Compléments Alimentaires

Le pre-workout : composition idéale et moment de prise  

Une fois qu’on y a goûté, on imagine plus faire une séance sans lui.

Le pre-workout fait partie des suppléments phares chez les adeptes de musculation, pour qui les séances d’entraînement demandent souvent un niveau d’énergie important.

Mais parce que ses avantages ne s’arrêtent pas au « boost », on vous propose de faire un tour d’horizon de la composition idéale selon l’effet recherché, et du meilleur moment de prise.

 

Un pre-workout, c’est quoi ?

Un pre-workout, ou booster, est un complément alimentaire dont la composition inclut des ingrédients qui jouent un rôle dans l’amélioration du niveau de performance pendant l’effort, et dans l’optimisation des effets de l’entraînement.

Son utilisation est très courante chez les pratiquants de musculation, étant donné l’énergie nécessaire à la réalisation d’efforts courts et intenses, ainsi que l’effet recherché.

Généralement présenté sous forme de poudre à diluer, le pre-workout vous permet d’obtenir une préparation à la saveur et au goût étant à l’image de son effet : tonifiant.

À noter que si l’on prête le terme de « pre-workout » à un complément alimentaire, une tasse de café peut, grâce à ses vertus stimulantes, aussi faire office de booster.

 

 

Quels sont les effets d’un pre-workout ?

Un pre-workout rassemble une pléthore d’ingrédients qui auront différentes influences sur le plan physiologique.

Parmi ces influences, trois se distinguent en vertu de leur importance.

 

L’augmentation du niveau d’énergie


C’est l’avantage principal d’un pre-workout.

Ce dernier, grâce à sa composition spécifique, aura un effet quasi immédiat sur la sensation d’énergie.

En clair, c’est un coup de pouce pour se dépasser pendant l’effort.

 

Le gain musculaire


Le pre-workout n’est pas seulement utile à la réalisation de séances intenses, il permet aussi d’optimiser les effets de l’entraînement.

Sa composition lui octroie effectivement un bénéfice pour le développement de la masse musculaire et de la force.

 

L’augmentation de l’irrigation sanguine


En agissant sur le métabolisme de l’oxyde nitrique, la composition d’un pre-workout est finalement propice à l’amélioration de la circulation sanguine.

La congestion est donc plus marquée, et la récupération s’en trouve améliorée.

 

Quelle est la composition idéale d’un pre-workout ?

On l’a vu, un pre-workout offre une combinaison d’ingrédients sélectionnés au vu de leur intérêt pour la performance, l’optimisation des effets de l’entraînement et la récupération.

Or, malgré l’étendu de l’offre, et donc des compositions existantes, certains d’entre eux répondent souvent à l’appel.

 

On peut citer : la caféine, la créatine, la bêta-alanine, la citrulline-malate, l’arginine, la taurine, la tyrosine, la carnitine, les BCAA et la maltodextrine.

Ainsi, dans le cas où vous seriez à la recherche des trois bénéfices cités plus haut, l’idéal consiste à se procurer un pre-workout qui inclut la majorité de ces ingrédients.

À l’inverse, dans le cas où vous souhaiteriez favoriser un bénéfice plutôt qu’un autre, vous devriez :

  • favoriser un pre-workout riche en caféine, tyrosine, carnitine et maltodextrine pour un gain d’énergie important
  • favoriser un pre-workout riche en créatine, maltodextrine, citrulline-malate, arginine et BCAA pour le développement musculaire et la congestion
  • favoriser un pre-workout riche en bêta-alanine, citrulline-malate, arginine et taurine pour la récupération musculaire

 

Comment et quand prendre son pre-workout ?

Une scoop, de l’eau, quelques mouvements de bras, et vous obtenez une boisson à la saveur tonifiante et concentrée, à prendre juste avant une séance.

Simple, nous diriez-vous ?

Et bien, pas tant que ça.

Avant de prendre un pre-workout, il faut effectivement s’assurer que le contexte est adapté, et qu’il ne nuira pas à vos objectifs.

Par exemple, si votre séance d’entraînement se déroule après 18 heures, utiliser une boisson riche en caféine risquera d’empiéter sur la qualité de votre sommeil, ce dernier étant particulièrement important pour la récupération et, par extension, la progression.

De plus, si l’utilisation d’un pre-workout est systématique, elle risquera de créer une forme de dépendance sur le plan énergétique : si le complément vient à manquer, votre niveau d’énergie pourrait être plus faible qu’à l’accoutumée.

La première étape consiste alors à sélectionner un pre-workout à la formule adaptée (avec stimulants, ou pas), définie par l’horaire de l’entraînement.

Ensuite, buvez la solution 30 à 45 minutes avant l’entraînement, pour lui laisser le temps d’agir sans être trop en retard.

Enfin, pensez à ne l’utiliser que dans le cadre de séances particulièrement éprouvantes, afin de ne créer aucune dépendance sur le plan énergétique.

 

Ce qu’il faut retenir

La composition idéale d’un pre-workout se détermine en fonction de vos intentions :

  • pour un apport d’énergie important, sélectionnez une formule riche en caféine, tyrosine, carnitine et maltodextrine
  • pour le développement musculaire et la congestion, sélectionnez une formule riche en créatine, maltodextrine, citrulline-malate, arginine et BCAA
  • pour la récupération musculaire, sélectionnez une formule riche en bêta-alanine, citrulline-malate, arginine et taurine

En matière de moment idéal d’usage, trois choses à savoir :

  • éviter les pre-workouts à l’effet stimulant après 18 heures
  • boire la préparation 30 à 45 minutes avant l’entraînement
  • favoriser l’utilisation du pre-workout dans le cadre de séances particulièrement éprouvantes

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.



Vincent Garcia

Vincent Garcia

La rédac

Diplômé d’un Master en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Vincent décide ensuite de rejoindre un Master of Science en Nutrition Humaine afin de compléter sa formation et fusionner des compétences issues de deux domaines indissociables : le sport et la nutrition. Ainsi, Vincent est à la pointe des connaissances dans ces deux univers qu’il affectionne également sur le plan personnel. La rigueur scientifique, les outils de recherche et la base bibliographique enseignés par sa formation et son expérience professionnelle assurent la fiabilité de ses conseils en nutrition et de ses travaux éditoriaux. Durant son temps libre, Vincent aime faire du sport, étudier et cuisiner.


30% SUR LES MEILLEURES VENTES | CODE: MV30 50% SUR +200 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS Profitez-en ici