Nutrition

Selon une nouvelle étude : « les femmes sont plus sensibles à une alimentation déséquilibrée que les hommes »

Nous avons tous déjà entendu parler des bienfaits mentaux d’un bon régime alimentaire et d’un programme d’exercices. Aujourd’hui, ce lien est étayé par de nouvelles recherches. Une nouvelle étude de l’université de Binghamton, dans l’État de New York, a mis en évidence une corrélation directe entre l’alimentation et notre santé mentale, ainsi que le rôle de l’exercice physique dans tout cela.

Et ce qui est peut-être le plus significatif, c’est que le bien-être mental des femmes est beaucoup plus sensible au régime alimentaire que celui des hommes. Mais nous vous donnons tous les détails ici.

L’étude

Les chercheurs de l’université ont analysé les groupes d’aliments associés à la « détresse mentale « 1, ainsi que la relation entre l’alimentation, l’exercice physique et la détresse mentale chez les hommes et les femmes âgés de plus de 30 ans.

Pour distinguer les différents types de régimes alimentaires, les chercheurs se sont appuyés sur les Dietary Guidelines for Americans 2020-2025.2 Ces directives définissent un régime alimentaire sain comme comprenant un « éventail d’aliments riches en nutriments tels que les fruits, les légumes, les céréales complètes, les haricots, les noix, la viande maigre et les produits laitiers à faible teneur en matières grasses « 3. Alors qu’un régime alimentaire malsain comprend généralement « des produits laitiers, de la viande, des aliments à indice glycémique élevé et de la restauration rapide, et exclut la consommation de fruits, de légumes, de légumineuses et de poisson « 3.

La conclusion la plus intéressante de cette étude est sans doute que la santé mentale des femmes est beaucoup plus liée à l’alimentation que celle des hommes. Lorsque les chercheurs ont examiné les participants ayant un régime alimentaire malsain, les hommes et les femmes ont ressenti une détresse mentale, mais les femmes ont ressenti une détresse beaucoup plus grave que les hommes, et ont donc été jugées « plus susceptibles de manger de façon malsaine que les hommes « 1.

Plus précisément, des éléments comme « la restauration rapide, le fait de sauter le petit-déjeuner, la caféine et les aliments à forte teneur en glycémie « 1 étaient tous liés à la détresse mentale des femmes participant à l’étude. En revanche, manger beaucoup de fruits et de légumes verts était lié au bien-être mental1.

La bonne nouvelle, c’est que l’exercice physique a permis d’annuler certains des effets d’un régime alimentaire malsain chez les hommes et les femmes, avec un impact particulièrement significatif chez les hommes, même avec un simple « exercice faible à modéré « 3. L’exercice s’est également avéré être un outil d’autant plus puissant que les participants le pratiquaient régulièrement3.

Message à retenir

Ces recherches confirment l’idée que le régime alimentaire et l’exercice physique ont un impact important sur notre santé mentale. Et bien que l’exercice n’annule pas les effets potentiels d’un régime alimentaire malsain, il peut certainement y contribuer.

Elle fournit également une base pour que les femmes, en particulier, fassent plus attention à leur alimentation et à leurs habitudes d’exercice en période de stress. Cette relation doit faire l’objet de recherches plus approfondies et une autre étude est actuellement en cours sur cette même relation chez les jeunes adultes.

Pour l’essentiel, ces résultats confirment ce que nous pensions déjà dans une certaine mesure : une alimentation équilibrée couplée à l’exercice physique ne peuvent être que bénéfiques.

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.


  1. Binghamton University. “Women’s mental health has higher association with dietary factors: Exercise could reduce negative association of certain food and mental distress in mature women.” ScienceDaily. www.sciencedaily.com/releases/2021/06/210609143348.htm (accessed June 17, 2021).
  2. https://www.dietaryguidelines.gov/sites/default/files/2020-12/Dietary_Guidelines_for_Americans_2020-2025.pdf
  3. Begdache, Lina;Patrissy, Cara M. 2021. “Customization of Diet May Promote Exercise and Improve Mental Wellbeing in Mature Adults: The Role of Exercise as a Mediator” J. Pers. Med. 11, no. 5: 435. https://doi.org/10.3390/jpm11050435 


Anthony Ramos

Anthony Ramos

La rédac

Anthony Ramos pratique la musculation depuis plus de 5 ans et travaille pour Myprotein depuis 1 an. Il suit l’évolution de l’industrie du fitness, ses tendances et ses innovations depuis qu’il s’est passionné par la pratique de ce sport.

Durant son temps libre, Anthony aime se rendre à la salle de sport et perfectionner ses connaissances sur l’entraînement, la nutrition sportive et le monde des réseaux sociaux – mais surtout voir ses amis, sa famille et voyager autour du monde.


🔥 IMPACT WEEK 🔥 40% SUR TOUT LE SITE | CODE: IMPACTFR Profitez-en ici