Nutrition

Qu’est-ce que le « Gluten free » ?

 

Note : Cet article s’adresse avant tout aux curieux et non à ceux qui savent déjà une bonne part de ce qui est écrit ici. Toutefois, cela peut tout de même les intéresser !

 

Au cours des dix dernières années le mot « Gluten » est devenu un buzz word que ce soit dans le monde de la diète, du sport ou les médias en général. Un fait qui accompagne une augmentation récente et spectaculaire des cas –avérés ou non– de maladie cœliaque, de syndrome du côlon irritable ou de la maladie de Crohn.

 

Dès lors, on peut se poser des questions sur ce qu’est exactement le Gluten free. Peut-être avez-vous été diagnostiqué avec la maladie cœliaque ou entrevu l’expression « Gluten Free » ?

 

En outre, vous avez également sans doute remarqué des choix de menu au restaurant sans gluten ou l’explosion des produits Gluten free aux supermarchés ou sur internet… Quelle que soit la raison, vous voulez savoir : « Qu’est-ce que le Gluten Free ? »

 


La signification de « Gluten free »


 

sans gluten free 9

 

C’est l’éviction de tous les aliments ou produits divers qui contiennent du gluten.

 

Pour la diète, on compte les aliments sans gluten principalement -en toute logique !- les non transformés que sont les légumes, fruits, viandes, poissons, l’eau, tubercules, etc. Il existe également une abondance de céréales sans gluten : le riz, le maïs, le millet, le sorgho, le riz sauvage, le teff, le sarrasin, le quinoa et l’amarante.

 

De plus, en parcourant les allées de votre supermarché ou épicerie, vous verrez beaucoup de produits alimentaires (pains, céréales, pizzas, etc.), cosmétiques et divers articles étiquetés « Gluten free ».

 

Mais attention à ne pas tomber dans le piège marketing ou l’absurdité totale  (ex : eau ou banane gluten free…) !

 


Le label « Gluten free »


 

sans gluten free 6

 

Au-delà des aliments qui sont naturellement sans gluten, afin de pouvoir apposer un label « gluten free », il faut tenir compte de multiples critères lors de la réalisation du produit.

 

Le logo d’épi de blé barré sur l’emballage -en accord avec son détenteur en France (l’association des intolérants au gluten)- est un signe distinctif permettant d’identifier les produits sans gluten fabriqués par des artisans ou industriels qui suivent des préconisations strictes ;  par exemple :

 

Les matières premières et ingrédients de fabrication sont (en toute logique) sans gluten ;
La chaîne de fabrication est dédiée spécifiquement à la production de produits sans gluten ;
On a mis en place un système permettant de garantir l’absence de traces de gluten dans la fabrication ;
L’étiquetage du produit doit porter une indication claire « sans gluten » ;
Cette allégation doit correspondre à la norme requise de 20ppm ; soit moins de 20g de gliadine sur 1 million de grammes de produit par le biais d’analyses en laboratoire ;

 

Enfin, notez que tous les produits sans gluten ne sont pas vignetés et il n’y a pas d’obligation pour le fabricant d’apposer une vignette sur ses produits.

 


Qu’est-ce que le gluten ?


 

sans gluten free 4

 

Le gluten est une protéine que l’on trouve naturellement dans le blé et d’autres céréales et ce qui donne notamment à la pâte à pain son élasticité.

 

De plus, on l’emploie isolé comme additif alimentaire de par ses propriétés pour donner de la rigidité et souplesse aux substances fortement fluides. Ainsi, si vous mangez quelque chose qui est épais ou demande à être mâché, cela contient probablement du gluten.

 

Ainsi, un régime sans gluten interdit les céréales que sont le blé, l’orge, le seigle, l’épeautre, le malt ou les hybrides de ces grains. Mais cela ne s’arrête pas là, car le gluten est souvent très bien caché.

 

Dans les aliments transformés, on le retrouve dans le pain, les pâtes, les céréales, les pizzas, la bière, les biscuits, la sauce de soja, le ketchup, les crèmes glacées, gâteaux et tartes, sucreries, croûtons, frites, sauces diverses, chips, imitations de viande ou fruit de mer, viandes transformées, vinaigrettes, mélanges assaisonnés, tortilla, soupes, légumes préparés, etc.

 

En outre, les médicaments, suppléments et vitamines peuvent utiliser du gluten comme agent liant. Enfin, vous devez être alerte aux additifs alimentaires, tels que l’arôme de malt, l’amidon alimentaire modifié, extrait de protéine de blé, etc.

 

Ajoutons que certaines céréales annoncées comme « sans gluten » comme l’avoine, peuvent être contaminées par le blé pendant les phases de croissance et de transformation lors de la production. Pour cette raison, on recommande généralement de les éviter, sauf si elles sont étiquetées sans gluten.

 

Vous le voyez, le gluten est à peu près partout. Est-ce un mal ? Non, ce n’est qu’une simple protéine retrouvée naturellement dans des céréales ou employée pour ses propriétés spécifiques. Hélas, certains y réagissent malheureusement –très- mal et on la retrouve souvent dans des aliments non recommandés dans ce que l’on peut considérer comme une « bonne » alimentation, ce qui la stigmatise encore plus.

 

Dès lors, pour ceux- qui doivent ou souhaitent éviter le gluten, il faut toujours vérifier la liste des ingrédients. Si vous n’êtes pas sûr à 100% au sujet d’un produit, ne l’achetez pas et/ou vérifiez d’abord avec le fabricant ce qu’il renferme. Faites très attention à ces multiples noms, il en existe des dizaines…

 


Go gluten free ?


 

sans gluten free 3

 

Au-delà de l’aspect OBLIGATOIRE pour un cœliaque de l’évincer de sa diète, beaucoup de gens pensent que le gluten est tout simplement mauvais. A cela, on peut se sentir mieux quand on élimine le gluten sans avoir été diagnostiqué médicalement avec une sensibilité. Est-ce un effet placebo ? Peut-être…

 

Vous pouvez bénéficier d’un régime sans gluten, même si vous n’avez pas de sensibilité. si cela vous fait préférer des aliments non raffinés et incorporer plus de fruits, légumes, protéines maigres et graisses saines dans votre alimentation, en lieu et place d’aliments transformés, alors oui, c’est une bonne initiative à prendre que de devenir gluten free.

 

Au final, l’intérêt de l’adoption d’une diète sans gluten pour certains est avant tout de prendre conscience de ce qu’est une bonne alimentation pour sa santé, ses performances et de mener des actions qui vont dans ce sens. Mais pas dans celui de l’engouement marketing et de la consommation de produits gluten free néfastes pour se donner bonne conscience.

 


Les produits « Gluten free »


 

sans gluten free 2

 

Beaucoup de produits ont généralement des alternatives sans gluten, ce qui rend la vie beaucoup plus facile aux cœliaques ou qui sont sensibles au gluten. Néanmoins, ils ne sont pas « mieux » ou plus « sains » que les produits qui contiennent du gluten.

 

Il faut garder à l’esprit que ce sont les aliments frais non transformés qui doivent être le fondement de votre alimentation et constituer la majorité de votre diète, gluten free ou non. Gluten free ne veut pas dire sain.

 

Supprimer le gluten de votre alimentation ne vous donne pas carte blanche pour manger n’importe quoi aussi longtemps que ce soit sans gluten. Un paquet de gâteaux industriels est peu recommandé dans votre diète qu’il soit gluten free ou non. On peut faire du poulet frit avec des frites sans gluten, mais cela ne veut pas dire que c’est « mieux » ou « sain ».

 

Hélas, cela est devenu une mode et beaucoup de gens considèrent les aliments sans gluten comme bénéfiques ou meilleurs pour la santé. Cela est totalement faux et abscons. De la malbouffe sans gluten reste de la malbouffe.

 

La solution peut être pire que le problème

 

Au-delà du goût particulier, les produits sans gluten peuvent être une bien mauvaise option. En effet, même pour les personnes souffrant d’intolérance au gluten, ces produits sont peu recommandés. Le « sans gluten » pour les produits préparés signifie que l’on a remplacé le gluten. Mais ici réside la question « par quoi ? ».

 

Souvent de la farine de riz blanc, de maïs, de la pomme de terre ou de la fécule de maïs sont tous utilisés comme alternative aux farines avec gluten, ce qui est loin d’être plus sain. On ajoute également beaucoup de produits souvent néfastes, additifs et conservateurs, très aisément à la production de produits sans gluten afin de les faire correspondre à la version standard…

 

Enfin, les produits raffinés sans gluten ou non sont souvent nuls de nutriments et ils importent peu à la bonne alimentation humaine. Ainsi, les alternatives sont souvent pires à certains égards que le produit qu’ils remplacent

 

Cela ne conduit pas nécessairement à une perte de poids

 

Peut-être que vous avez entendu un ami ou une célébrité exposer combien de poids ils ont perdu avec un régime sans gluten. En réalité, cela vient avant tout du fait qu’ils coupent pas mal de cochonneries pour simplement réduire la ration calorique. Rien de magique, que de la logique. C’est l’apport calorique ici qui fait la différence, pas le gluten

 

Cela ne se limite pas aux aliments

 

sans gluten free 555

 

Pour véritablement manger « gluten free », il ne suffit pas d’éviter les aliments qui contiennent du gluten. Il faut compter les compléments alimentaires, médicaments en vente libre, les produits cosmétiques et ménagers qui peuvent en contenir. Il faut ainsi faire de minutieuses recherches au préalable.

 

Il faut prospecter des ingrédients sous des termes tels que: huile de germe de blé, protéine de blé hydrolysée, avoine colloïdale, protéine végétale hydrolysée, palmitate de dextrine et bien d’autres. Encore une fois, avec des produits susceptibles de contenir du gluten, si vous voulez être attentif à son l’élimination, recherchez une mention officielle « sans gluten » ou n’achetez pas.

 

Petite note : Attention à ne pas vous méprendre, le gluten ne peut pas être absorbé par la peau. Si vous avez des réactions après avoir utilisé des produits cosmétiques, vous devez consulter votre médecin ou un dermatologue pour définir clairement la cause.

 

A cela, à vous de voir si vous décidez de vous lancer à 100% dans le gluten free ou pas.

 


Conclusion


 

sans gluten free 7

 

Pour conclure, si vous avez une sensibilité au gluten ou la maladie cœliaque, il est logique d’éliminer complètement le gluten de votre alimentation.

 

De plus, si vous faites tout cela pour réorganiser votre diète et repartir du « bon pied » en éliminant les aliments transformés, vous faites sans doute le bon choix. Ainsi, si vous êtes une personne en bonne santé, essayez et constatez si cela correspond à l’atteinte de vos objectifs sur le long terme sans succomber aux stupidités marketing.

 

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!