Nutrition

Le jus de citron pour maigrir : mythe ou réalité ?

Dans la catégorie ‘remède de grand-mère’, le jus de citron occupe une place d’honneur.

En effet, il existe une croyance populaire selon laquelle boire une solution de jus de citron mélangé avec de l’eau tiède favoriserait la perte de poids grâce à son action sur la digestion, en plus de ses vertus détoxifiantes.

C’est pourquoi, son utilisation est très répandue chez les personnes en quête d’amincissement, ou celles qui désirent soulager les maux causés par une soirée trop arrosée. Le citron, comme beaucoup d’agrumes, offre une sensation de purification instantanée en lien avec son goût acide et sa couleur vive.

Ainsi, l’objet de cet article consiste à déterminer si grand-mère aurait menti depuis tout ce temps ou si, comme souvent d’ailleurs, la science lui donne raison.

Le citron, qu’est-ce que c’est ? 

Le citron est le fruit du citronnier. Jusque-là, tout va bien. Il appartient à la famille des Rutacées incluant l’ensemble des agrumes (ou citrus) qui, eux-mêmes, se caractérisent par une structure en quartiers comme l’orange ou le pamplemousse, par exemple.

L’origine du citron remonte à 2 500 ans environ, où des traces de production de son ancêtre sauvage ont été retrouvées en Asie. Il a ensuite parcouru le monde entier et, en vertu des nombreux bénéfices qu’on lui accordait déjà, son utilisation s’est très vite répandue pour la conservation (grâce à son acidité), l’alimentation (assaisonnement), la décoration (plante ornementale) ainsi que pour son prétendu profil thérapeutique.

Source exceptionnelle de vitamine C, le citron a longtemps accompagné de nombreux navigateurs qui l’utilisaient pour prévenir le scorbut, une maladie provoquée par une carence en vitamine C, ce qui explique sa diffusion à l’échelle planétaire.

Il est également constitué des vitamines B, B1, B2, B3, B5, B6, E et K, en plus d’être une source intéressante de minéraux et oligo-éléments puisqu’il contient du potassium, du calcium, du phosphore, du fer et du magnésium.

Finalement, sa constitution en fibres, pectines et flavonoïdes complète une composition déjà riche, qui a initié une large appropriation par les personnes désireuses d’en tirer les bénéfices.

Ces agrumes qui nous veulent du bien

 Si leur goût parfois acide a de quoi révulser jusqu’au plus farouche de ses adeptes, les  agrumes ont de nombreuses propriétés !

En effet, la composition nutritionnelle commune des agrumes leur a valu un fort intérêt auprès de la communauté scientifique qui nous permet d’affirmer et de lister leurs bienfaits. Ainsi, selon les observations scientifiques, la consommation d’agrumes permet de lutter contre les risques de cancer de la bouche, du pharynx, de l’œsophage et de l’estomac (1) (2) (3), de maladies cardiovasculaires (4), de cataracte, d’anémies et anomalies congénitales (5).

Ces propriétés découlent directement de leur richesse naturelle en antioxydants (flavonoïdes, limonoïdes, vitamines C et E) qui promulguent de grands soins à l’organisme ainsi qu’aux cheveux, à la peau et aux ongles.

De manière plus spécifique au citron, ce dernier a un effet alcalin paradoxalement issu de son acidité. Lors de sa digestion, l’acide présent dans le citron se transforme en substance alcalinisante qui participe  au maintien de l’équilibre acido-basique, lui-même indispensable à la protection des reins.

Enfin, la consommation du jus de citron fait l’objet d’une pratique courante pour ceux qui souhaitent perdre du poids. Mais qu’en est-il vraiment du rôle amincissent qu’on lui attribue ?

Le citron, garant d’une perte de poids efficace ?  

Certains l’utilisent à jeun, d’autres tout au long de la journée. Généralement mélangé avec de l’eau, le jus de citron a envahit le quotidien de nombreux individus qui ambitionnent de brûler des graisses grâce à son action sur la digestion.

En effet, l’acide citrique qui compose le citron stimule la production de bile par le foie, indispensable à la digestion des aliments gras. De plus, la teneur en fibres du citron facilite la digestion en agissant sur le transit et permet d’éliminer les toxines qui s’accumulent à la suite d’un mauvais travail digestif. Ainsi, la consommation de citron après un repas ou à jeun donne une impression de purge et d’élimination des graisses.

Or, la littérature scientifique actuelle ne propose aucune étude qui permet d’établir une action sur la fonte des graisses propre à la consommation de jus de citron. Si l’acide citrique est reconnu pour son action de nettoyage et de suppression des toxines, il n’empêche pas le stockage des graisses et ne promeut qu’une aide à leur digestion.

Ainsi, la consommation de citron n’offre aucune raison valable de s’adonner à un régime ciblé.

Ce qu’il faut retenir 

La qualité nutritionnelle des agrumes leur doit une excellente réputation dans le domaine de la nutrition-santé, justifiant leur utilisation courante dans de nombreux régimes détox.

En intégrant cette famille si particulière, le citron s’est vu attribué d’innombrables bénéfices dont la véracité a largement été étudiée incluant, par exemple, son rôle dans la réduction des risques de cancers et de maladies cardiovasculaires, ou ses vertus esthétiques.

Quant à son action sur la perte de poids, aucune preuve scientifique ne permet d’établir un rôle potentiel dans la fonte des graisses malgré son aide précieuse dans le processus de digestion et d’élimination des toxines.

Cependant, au vu des nombreux bienfaits du citron énumérés tout au long de l’article, inutile de vous dire que sa consommation pourrait être grandement bénéfique en association avec une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie actif.

 

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.


Citrus fruits intake and oral cancer risk: A systematic review and meta-analysis – S. Cirmi et al., 2018. (1)

Intakes of citrus fruit and risk of esophageal cancer: A meta-analysis – W. Zhao et al., 2018. (2)

Citrus fruit intake and stomach cancer risk: a quantitative systematic review – J.-M. Bae et al., 2008. (3)

Nutraceutical Value of Citrus Flavanones and Their Implications in Cardiovascular Disease – L. Testal & V. Calderone, 2017. (4)

Nutritional and health benefits of citrus fruits – C. Economos & W.D. Clay, 1998. (5)



Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR PLUS DE 200 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +30% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE: MV30 Profitez-en ici