Entrainement

Blessures Fréquentes Causées par le Sport / 5 Façons de Gérer les Douleurs Persistantes

Peu importe votre sport, il est probable que vous ressentiez parfois une douleur inexpliquée qui vous inquiète, mais qui disparaitra aussi vite qu’elle n’est arrivée.

 

Les douleurs sont fréquentes dans certains sports comme le running qui impliquent des mouvements répétitifs et un impact important, ces douleurs sont généralement dues à un changement de méthode. Lorsque vous commencez, votre corps aura besoin de s’adapter à ce que vous lui demanderez de faire. Vous ressentirez probablement des douleurs articulaires et musculaires lorsque vous augmenterez l’intensité de votre entrainement, si vous effectuez des sessions de travail sur la vitesse, ou tout simplement si vous reprenez l’entrainement après des vacances.

 

Lorsque ces douleurs apparaissent, on peut remarquer deux différents types de personnes. Certaines ne prêteront pas attention aux blessures qui ne se voient pas, comme une douleur aux fléchisseurs de hanches, au genou ou au tibia, et vont donc refuser d’ajuster leur programme d’entrainement. En revanche, d’autres personnes vont demander à Dr Google, et concluront qu’ils ont besoin d’une opération, et resteront chez eux sur le canapé avec un bloc de glace jusqu’à ce que les douleurs disparaissent.

 

Alors quelle est la meilleure façon pour gérer ces maux, et comment faire la différence entre une douleur passagère et une douleur sérieuse qui nécessite l’aide d’un professionnel?

 

 

#1 : Ecoutez votre corps

 

Les gens disent souvent cela, mais qu’est-ce que cela veut vraiment dire ? Il peut être difficile de faire la différence entre ce que votre corps et votre esprit, trop prudent, vous disent.

Mettez de côté votre peur de la blessure et votre envie de continuer l’entraînement, et évaluez plutôt si la blessure est sérieuse et constante.

 

Avez-vous toujours mal après la fin d’un entrainement? Avez-vous des douleurs même après plusieurs jours sans entrainement? Est-ce que cela affecte l’amplitude de vos mouvements, boitez-vous, avez-vous du mal à vous agenouiller?

 

Ces douleurs sont-elles arrivées soudainement? Vous ont-elles fait grimacer? Ou vous ont-elles obligées à reprendre votre souffle ? Ces signes peuvent conclure que vous devriez probablement prendre ces douleurs au sérieux, vous reposer ou peut-être aller voir un professionnel.

 

 

#2 : Faites une pause et adaptez votre entrainement

 

yogaa

Si vous ressentez des douleurs avant même d’avoir commencé votre entrainement, cela ne va pas s’arranger une fois que vous y serez. Demandez-vous : est-ce vraiment grave si vous sautez un entrainement, ou si vous le déplacer au lendemain ? Un jour de repos peut vous sauver 3 semaines d’arrêt dans le futur.

 

Si vous ne souhaitez pas prendre une journée de repos, ou si la douleur n’apparait que lorsque vous commencez votre entrainement, alors songez à modifier votre programme d’entrainement.

 

Remplacer une session running parun cours de Yoga ou de Pilates peut en effet vous aider à atténuer vos douleurs. Vous pouvez également échanger une session de travail sur la vitesse par une séance de course plus courte et plus simple qui n’aggravera pas le problème.

Écoutez votre corps peu importe vos choix, et, si la douleur s’aggrave, faites une pause.

 

 

#3 : Recherchez des techniques d’auto-guérison

 

 

Essayez de ne pas paniquer, et ne tirez pas une conclusion négative immédiatement, Internet est une mine d’informations sur les blessures fréquentes et sur leurs traitements. Si vous ressentez des douleurs, recherchez leurs origines et les auto-traitements possibles, cela pourrait vous évitez de voir les choses empirer.

 

Il y a toutes sortes de sites de physiothérapie qui peuvent vous aider grâce à des auto-diagnostics et vous indiquer si vous avez besoin de voir un professionnel ou non. Ils peuvent également vous conseiller des exercices de stretching, des exercices avec un rouleau d’auto-massage et des techniques pour appliquer un bandage correctement. Ces conseils pourraient vous aider à supporter vos douleurs en attendant qu’elles passent.

 

 

#4 : Travaillez votre force

muscle-activation-1

 

Une des raisons pour lesquelles vous ressentez ces douleurs peut être que votre corps n’est pas encore assez fort pour ce que vous lui demandez de faire. Si vous avez récemment augmenté l’intensité de vos entrainements, vous pouvez aider votre corps à s’adapter AVANT que les douleurs n’apparaissent, en incluant des exercices de forces dans votre programme.

 

Travailler la force des fessiers et du centre du corps est essentiel pour éviter de nombreuses douleurs chroniques qui proviennent d’une instabilité musculaire.

 

 

#5 : Allez voir un professionnel

 

 

Même si la douleur n’empire pas, mais qu’elle ne s’améliore pas non plus grâce à des exercices avec un rouleau de massage, du stretching, des bandages et des exercices de force, alors vous devriez consulter un professionnel.

 

Consultez tout d’abord votre médecin généraliste, cependant, si vous êtes déterminé à continuer l’entrainement, allez plutôt voir un médecin spécialiste du sport ou un physiothérapeute.

Une personne habituée à s’occuper des sportifs comprendra pourquoi vous souhaitez continuer votre programme, elle sera mieux placée pour vous conseiller sur les conséquences de votre blessure, sur les solutions pour adapter les entrainements et sur les moyens pour empêcher les douleurs de réapparaitre.

 

 

À retenir

 

Souvenez-vous que n’importe quelle douleur ressentie pendant l’entrainement vaut la peine d’être prise au sérieux.

 

N’ignorez jamais ce que votre corps vous dit. Avec une prise en compte et un traitement adaptés, vous pourrez minimiser les impacts sur votre routine d’entrainement et réduire les probabilités d’une blessure sérieuse.

 

Pas de tags



camille thiebaut

camille thiebaut

Fitness & Nutrition

Content Manager chez Myprotein la journée et passionnée de sport et nutrition le reste du temps ;) !


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!