Nutrition

Les produits BIO, les bienfaits, un coût pour Manger Bio

 

Coach Sportif – https://www.facebook.com/cedricjourdanfitness/

 

9 français sur 10 consomme BIO, au moins occasionnellement, ce qui représente des millions de personnes qui s’intéressent de près ou de loin à l’agriculture biologique et à ses répercussions sur la santé et l’environnement. Il suffit de se rendre dans un supermarché pour voir la place toujours grandissante que prenne les produits BIO sur nos étalages. 

 


Le BIO est partout

 

Source: agence BIO/ANDI

Source: agence BIO/ANDI

 

La quasi-totalité des rayons vendent des produits BIO. L’épicerie arrive en tête, suivi des fruits et légumes, du vin, des viandes fraîches et transformées, des produits laitiers, etc. De plus, les revendeurs de produits BIO se multiplient. On peut en trouver en grandes surfaces, dans les magasins spécialisés qui poussent comme des champignons un peu partout en France, en vente directe ou auprès de l’artisan. Avec internet, plus besoin de se déplacer pour acheter BIO, on peut passer commande derrière son écran.

Avec 62% de consommateurs réguliers, le BIO ne s’arrête plus au porte de notre cuisine, il est véritablement entré dans le quotidien des français qui en ont une image positive. Chaque jour, dans les repas d’un enfant, on trouve jusqu’à 81 substances chimiques nocives. Du coup, les parents votent massivement pour une alimentation BIO dans les cantines scolaires et les français se disent intéressés par le BIO dans les restaurants.

 

Les motivations sont multiples : ils souhaitent améliorer leur santé, préserver l’environnement, consommer des aliments sains, de qualité et riche en goût.

 


Le BIO a un coût

 

Mangez BIO représente un surcoût de 25% en moyenne sur le budget course donc fini le gaspillage, il est nécessaire de consommer intelligemment. Ce surcoût est la résultante d’une main d’œuvre plus importante, associés à des aides agricoles qui restent faibles pour les petites exploitations.

Certains jugeront ce surcoût trop important mais combien dépensez-vous par an pour prendre soin de votre « enveloppe externe » en lotion exfoliante, crème de jour, crème de nuit, crème anti cellulite, crème anti ride, etc. Alors pourquoi ne pas consacrer également une part de ce budget à votre « enveloppe interne » qui est, à minima, tout aussi importante bien qu’invisible aux yeux d’autrui. En effet, en consommant BIO, les bienfaits sont multiples.

 


Moins de pesticides ingérés

 

Une récente étude suédoise financée par une chaîne d’épicerie BIO mais mené par un institut de recherche indépendant a pu constater la présence de huit pesticides différents dans l’organisme d’une famille lambda ayant une alimentation « normale ». Il y avait un herbicide, deux insecticides, trois fongicides et deux régulateurs de croissance.

Or, nous savons peu de choses sur les effets à long terme de la consommation de nourriture traitée aux pesticides. D’autant plus lorsque que ces derniers sont mélangés dans l’organisme. Les pesticides pourraient provoquer diabète et allergies.
La famille lambda a remplacé tous ses aliments par des produits BIO et il n’a fallu que quelques jours pour voir disparaître toutes traces de pesticides dans l’organisme. Cette étude n’est pas un cas isolé, des centaines d’autres corroborent les bienfaits de l’alimentation BIO et furent réalisées par des organismes indépendants.
Néanmoins, ne vous y méprenez pas, mangez BIO ne signifie pas 0 engrais, 0 pesticides, 0 pollution mais plutôt 0 polluant ajouté volontairement.

 

produits bio

 


Moins de perturbateurs endocriniens

 

Les perturbateurs endocriniens, généralement présent dans l’eau et l’alimentation, sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants.
Les femmes enceintes sont des cibles vulnérables puisque les troubles peuvent toucher le fœtus à cause de l’atrazine. Enfin, certains troubles neurologiques jouant un rôle dans l’apparition de la maladie de Parkinson ont été décelés chez des individus exposés aux pesticides ainsi que la possibilité de développer certains cancers.
Bien évidemment, plus vous êtes exposés, plus les risques augmentent. En plus d’une alimentation lambda présentant des pesticides, certaines personnes telles que les agriculteurs ou les personnes résidantes près d’exploitations agricoles sont plus enclin à développer ces pathologies.

 


Un choix raisonné

 

Chaque produit de notre quotidien a sa version BIO. Néanmoins, selon vos priorités, vous serez sans doute amener à faire des choix. Les produits que vous consommez massivement, à l’image des œufs, du poulet, du lait, des fruits ou des légumes devront retenir particulièrement votre attention car ces aliments se retrouvent quotidiennement dans votre assiette, d’où l’intérêt de les consommer BIO. Néanmoins, les fruits dont on ne consomme pas la peau n’ont pas besoin d’être acheté BIO (ananas, banane).
Les produits BIO ne contiennent pas plus de vitamines ou de minéraux mais leur absorption par l’organisme en ait plus aisé. En effet, chaque polluant apporte une réaction à notre organisme qui peut induire une moins bonne assimilation des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, acides aminés).

 


A retenir

Le BIO est d’abord fait pour préserver l’environnement mais cela a une répercussion directe sur notre santé. Une consommation BIO raisonnée permet donc de changer ses habitudes alimentaires en évitant le gaspillage en raison du prix plus élevé des aliments, permet de limiter l’absorption de pesticides, d’OGM et autres polluants mettant à mal notre système endocrinien et immunitaire.

De nos jours, une alimentation saine se joue sur la variété des aliments ingérés mais également sur leur qualité. Mangez BIO n’est pas le remède à tous les maux mais permet d’empêcher votre corps de s’intoxiquer progressivement de jour en jour en raison des pesticides toujours plus nombreux pour satisfaire une population qui avoisinera les 9 milliards d’ici 2050.

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l'avis d'un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!