Nutrition

La patate douce, nouvelle tendance sur le marché de la nutrition sportive

Peut-être avez-vous déjà succombé à son délice, ou simplement remarqué l’engouement qu’elle suscite auprès de la communauté sportive.

Depuis quelques années déjà, la patate douce fait l’unanimité grâce à ses nombreuses vertus nutritionnelles, sa saveur et son goût uniques ainsi que ses intarissables manières de la cuisiner. Inéluctablement, elle fait aujourd’hui partie des tendances chez les sportifs, qui raffolent de la patate sucrée.

Mais, concrètement, d’où vient-elle ? Quels sont ses bienfaits ? Comment l’utiliser à bon escient ?

Ensemble, décryptons la tendance qu’elle éveille et voyons si elle découle d’un véritable bénéfice, ou d’une folie douce.

Sommaire :


La patate douce, qu’est-ce que c’est ?

Probablement originaire d’Amérique tropicale, la patate douce est un tubercule à la forme grossière, proche de la pomme de terre, recouverte d’une peau jaune, orange, brune, violette ou beige. Quant à sa chair, la couleur varie du blanc à l’orange, jusqu’au violet.

Si elle est souvent confondue avec la pomme de terre, elles ne partagent pas la même famille. Or, la patate douce constitue une excellente alternative à la pomme de terre puisqu’elle se cuisine de la même manière et contient également de l’amidon, en plus d’être plus intéressante sur le plan nutritionnel.

Et ce n’est pas tout ! En plus de sa singularité nutritionnelle, la patate douce possède une saveur unique et un goût légèrement sucré qui ont su séduire de nombreuses personnes, et qui en séduiront encore.

En purée, en frites, en rondelles, en chips voir en dessert, il existe une multitude de façons de la cuisiner pour le plus grand plaisir de tous !

Une qualité nutritionnelle singulière

Elle pourrait bien désavouer l’adage selon lequel « ce qui est bon au goût, est mauvais pour la santé » !

Riche en fibres et glucides bioactifs, peu calorique et à l’index glycémique bas, la patate douce est particulièrement intéressante pour les personnes qui souhaitent contrôler leur poids ou perdre quelques kilos.

Plus que ça, elle constitue une véritable mine d’or en matière de micronutriments grâce à sa composition naturelle en antioxydants (caroténoïdes et anthocyanes), acides phénoliques, vitamines B6 et C ainsi qu’en minéraux tels que le potassium ou manganèse1.

Cette composition unique lui accorde plusieurs propriétés que S. Wang et son équipe décident de lister par l’intermédiaire d’une étude réalisée en 2016. Ainsi, notre patate sucrée possède des propriétés antioxydantes, hépatoprotectrices, anti-inflammatoires, antitumorales, antidiabétiques, antimicrobiales, anti-âge et permet de lutter contre l’obésité.

C’est pour ces raisons que Adelia C. Bovell-Benjamin y voyait déjà un réel potentiel pour le futur de la nutrition humaine, comme en témoigne son étude réalisée en 20072. Son travail décrit le rôle passé et présent de la patate douce au sein de l’alimentation humaine et prédit de grands bénéfices pour cette dernière, sur le plan nutritionnel ainsi qu’industriel.

À partir de là, il n’est pas difficile de comprendre l’exaltation qui résulte de son utilisation chez le sportif, toujours avide d’améliorer ses résultats.

 

Et si la patate douce devenait votre nouvel atout ?

Ses caractéristiques nutritionnelles la placent sur un piédestal dans la cuisine du sportif et certains n’hésitent pas à substituer la poudre de patate douce à la farine de blé, ou à l’ajouter à leurs préparations pour en améliorer la composition.

En effet, la poudre de patate douce conserve une texture quasi similaire à la farine de blé en plus de posséder un index glycémique très bas, une grande richesse en fibres et une saveur très appréciée. Dans le cadre d’une sèche ou prise de masse sèche, cette alternative vous permet d’obtenir d’excellents résultats culinaires. Et pour profiter directement de ses bénéfices, rien de plus simple : il suffit d’en ajouter à vos préparations initiales (shakers, gainers et etc.).

Pour bien comprendre l’intérêt de la patate douce pour la perte de poids, penchons-nous sur une étude réalisée en 2019 par Chun-Kuang Shih et al.3. Sur 58 employés en surpoids, la moitié d’entre eux s’est vue proposer un substitut de repas à base de patate douce, pour une consommation journalière de 132 grammes, tandis que l’autre moitié ne modifiait pas son alimentation. Après 8 semaines, les chercheurs ont constaté une réduction de 5 % du poids, de la masse grasse et de l’IMC chez le groupe expérimental. 

Outre son intérêt pour la perte de poids, sa concentration en vitamines et minéraux offre de nombreux avantages. Pour exemple, la présence en quantité de β-carotène dans la patate douce lui assure une forte activité antioxydante, idéale dans le cadre d’un stress musculaire répété.

Elle possède également un fort pouvoir alcalifiant et permet de maintenir ou d’améliorer l’équilibre acido-basique, lui-même trop souvent négligé. En effet, une consommation excessive de protéines peut altérer cet équilibre, qui s’avère indispensable au maintien de la densité minérale osseuse et à la régulation de sécrétions hormonales.

Ainsi, succomber au plaisir qu’elle procure devient presque nécessaire !

Un exemple de recette par Marcello Rocco, @fatsecretfrance)

Ingrédients

  • 50 g farine de patate douce
  • 80 g de yaourt
  • 1 œuf
  • 60 ml de boisson végetale
  • 1/4 cc levure chimique

Préparation

  1. Dans un blender, mélanger toutes les ingredients , ajouter 1/4 cc de levure chimique.
  2. Dans une poêle antiadhésive bien chaude, étaler un filet d’huile neutre avec un papier absorbant.
  3. Avec une petite louche, mettre un petit tas de pâte
  4. Faire cuire environ 1-2 minutes.
  5. Dés que votre pancake fait des petites bulles, le tourner. Cuire à nouveau 1 minute environ.
  6. Faire ainsi avec le reste de pâte, pour faire 4 pancakes en tout.

 

Ce qu’il faut retenir

La patate douce possède des caractéristiques nutritionnelles uniques, qui la poussent naturellement sur le devant de la scène du monde de la nutrition.

D’abord adoptée pour sa saveur et son goût singuliers, elle a rapidement été appréciée pour son influence positive sur la santé en lien avec son utilité dans le cadre d’une perte de poids ou ses nombreuses propriétés.

Si des études restent à réaliser pour mesurer son impact sur la performance du sportif, nul doute qu’elle mérite déjà sa douce réputation.

 

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.


  1. Chemical constituents and health effects of sweet potato – S. Wang et al., 2016.
  2. Sweet Potato: A Review of its Past, Present, and Future Role in Human Nutrition – Adelia
  3. Bovell-Benjamin, 2017.
  4. White Sweet Potato as Meal Replacement for Overweight White-Collar Workers: A Randomized Controlled Trial – Chun-Kuang Shih et al., 2019.


Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR PLUS DE 200 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +35% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE : MV35 Profitez-en ici