Nutrition

Que sont les produits biologiques et qu’ont-ils de si différent ?

 

Par Chris Oldland

 

L’intérêt pour les aliments issus de l’agriculture biologique et un rythme de vie plus respectueux de l’environnement a littéralement explosé cette dernière décennie. A cela, la grande majorité des supermarchés stockent et vendent des gammes immenses de produits bio, sans parler de la popularité croissante pour les marchés fermiers locaux.

 

Cette tendance a souvent été décrite comme un retour à la nature ou aux méthodes ancestrales utilisées avant l’évolution de l’agriculture moderne.

 

Si vous avez déjà porté l’œil aux prix des produits bio, vous aurez remarqué qu’ils sont souvent plus élevés.
Mais pourquoi cela ? La différence de prix est-elle justifiée et cela en vaut-il la peine?

 


Les produits bio, qu’est-ce que c’est ?


 

produits-bio-biologique-2 OGM

 

Pour qu’un produit soit vendu comme «biologique», il doit être fabriqué sous certaines conditions et respecter des normes précises. Cela consiste notamment à ce que tout le processus de production soit réalisé avec le moindre impact négatif que ce soit sur l’environnement, le produit, le producteur ou le consommateur.

 

Expliqué plus simplement, les produits bio sont cultivés, élevés ou fabriqués aussi naturellement que possible.

 

Pour les produits bio tels que les fruits et légumes, cela signifie par exemple l’exemption de l’utilisation de substances chimiques, engrais artificiels, hormones de croissance ou OGM.

 

Les cultures biologiques sont également faites en rotation afin d’utiliser les sols aussi efficacement que possible et les aliments sont cultivés de saison. D’autre part, les animaux sont élevés à l’extérieur et alimentés bien plus naturellement avec des plantes qui poussent autour d’eux, sans OGM.

 

Tout cela signifie que les fruits et légumes bio sont produits avec un impact minimal sur l’environnement, assurant la bonne santé de notre planète pour les générations futures, qui devront elles aussi renouveler cet effort.

 

Lorsque les agriculteurs travaillent sur des cultures vivrières non biologiques, ils utilisent habituellement beaucoup d’engrais artificiels pour les sols avant la plantation.

 

En outre, ils emploient une combinaison de pesticides et d’herbicides chimiques afin d’éliminer les insectes et les mauvaises herbes qui tuent ou limitent sévèrement le rendement des cultures qu’ils exploitent.

 

Ils souhaitent en tout logique maximiser à tout prix la quantité de matière première produite et accroitre leurs bénéfices.

 

Cependant, en utilisant des produits chimiques et artificiels sur leurs cultures, ces substances s’infiltrent dans les milieux environnants, comme la nappe phréatique, les lacs et les rivières et endommagent l’habitat des animaux et des plantes qui y vivent.

 

Ces produits chimiques contaminent également les aliments que nous mangeons, et ici, un lavage ne suffit pas. Ainsi, ils sont aisément retrouvés dans les fruits et légumes après qu’ils aient été cueillis et lavés.

 

De leur côté, les agriculteurs labélisés biologiques ont pour interdiction d’utiliser des produits chimiques ou d’épandre des engrais artificiels sur leurs cultures.

 

De plus, il est prouvé que les produits bio contiennent en général plus de vitamines, de minéraux et de nutriments que les fruits et légumes conventionnels. Par exemple, les produits bio fournissent dans de plus grandes quantités de vitamine C, de fer, de magnésium ainsi que des phyto nutriments.

 

Cela s’explique en parti du fait que les produits bio voyagent typiquement sur de plus courtes distances et sont plus vite consommés.  En effet, ils ne sont pas aspergés de conservateurs. Dès lors, ils pourrissent plus vite et doivent en être transportés rapidement.

 

Ajoutons que les sols utilisés pour la culture de produits bio sont beaucoup plus sains et plus riches en nutriments que celui des fermes conventionnelles. En outre, les agriculteurs biologiques utilisent des engrais naturels sur leurs sols et non des produits chimiques ou synthétiques.

 


Pourquoi les produits bio sont-ils plus chers ?


 produits-bio-biologique-3 OGM

 

Au cours des dernières années, les supermarchés et grands groupes agroalimentaires ont eu un impact majeur sur les exploitations agricoles et les agriculteurs. En effet, ils exigent une quantité minimale de production et pour un agriculteur, ne pas atteindre ce quota, conduit à perdre des contrats et beaucoup d’argent.

 

Le fermier doit alors se tourner vers l’utilisation de méthodes qui permettent de stimuler au mieux les récoltes, telles que l’utilisation de produits chimiques.

 

A cela, l’agriculture biologique est souvent plus coûteuse que celle traditionnelle, car le rendement des cultures est souvent plus petit, nécessite plus de travail (comme le désherbage manuel plutôt que la pulvérisation avec des herbicides) et on ne peut cultiver que ce qui est de saison.

 

Ce sont les raisons majeures qui expliquent pourquoi les produits bio sont plus chers que ceux conventionnels.

 


Y-a-t-il des OGM dans les produits bio ?


 

produits-bio-biologique-4 OGM

 

L’agriculture biologique interdit l’utilisation d’OGM – organismes génétiquement modifiés. Les OGM sont des plantes dont la structure d’ADN a été modifiée pour différents objectifs. Cela pour, par exemple, les rendre plus résistants aux ravageurs, aux maladies ou aux intempéries.

 

Ainsi, les fruits et légumes contenant des OGM, une fois cueillis peuvent rester en bon état bien plus longtemps ou les plants devenir immunisés à certains herbicides et pesticides. Cela signifie que les agriculteurs ont la possibilité de littéralement arroser un champ de produits chimiques et de récolter que ce qui a survécu à ce bombardement.

 

De ce fait, en Amérique, des entreprises ont même créé et breveté des semences OGM résistantes à leur propre marque d’herbicides et les vendent ensemble aux agriculteurs.

 

La culture d’OGM à grande échelle étant relativement récente, nous ne disposons d’aucune étude à long terme pour prouver d’une manière ou d’une autre la véritable sécurité sanitaire de tout cela.

 

Actuellement, il n’existe pas de cultures OGM en Grande-Bretagne, mais l’U.K autorise l’importation de produits OGM, tels que le maïs et les fèves de soja, destinés principalement à l’alimentation animale, mais également à une utilisation limitée dans certains produits destinés aux humains.

 

La réglementation européenne exige que tous les produits OGM ou contenant des OGM doivent être étiquetés comme tel et le signaler. Toutefois, la viande, le lait et les œufs d’animaux nourris avec des OGM n’ont pas cette obligation.

 

Cela signifie que les animaux producteurs peuvent être nourris avec des OGM à moins que le produit final ne soit marqué comme biologique.

 

De plus en plus de supermarchés vendent de la viande, du lait et des œufs produits à partir d’animaux nourris avec des aliments OGM, ce qui leur permet d’avoir de bien moindre coûts de production.

 

Les aliments OGM sont moins chers que les aliments non génétiquement modifiés. Désormais, la seule façon d’éviter les OGM peut être d’acheter uniquement des produits bio.

 


Les viandes et poissons bio


 

biologique-produit-bio- OGM

 

Une viande biologique signifie également que l’animal a été élevé dans un cadre de règles strictes pour son bienêtre. On peut accorder que la production de viande bio offre une politique cinq étoiles au niveau du bien-être des animaux.

 

Ici, l’animal peut et doit errer librement à l’intérieur et à l’extérieur, dispose d’une literie adéquate dans un abri et ne lui est donné des antibiotiques seulement s’il est malade. De plus le traitement doit être arrêté longtemps avant qu’il soit abattu.

 

Cela garantit que les antibiotiques ne se retrouvent pas dans le produit final et que les consommateurs, nous, ne les ingérons pas.

 

Il est suggéré que la crise médicale actuelle au sujet des bactéries résistantes aux antibiotiques est fortement aggravée par les très nombreux antibiotiques que nous pouvons ingérer au travers de la viande, du lait et des œufs cultivés conventionnellement.

 

En plus de l’interdiction des antibiotiques, les animaux biologiques ne sont pas autorisés à recevoir des hormones de croissance. Ces dernières sont prisent dans l’unique but de les faire grossir et rendre plus gras beaucoup plus rapidement.

 

Néanmoins, cela est courant dans l’agriculture conventionnelle. Les animaux dans ce type de ferme sont habituellement surchargés en antibiotiques et en hormones afin de permettre un temps de présence minimal sur la ferme et des profits maximum lorsque l’animal est abattu.

 

Ils sont également gardés à l’intérieur la plupart du temps et ont un régime alimentaire composé uniquement de céréales au lieu de l’alimentation naturelle et habituelle faite d’herbes pour les animaux gardés à l’extérieur.

 

Il existe également des preuves qui montrent que de nourrir des vaches avec un régime composé uniquement de céréales plutôt que d’une alimentation naturelle risque d’entraîner toutes sortent de maladies à ces dites bêtes, ce qui peux alors nous rendre malade si nous en consommons.

 

Par exemple, la bactérie Ecoli-0157 est liée à l’alimentation du bétail avec des céréales au lieu d’herbe. Les vaches biologiques nourries à l’herbe ont jusqu’à 80% moins de bactéries E. coli dans leurs estomacs.

 

Actuellement, il n’existe pas d’étiquette biologique pour les poissons sauvages capturés. En effet, il est impossible de retracer tout ce que le poisson a mangé ou de savoir où il a nagé jusqu’à ce qu’il soit pêché.

 

Ainsi, la seule façon de s’assurer qu’un poisson soit bio est de l’acheter issu de piscicultures biologiques. Notez que ces cultures sont soumises aux mêmes normes que les exploitations agricoles sur terre.

 


Les autres produits bio


 

biologique-produit-bio-2 OGM

 

Enfin, ce ne sont pas seulement les aliments qui peuvent recevoir le label «biologique». Les entreprises qui produisent du coton, du savon, des crèmes, du dentifrice et des cosmétiques proposent toute sorte de produits dans les magasins bio ou les supermarchés.

 

Ces produits bio sont également cultivés ou fabriqués en l’absence de produits chimiques artificiels tout en considérant l’impact qu’ils auront sur l’environnement.   Par ailleurs, les produits bio ont énormément gagné en popularité du fait que de plus en plus de gens considèrent non seulement ce qu’ils mettent dans leurs corps, mais aussi sur leurs corps.

 


Message à retenir


 

biologique-produit-bio-3 OGM

 

Un label biologique sur n’importe quel produit signifie qu’il a été fabriqué, cultivé ou élevé avec non seulement le bien être du consommateur à l’esprit, mais aussi des animaux et de l’environnement.

 

Les produits bio sont plus chers à l’achat que les aliments conventionnels mais personne n’est heureux d’avoir la voiture ou les chaussures les moins chères disponibles, dès lors il n’y a pas à se vanter d’acheter de la nourriture de piètre qualité à sa famille.

 

La nourriture biologique est une meilleure affaire pour l’environnement, pour les producteurs ainsi que pour nous et nos proches.

 

Pas de tags



MyproteinFR

MyproteinFR

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!