à son implication dans la transmission d’influx nerveux.  

Sur le plan cardiovasculaire, le DHA et l’EPA contribuent au maintien d’un taux sanguin normal de triglycérides, ainsi qu’au maintien d’une pression artérielle normale. Leur utilisation est associée à une amélioration de la santé cardiovasculaire, réduisant le risque de survenue de maladies cardiovasculaires et de mortalité liée aux infarctus2.

Grâce à son action antagoniste aux oméga-6, l’EPA possède des propriétés antiinflammatoires relativement intéressantes dans le cadre de maladies inflammatoires chroniques ou d’un syndrome métabolique3,4.

Finalement, on accorde aux oméga-3 des bénéfices sur la santé des os par l’intermédiaire de leur rôle sur le maintien d’une densité osseuse normale, notamment au fil de l’âge5.

 

 

Une source d’antioxydants


Si cette source d’oméga-3 est tant prisée, c’est parce que ces derniers sont accompagnés d’antioxydants et de phospholipides qui participent directement à leur intégrité.

Antioxydant privilégié de l’huile de Krill, l’astaxanthine est un pigment qui appartient à la famille des caroténoïdes.

Cet ingrédient possède des vertus similaires aux oméga-3 grâce à son action antiinflammatoire, son action sur le plan cardiovasculaire et, enfin, sur le système nerveux6,7,8.

Mais, comme le veut son titre, l’astaxanthine permet de lutter contre les effets de l’oxydation (radicaux libres) avec un effet parfois 100 fois supérieur à celui d’autres antioxydants, et 48 fois supérieur à l’huile de poisson.

De plus, son action permettrait de lutter contre les dommages causés par les rayons UV et d’améliorer la santé cutanée9.

 

Une source de vitamines et minéraux


Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

L’huile de Krill contient également des vitamines A, D et E, ainsi que du fer, du zinc et du cuivre.

Ces nutriments complètent une composition déjà riche, qui justifient amplement sa réputation sur le marché des compléments alimentaires.

Le dosage varie selon l’usage que l’on souhaite en tirer, allant d’1 à 4 capsules par jour.

Nous vous conseillons de débuter avec une dose réduite, puis d’augmenter la prise progressivement.

A ce jour, les effets d’une utilisation courante sur une longue période restent inconnus.

Car des réactions similaires à celles provoquées par l’emploi de l’huile de poisson pourraient survenir, une certaine vigilance reste tout de même de mise (réaction allergique chez les personnes allergiques aux fruits de mer, nausées, etc.).

De plus, ses propriétés fluidifiantes pourraient entraîner des complications chez les personnes qui utilisent des anticoagulants, en cas de problèmes sanguins ou d’ecchymoses.

Encore une fois, nous vous conseillons d’augmenter progressivement la posologie dans le but de détecter un quelconque effet au fur et à mesure.

D’autres articles concernant l’effet des oméga-3 sur notre corps ?

Omega 3 : Bienfaits, posologie et effets

Nutrition

Omega 3 : Bienfaits, posologie et effets

2019-07-16 10:53:51Par Grant Koch

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.


  1. KALMIJN S et al. Dietary intake of fatty acids and fish in relation to cognitive performance at middle age. Neurology. 2004 ; 62 : 275-280.
  2. De Lorgeril, M., Salen, P., Martin, J. L., Monjaud, I., Delaye, J., & Mamelle, N. (1999). Mediterranean diet, traditional risk factors, and the rate of cardiovascular complications after myocardial infarction: final report of the Lyon Diet Heart Study. Circulation, 99(6), 779-785.
  1. Deutsch L. Evaluation of the effect of Neptune Krill Oil on chronic inflammation and arthritic symptoms. J Am Coll Nutr. 2007 Feb;26(1):39-48.
  2. Mullen, A., Loscher, C. E., & Roche, H. M. (2010). Anti-inflammatory effects of EPA and DHA are dependent upon time and dose-response elements associated with LPS stimulation in THP-1-derived macrophages. The Journal of nutritional biochemistry, 21(5), 444-450.
  3. Abou-Saleh, H., Ouhtit, A., Halade, G. V., & Rahman, M. M. (2019). Bone benefits of fish oil supplementation depend on its EPA and DHA content. Nutrients, 11(11), 2701.
  4. Park JS. & al. : Astaxanthin decreased oxidative stress and inflammation and enhanced immune response in humans. Nutrition & Metabolism. 2010;7:18. doi:10.1186/1743-7075-7-18.
  5. Pashkow FJ. & al. : Astaxanthin: a novel potential treatment for oxidative stress and inflammation in cardiovasculardisease. Am J Cardiol. 2008 May 22;101(10A):58D68D. doi: 10.1016/j.amjcard.2008.02.010.
  6. Grimmig B. & al. : Neuroprotective mechanisms of astaxanthin: a potential therapeutic role in preserving cognitive function in age and neurodegeneration. Geroscience. 2017 Feb;39(1):19-32. doi: 10.1007/s11357-017-9958-x.
  1. Tominaga K. & al. : Protective effects of astaxanthin on skin deterioration. Journal of Clinical Biochemistry and Nutrition. 2017;61(1):33-39. doi:10.3164/jcbn.17-35.


Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


JUSQU'À 60% SUR TOUT LE SITE + 15% EN EXTRA | CODE: VITE & LIVRAISON OFFERTE DÈS 10€ D'ACHAT Profitez-en ici