Nutrition

Faire un break sur la diète à Noël ?

 

Avant-propos : Cet article est adressé aux personnes qui sont au régime et qui paniquent à l’idée de se rendre au restaurant, d’avoir un dîner en famille ou avec des amis, et qui sont partagés au sujet de faire un break au niveau de l’alimentation.

 

Avoir quelques difficultés à tenir sa diète et à jauger l’importance de l’alimentation arrive souvent lors d’événements sociaux, de vacances en famille ou la période de Noël. Des moments où vous êtes entouré par les tentations alimentaires, de l’alcool et que la pression sociale fait feu de tout côté.

 

J’en connais qui s’arrachent les cheveux et se punissent physiquement et mentalement après avoir fait un écart sur leur diète : l’idée d’un manque de contrôle alimentaire les obsède.

 

Vous paniquez à l’idée de manger du foie gras ou d’être cerné de gâteaux ?

 


Relax, c’est Noël !


 

diete-noel-2

 

Oui, je ne saurai que trop conter l’importance de la diète afin de progresser, mais faire un break d’un temps aussi minime qu’un ou deux jours sur sa diète a des impacts insignifiants.

 

Néanmoins, juste pour être clair, si vous décidez ne plus suivre votre diète pour plusieurs jours ou semaines, oui, vous sabotez activement tous vos efforts. En effet, la façon dont vous réalisez cette coupure est aussi importante que le fait de l’entreprendre.

 

Cela va dépendre de la personne et du degré de laxisme. Cependant, cela ne se produira que si vous faites preuve d’un total manque de respect à votre organisme et de la diète sportive que vous avez suivi à la lettre durant de nombreux mois ou années. Dès lors, je ne m’inquiète pas trop et vous devez faire de même.

 

Ne tombez pas dans l’isolement social et l’extrémisme, surtout si cela ne constitue pas votre source de revenu principal.

 

Dites-vous :

 

« C’est Noël, et je vais probablement manger un peu plus ce jour-là. »

 

Voilà, cas résolu !  Vous n’avez pas à perde du sommeil à cause de ça.

 


Vision binaire


 

Beaucoup ont une vision erronée et tronquée de la diète sportive, peu importe leur objectif. N’adoptez pas une approche « tout ou rien » si cela vous amène au bord du craquage alimentaire.

 

Prenez une respiration, réfléchissez et faites la part des choses.

 

Vous savez qu’il faut définir un plan réaliste à tenir sur le long terme pour votre diète. C’est la seule façon pour une stratégie d’être menée à bien. Oui, cela demande des efforts, du travail et du temps, mais est beaucoup moins susceptible d’échouer.

 

Maintenant que l’aspect à long terme de la diète est posé, il faut parler des quelques périodes de troubles que vous pouvez rencontrer, et la saison de Noël en fait partie.

 

Avouez que vous avez un problème si vous pensez changez drastiquement de diète pour ne manger que de la soupe, jeûner, retirer le moindre aliment contenant des glucides de votre alimentation pour une semaine et ensuite manger tout ce que vous avez en vue pour finir par enchaîner 4h de cardio à la suite ou sortir VOTRE repas au restaurant. Où est l’intérêt ? Autant ne pas y aller…

 

Le mal n’est pas le repas de Noël, mais bien l’approche que vous avez de la ce dernier. Noël est un moment conçu pour être avec vos proches, vous détendre et prendre du plaisir.

 

Cependant, ne voyez pas automatiquement Noël comme un jour totalement libre à la gloutonnerie mais une simple pause sur votre diète. C’est un jour comme un autre, un peu plus libre, mais un jour où vous saurez vous contrôler.

 

Noël est un moment où la nourriture fait partie de la culture et des traditions, dès lors, c’est à vous de faire des choix réfléchis et logiques. Et si vous mangez un peu trop, ou prenez un dessert supplémentaire, dîtes-vous que cela fait partit de Noël… et un petit peu de la vie.

 

Vivre dans la restriction et la peur n’est pas la façon dont nous sommes destinés à passer notre temps sur Terre ou ne représente pas un plan durable sur le long terme, surtout si cela l’est pour un ou deux repas de famille… Ne soyez pas ridicule.

 

Chaque jour n’est pas  Noël ni un moment passé à apprécier la nourriture et ses proches. Chaque jour n’est pas tout au sujet du partage et de la convivialité. Alors quand cela se produit, le stress alimentaire doit être le dernier de vos soucis !

N’essayez pas de vous convaincre que prendre du plaisir un jour dans l’année va ruiner votre diète et profitez de cette journée à la construction de meilleures habitudes pour l’année à venir.

 

Même si vous faites un gros écart sur votre diète et que la balance grimpe, cela va se régulariser en 24 à 48 heures si l’écart est limité à un jour.  Il n’y aura aucun dommage réel.

 

Voyez cette indulgence comme quelque chose que vous fait regagner de la motivation afin de continuer à vous entraîner dur et à avoir une diète saine : comme une récompense pour coller à votre programme.

 

Avec un tant soit peu de volonté, vous n’aurez aucun problème pour revenir à votre routine habituelle.

 


Vision à court et à long terme


 

diete-noel-3

 

Avec la perte ou le gain de poids, vous devez voir à long terme et comprendre que rien ne se passe instantanément.

 

Attention, je le répète, cette journée de fête ne doit pas être excessive à tout point de vue, ni une excuse pour être un goinfre. Continuez de maintenir un état d’esprit sain et sportif, ne relâchez pas totalement la bride sur votre diète. Néanmoins, il faut prendre du recul et voir l’image dans sa globalité :

 

Un jour à plus de 5000kcal ? Bon vous avez un peu exagéré, mais cela ne reste qu’un jour.
Une semaine à plus de 3000/5000 Kcal ? Là il va y avoir de sérieux problèmes.

 

Vous voyez, tout est dans le contrôle sur la durée, l’assiduité et la discipline.

 

Revenez à votre diète standard juste après et n’essayez pas de rattraper ou de compenser le temps passé, c’est chose impossible. Votre but maintenant et de planifier le futur en toute sérénité, non de ressasser le passé dans l’anxiété.

 

Attendez-vous à gagner du poids, mais cela ne durera pas si vous restez sérieux au sujet de votre diète, en une semaine maximum cela est réglé et vous en aurez sans doute perdu un peu plus.

 

Enfin n’oubliez pas que pour créer un kilo de gras pur, il faut bien plus que 9000kcal sur une période prolongée, alors si vous faites UN SEUL écart, pensez-vous vraiment ne prendre ne serait-ce qu’une centaine de gramme ? Vous gagnerez certainement du poids mais pas beaucoup de graisse.

 


Ratio d’impact


 

Je vais appliquer ici un principe de ratio bien connu dans le monde du fitness, celui des « 80/20 » ou « 90/10 » afin de vous fournir une simple raison de ne pas stresser devant votre repas de noël.

 

90 % de votre vie doit être centré sur votre santé, la construction de bonne habitudes, la progression physique et psychique, l’apprentissage et être dans le total contrôle de votre mental et de votre corps.  Mais il existe quelques occurrences aléatoires (Noël !) qui ne sont d’autres que de bons moments pour faire une pause et enlever le facteur de stress alimentaire.

 

Cela peut ne pas vous sembler sain, mais je pense qu’en ayant un seul jour où vous n’avez pas de règles par rapport au 364 autres, vous faite un deal plus que correct avec votre conscience. Dans notre cas, si 90% du temps vous mangez selon votre plan de nutrition spécifique à votre objectif, et 10% du temps vous livrez à quelque chose qui n’est pas dedans, tout est ok.

 

On peut clôturer avec un petit calcul de pourcentage pour présenter la microscopique incidence que de vous lâcher sur un repas, un jour dans l’année. Mettons que vous faites en moyenne 4 repas par jour et cela nous donne un pourcentage 0.06% (un nombre moindre pour certains…).

 

Dès lors, ce repas de Noël ne représente rien sur une année bien menée et ne me dites pas que vous mangez clean H24, 7 jours sur 7.  Oui oui ! Je vous vois avec vos cheat meal ! On ne me la fait pas à moi ! Alors ne stressez pas pour si peu et prenez du recul, tout va bien se passer.

 


Conclusion


 

diete-noel-4

 

Un jour de mauvaise alimentation ne fait pas de différence sur l’année. Ce n’est pas comme cela que fonctionne la perte ou le gain de poids.

 

N’y allez pas comme un petit cochon juste parce que c’est Noël, mais profitez sans culpabilité pendant que vous êtes en famille et vos amis. Ensuite, revenez sur la bonne voie juste après et vous survivrez cette saison de fêtes sans prendre de poids ou de graisse. Je vous le promets.

 

Pour un jour, ne vous sentez pas coupable d’avoir de bonnes choses avec modération. Ne vous sentez pas privé, mais ne soyez pas trop indulgent non plus. Il y a un juste milieu.

 

Néanmoins…

 

Je ne pense pas qu’il soit sain pour quiconque d’avoir une diète stricte le jour de Noël (j’ai été coupable d’une diète inconditionnelle à des occasions spéciales par le passé …). Mais si vous avez un événement particulièrement important à venir, comme une compétition ou un shooting photo, alors oui, vous devez sans doute coller un maximum à votre routine.

 

Cependant pour la majorité de la population, cela n’a pas lieu d’être.

 



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!