Nutrition

Les bienfaits du thé

Le thé est une boisson préparée en infusant des feuilles de théier, un arbuste originaire de Chine, plus précisément des montagnes du Yunnan. Consommé depuis l’Antiquité à la fois pour son goût, mais également pour ses vertus énergisantes et relaxantes, sa culture a rapidement été exportée à travers divers pays du continent asiatique.

 

La différence entre les thés ne provient pas de la diversité des théiers mais de la façon dont les feuilles sont traitées après la récolte. On trouve ainsi du thé vert, du thé noir, du thé semi-oxydé, du thé jaune, du thé blanc,…

 

Riche en antioxydants, il contient entre autres du gallocatéchol ou épigallocatéchine (EGC). Ce flavonol a la capacité de neutraliser les radicaux libres impliqués dans le vieillissement et la dégénérescence cellulaire. Il renferme également du gallate d’épigallocatéchine (EGCG), un autre flavonol.

 

Ses vertus relaxantes sont attribuées à la présence de théanine, un acide aminé dont l’activité sur le cerveau permet une réduction du stress mental en produisant un effet relaxant. A l’inverse, ses capacités énergisantes tiennent à sa teneur en caféine, un alcaloïde qui agit comme un stimulant psychotrope mais également comme un diurétique.

 

Les thés noirs et verts étant les plus réputés en usage thérapeutique, ce sont eux que nous allons aborder quant à présent.

 


Le thé noir


 

thé noir, thé vert

 

Ce thé représente 78% de la production mondiale de thé. Moins prisé que le thé vert sur le plan de la santé, il est pourtant doté de nombreuses vertus. On parle ici du thé noir de Chine (type Oolong) et non pas celui produit par les occidentaux, notamment par les britanniques.

 

Par sa forte teneur en flavonoïdes, ce thé serait bénéfique contre la progression de l’ostéoporose chez la femme et aurait d’une manière générale une action positive sur la structure osseuse. Grâce à cette teneur en antioxydants, le thé noir serait bon pour le système cardiovasculaire et permettrait de réduire le risque d’infarctus de 11% (à raison de 3 tasses par jour).

 

Sa consommation est également conseillée dans les cas d’infections digestives (type gastro-entérite) ou des migraines. Bien que ce thé contienne moins d’EGCG que le thé vert, il contient en revanche plus de polyphénols théarubigines et de théaflavines qui sont associés à une réduction du risque de diabète de type 2, de mauvais cholestérol (LDL), voire de maladie de Parkinson.

 

Des études montrent que le thé noir est beaucoup plus riche en caféine que le thé vert. Par comparaison, une tasse de 25 cl de thé noir contient entre 64 et 112 mg de caféine, tandis qu’une tasse équivalente de thé vert n’en renferme qu’environ 24 à 39 mg. En conséquence, le thé noir sera à privilégier si vous souhaitez un effet énergisant plus soutenu.

 


Le thé vert


 

thé vert, thé noir

 

La substance antioxydante la plus importante dans le thé vert est l’EGCG (épigallocatéchine-3-gallate), un puissant polyphénol de la famille des catéchines qui permettrait de prévenir l’apparition de cellules cancéreuses.

 

Le thé vert contient deux autres anti-radicalaires, la quercétine et le kaempférol, qui ont également une action bénéfique dans la prévention de cancers, notamment celui de la cavité buccale.

 

Grâce à l’action des flavonols et des catéchines, le thé vert permettrait de diminuer le risque de maladies cardiovasculaires et de freiner le développement d’éventuelles caries dentaires. Tout comme le thé noir, il contribuerait à une meilleure densité osseuse, surtout chez la femme, et préviendrait l’apparition de la maladie de Parkinson.

 

Le thé vert serait efficace pour combattre les envies de grignotage en équilibrant la glycémie. L’EGCG améliore l’utilisation d’insuline dans le corps et évite le célèbre « coup de pompe » qui donne envie de se jeter sur la première sucrerie venue.

 

Des études sont en cours mais l’EGCG serait en mesure d’inhiber la synthèse d’une enzyme impliquée dans la production de cortisol, une hormone stéroïdienne dont la sécrétion prolongée provoque divers troubles métaboliques.

 

En limitant indirectement cette sécrétion, l’EGCG permettrait de prévenir l’hypertension ou la baisse des défenses immunitaires, par exemple.

 

Le thé, plus particulièrement le thé vert, est une boisson drainante très efficace. Les catéchines permettent d’augmenter légèrement le métabolisme du corps, ce qui peut être utile durant une période de diète alimentaire. Mais attention, il ne s’agira que d’un coup de pouce à inclure dans un régime adapté, n’en attendez pas de miracle !

 

Contrairement au café ou au thé noir, le thé vert est une boisson basifiante, c’est-à-dire qu’il contribue à l’équilibre acido-basique de l’organisme. Notre alimentation omnivore est beaucoup trop acidifiante avec des conséquences néfastes sur le corps. Les aliments ou boissons basifiants permettent de compenser et donc de maintenir cet équilibre.

 


Message à retenir


 

thé vert et thé noir

 

Le thé est donc une boisson vraiment intéressante, peu onéreuse et facile à préparer. Néanmoins, il faut veiller à ne pas consommer plus de six tasses par jour à cause de la teneur en caféine, surtout s’il s’agit de thé noir.

 

Attention car le thé freine l’absorption du fer, il est donc déconseillé de le prendre simultanément avec un aliment contenant ce minéral. Quant aux personnes qui n’aiment tout simplement pas cette boisson, vous pourrez trouver des compléments alimentaires contenant tous les principes actifs du thé vert.

 

 

[thg_wp_product_query search= »10530216,11194396,10530133″ limit= »3″ layout= »grid » columns= »3″]

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!