Entrainement

Comment parer son « Bro » Correctement | développé couché, Squat & Développé militaire

Être un pareur efficace est une capacité indispensable à avoir en salle de musculation.

En effet, dans l’expérience de chacun, à un moment donné, vous serez probablement invité à assurer quelqu’un.

Ainsi, savoir comment vous positionner, tenir la charge (si nécessaire), ou soutenir le pratiquant en toute sécurité dans le cas où ils sont à l’échec  sont tous des facteurs d’action importants pour tout bon pareur.

N’oubliez pas que si cela est inadapté, ou mal fait, on peut entraîner de graves blessures…

Bien que chaque exercice n’ait pas un réel besoin de pareur, il existe des mouvements de base à la barre ou aux haltères qui nécessitent un petit peu (ou beaucoup) d’aide ; On compte notamment :

Tous les types de développés, Squats, Développés assis, ou même –étonnement- certains mouvements d’haltérophilie.

Un bon pareur peut faire toute la différence.

 


Parer le Développé couché

 

Parer signifie bien plus que d’aider un pratiquant en cas d’échec.

Eh oui, il faut également juger si oui ou non s’il peut réaliser la prochaine répétition, ou si il court droit à la blessure, et ne doivent ou ne peuvent pas continuer la série en tout sécurité.

Lors d’un développé couché, il faut se tenir derrière le banc avec les mains sous la barre, mais ne pas la toucher.

Gardez les genoux légèrement pliés, le dos droit et soyez toujours prêt à intervenir au besoin.

En règle générale, un pareur utilise une prise inversée afin de soulever la barre au cas où.

Si le pratiquant a besoin qu’on lui dérack la barre, il faut également fournir de l’aide.

Avant la série, il est également important de savoir combien de répétitions sont faites et si oui ou non votre coéquipier veut un minimum d’aide, ou non si la barre ralentie et se dirige vers un échec certain.

S’ils commencent à échouer et à vous regarder en souffrance, alors c’est à vous de soulever la barre, et la remettre dans le rack rapidement.

En termes de positionnement aux Haltères, cela est fort semblable à un développé couché avec barre.

La différence est dans la position de vos mains. En effet, il existe deux positions classiques différentes pour aider votre Bro :

Soit vous saisissez les poignets pour apporter un peu de force, ou alors placez vos mains en dessous des coudes.

Demandez à votre compagnon sa préférence, une bonne assure est tout au sujet de la visualisation et de l’anticipation, d’être toujours là si on a besoin de vous.

 


Parer le Squat

 

Bien parer au Squat est extrêmement important en termes de sécurité, mais cela peut également fournir un énorme coup de pouce psychologique.

Tenez-vous directement derrière votre « compagnon », avec les bras tendus près des flancs de son corps, à la façon d’un câlin par derrière (sans sous-entendus !).

A partir du début du mouvement, vous devez le suivre ! Si il squat, vous squattez.

Imiter la même technique et amplitude de mouvement, descendez également à la même vitesse.

Si votre compagnon a besoin de votre force, pour un homme, c’est simple, il suffit de placer vos bras sous leurs aisselles et, si nécessaire, serrez votre étreinte autour de ses pectoraux pour l’aider.

Pour une femme, vous pouvez garder la même position, mais saisissez la autour de la taille, ou garder vos mains sous la barre pour la soulever au besoin.

Rappelez-vous, demandez toujours à celui que vous parer ce qu’il préfère pour mieux assurer sa sécurité et éviter une situation inconfortable.

 


Parer le Développé assis aux haltères

 

Ici, parer nécessite une technique somme toute similaire à celle du développé couché aux haltères :

Vous pouvez saisir les poignets ou placez vos paumes en dessous des coudes.

Au fur et à mesure que votre partenaire effectue la partie négative de ses répétitions, gardez vos mains à côté des poignets, ou au-dessous des coudes sans les toucher.

Ne donnez de l’aide que si le pratiquant l’exige !

 


Mouvement d’haltérophilie

 

Bien que vous ne devez jamais vous tenir directement derrière quelqu’un qui accomplit un mouvement d’haltérophilie, ou de puissance / balistique (Arraché, épaulé etc.), il est du devoir d’un bon observateur de garder les autres pratiquants à distance de celui qui s’exerce.

En effet, il ne faut permettre à quiconque de marcher directement derrière ou à proximité de l’athlète !

Les mouvements d’haltérophilie doivent également toujours être effectués de façon contrôlé, en utilisant la bonne technique et une charge appropriée.

 


A retenir

 

Il est extrêmement important d’être bien informé à la fois quand on s’exerce en musculation, mais aussi lorsque l’on assure quelqu’un.

Si vous ne pensez pas être un pareur compétent, il est préférable de le dire, et de laisser sa place plutôt que de mettre tout le monde en danger.

Ensuite, il existe une pléthore d’exercices dans lesquels vous pouvez assurer quelqu’un, mais cela est bien plus important pour les mouvements de bases, qui sont à forte chance de blessure.

N’oubliez jamais de toujours vous informer sur la charge, le nombre de répétitions et si oui ou non celui que vous parez aimerait un peu ou beaucoup d’aide afin qu’ils puissent réussir une répétition,

Enfin, peu importe ce qu’il dit, si le pratiquant est en direction d’une blessure ou dans la douleur, il est préférable de jouer le côté sécuritaire et d’enlever ou de délester la charge en toute sécurité, ceci aussi rapidement que possible.

Vous ne pouvez pas toujours être nécessaire, mais parer est un véritable travail qui ne doit pas être pris à la légère.

 

Pas de tags



Camille Thiebaut

Camille Thiebaut

Fitness & Nutrition

Content Manager chez Myprotein la journée et passionnée de sport et nutrition le reste du temps ;) !


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!