Nutrition

Comment faire un régime et rester assidu ?

 

Toutefois, en ce qui concerne la pratique, vous avez beau vous appliquer, vous ressentez souvent que quelque chose manque… votre mental vous fait-il défaut ? Votre discipline tend elle à « soudainement » disparaitre?

 

Vous avez construit ce qui sur le papier ressemble à une diète parfaite pour perdre du gras, simple et efficace, mais cela fait trop longtemps que vous n’y tenez pas. Alors, il serait bon de relativiser votre mode de pensée.

 


Augmenter le chevauchement entre la pratique et l’idéal


 

faire un régime pour perdre du gras

 

Ainsi, vous devez obligatoirement établir vos objectifs et avancer par petites étapes que vous pouvez maintenir dans la durée afin de construire l’élan de votre succès. Même le plus petit des changements de comportement dans la bonne direction fait l’affaire pour commencer à perdre du gras.

 

Ainsi, vous ne devez pas vous soucier de quels suppléments pré-training prendre, du timing de votre Whey post training, ou de savoir si l’optimisation de vos apports en vitamine B6 vous profitera si vous n’atteigniez même pas vos apports quotidiens en protéines ou mangez des chips pour le goûter.

 

Il n’y a aucune utilité à fustiger sur la quantité d’huile présente dans un plat au restaurant si vous vous permettez de prendre une viande pannée avec des frites et que vous ne vous souvenez plus de la dernière fois que vous avez consommé des légumes verts. Je caricature, mais cela m’est vraiment arrivé dans mon expérience de coach.

 

Ce que je veux dire ici est qu’au lieu de vous occuper de petits détails, occupez-vous en premier des mauvaises habitudes qui vous empêchent de perdre du gras voir vous fait en prendre et déterminez si vos actions vous aidera à perdre du gras ou pas.

 

Redéfinissez ce qu’«optimale» signifie pour vous et ce dont vous avez besoin maintenant. Pas dans 30 kilos et les fessiers striés ! Dans 99% des cas, le programme «optimal» consiste en tout changement de comportement que vous pouvez maintenir jour après jour tout en avançant dans la bonne direction pour perdre du gras.

 


Démarrez petit et restez cohérent


 

perdre du gras et faire un régime

 

De la même manière qu’un programme musculation demande à dépasser progressivement vos limites,  un programme alimentaire pour perdre du gras doit en faire de même. Au lieu de cela, la plupart des programmes pour faire un régime indiquent juste aux gens de sauter dedans et de s’en tenir au programme.

 

Vous êtes censé procéder à un changement radical de mode de vie, un 180° en une seule nuit. En écho au point précédent, cela vous met en échec car vous ne pouvez pas maintenir ces comportements drastiques plus d’une semaine.

 

Si quelqu’un ne s’est jamais rendu à la salle de sport ou pratiqué la course à pied, juste se présenter pour faire quelques exercices ou courir 45 minutes 2/3x par semaine est un bon début et amorce la progression.

 

Non ce n’est pas parfait, non ce n’est pas optimal, mais cela ne doit pas être le but. Après une semaine ou deux on peut augmenter la fréquence, l’intensité, varier les activités… nous parlons de petit pas dans le sens de la progression ! De l’optimal pour vous au moment T et pas dans la théorie.

 


Perde du gras sur la durée ? Pensez à long terme


 

faire un régime, perdre du gras

 

Un autre problème commun pour la personne moyenne est de penser que faire un régime pour perdre du gras ou tout simplement être en forme est obligatoirement un martyre. Ce serait un processus où le seul objectif est de souffrir pour perdre du gras aussi rapidement que possible.

 

Ils sont prêts à gravir des montagnes (marcher sur le tapis de course pendant des heures tous les jours) et se laisser mourir de faim (manger de la salade et être triste) si cela signifie prendre l’itinéraire le plus court pour perdre du gras, être mince et musclé.

 

Dans leurs esprits, une fois qu’ils auront passés les huit, dix ou douze semaines d’un programme pour perdre du gras, ils peuvent revenir à leur ancien mode de vie et profiter de leurs corps nouvellement acquis pour le reste de leurs jours…quel doux rêve que voilà !

 

La plupart des gens essaient de perdre du gras trop vite en s’appuyant sur la motivation. C’est là que tout va mal. La motivation est volatile, il est donc logique de fixer des objectifs de comportement qui implique le moins possible la motivation. Oui, cela va à l’encontre de l’intuition générale, car nous voulons tous aller à l’extrême et être « des héros du régime ».

 

Pour une raison ou une autre, nous voulons souffrir.                                    

 

Certes, il le faut à un moment donné, mais il est extrêmement important de travailler sur des comportements que vous pouvez exécuter même lorsque votre motivation est au niveau zéro. En d’autres termes, nous voulons retirer autant que possible la motivation de l’équation du progrès.

 

Alors, vous saisirez que de diviser par quatre votre apport calorique ou de faire 3h de cardio par jour n’est pas la meilleure chose que vous puissiez faire à long terme et nécessite beaucoup de motivation. Et le plus de motivation un comportement exige pour le commun des mortels, le plus tôt l’individu sera mis hors du jeu.

 

Nous ne voulons pas impossible. Nous voulons réalisable et progressif. Retenez bien que dans 90% des cas l’assiduité offre toujours un résultat positif, même mineur.

 

Même si vous ne perdez pas une tonne de poids au début, il faut au moins apprendre à changer vos comportements pour vous placer dans une bien meilleure position pour perdre du gras dans la durée. Une de vos tâches les plus difficiles sera de décider comment équilibrer les résultats initiaux avec de petits changements.

 

Ici, le meilleur compromis est de se concentrer sur les comportements de levier de progression les plus aisés et les plus impactant en premier.

 

Par exemple, si vous buvez actuellement deux litres de soda par jour, le passage au soda light vous fera perdre du gras significativement.

 

Oui, cela peut être une habitude difficile à briser, mais c’est encore beaucoup moins difficile que e faire un régime en modifiant un mode de vie du tout au tout.

 

Alors, un bon conseil pour vous, dès que vous ne progressez plus et que vous devez adopter une nouvelle habitude dans le sens de la progression, demandez-vous: «Sur une échelle de 1 à 10, à combien évalueriez-vous pouvoir conserver cette habitude ?» si vous répondez moins de 8, il faut rendre ce choix plus accessible (sans jouer la fainéantise, bien sûr).

 


Faire un régime en fonction de ses habitudes


 

faire un régime et perdre du gras 5

 

On l’a vu, dans la plupart des cas, faire un régime pour perdre du gras nécessitent plus de volonté qu’il est nécessaire ou efficace.

 

La conception de la majorité de la population lorsqu’il s’agit de faire un régime et de s’y tenir on a simplement besoin de plus de volonté afin de réussir et si vous échouez, ce n’est qu’un défaut d’envie et de motivation.

 

Hélas, s’appuyer principalement sur la volonté ou la motivation pour faire un régime ou s’en tenir à de quelconques habitudes est une stratégie perdante pour perdre du gras à long terme.

 

Oui, vous pouvez considérablement augmenter votre motivation ou volonté de manière ponctuel, mais n’oubliez jamais que c’est une ressource finie.

 

Une astuce est de faire un régime et d’appliquer des principes qui soient conçus pour exiger le moins de volonté que possible tout en obtenant des résultats progressifs par la création d’habitudes.

 

Petit exemple ;

 

Faire un régime parfait -rappelez-vous, « optimal »- pour un athlète va être nettement différent de celui qui est bon pour un novice ou un obèse.

 

Nous comparons un sportif de niveau élite, dont le style de vie tourne autour de l’alimentation, la récupération et de l’entrainement, à quelqu’un qui n’a pas encore maîtrisé les comportements fondamentaux des plus basiques de la nutrition et de l’exercice et qui doit gérer sa vie sur le côté.

 

Dès lors, on ne peut en aucun cas s’attendre à un niveau égal de conformité -d’assiduité !- entre les différents partis. Quelqu’un d’expérimenté obtiendra probablement de meilleurs résultats en pesant au gramme près sa nourriture et en suivant minutieusement ses macros.

 

Non seulement cela, mais cette personne a investi beaucoup de temps et d’énergie dans l’affinage des compétences nécessaires afin de s’y tenir.

 

Ils ont depuis bien longtemps maîtrisé les bases de la nutrition (consommer suffisamment de protéines, de légumes, exercer le contrôle des portions, etc.) et pour eux, faire un régime type  n’est en rien une difficulté, c’est une habitude, c’est un mode de vie en direction de leurs objectifs.

 

À l’autre extrémité du spectre, vous pouvez avoir un débutant qui ne reconnait même pas les principes de bases de la balance énergétique. Sa consommation alimentaire quotidienne peut consister en un flux régulier de plat préparés, de soda et de gâteaux.

 

« Sain » pour lui peut signifier la feuille de laitue fanée dans son hamburger et son apport protéique au quotidien est probablement abyssal alors que son apport calorique, au contraire, est gigantisme.

 

Pour quelqu’un comme lui, il est bien plus logique de faire un régime en se concentrant sur la réduction de sa consommation globale de malbouffe, par exemple, éliminer les canettes de soda, inclure une portion de légumes bruts par repas, et ne pas se soucier de l’apport en macronutriments.

 

Vous le voyez, toutes les notions que j’offre ici se reposent l’une sur l’autre pour constituer un ensemble solide, adéquat, efficace, optimal suivant votre situation actuelle, vos qualités et vos objectifs.

 


En fin de compte, c’est sur vous que tout repose !


 

faire un régime et perdre du gras et faire un régime

 

Vous devez être disposé à plier vos croyances et construire VOTRE optimal au moment présent, au moins temporairement et vous allez réussir à perdre du gras sur le long terme.

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!