Nutrition

Comprendre et gérer vos petits creux?

 

Vous avez souvent des faims pressantes et presque insatiables ? Ces fringales qui vous empêchent de suivre votre diète comme il se doit sont souvent difficiles à gérer. Sachez qu’il existe quand même des solutions pour lutter contre les fringales et les empêcher de re-pointer le bout de leur nez.

 


Comprendre l’origine des fringales


 fringale-2

 

Nos comportements alimentaires trouvent leur origine à l’époque de nos ancêtres, chasseurs-cueilleurs.
La nourriture n’étant pas forcément abondante, les chasseurs-cueilleurs faisaient des réserves, par précaution, en mangeant jusqu’à satiété et plus si possible.

 

Et alors que quasi toutes les envies peuvent être satisfaites rapidement, notre cerveau pense toujours en suivant l’ancien schéma et renforce cette façon de manger nous poussant donc a avoir des fringales !

 

Les femmes sont d’autant plus touchées : les cerveaux féminins sont programmés pour vouloir manger et stocker pour deux, dans un souci de reproduction ! Et les hormones poussent les femmes à subir des fringales encore plus prononcées en début de règles.

 

Ceci dit… c’est de la théorie et de la science, pas des excuses !

 


Fringales et sucres raffinés


 

fringale-6

 

La nourriture industrielle combine les sucres et les graisses (combinaison qui n’existe pas à l’état naturel). Les sucres raffinés touchent plus rapidement le système sanguin que les sucres naturels.

 

Ces transformations court-circuitent les messages envoyés au cerveau, on note une sensation de planer quasi immédiate, mais fugace. Le sucre appelle le sucre, dit-on. De fait ! Et cette sensation de béatitude liée à la combinaison gras+ sucre et aux composants chimiques des aliments transformés engendrent un effet « deuxième repas ». Autrement dit : vous avez encore plus faim et encore plus envie de junk food.

 

Comptez deux à trois jours pour que le corps oublie cette sensation extatique. Un dérapage le lundi ? Vous allez en ressentir les effets jusque jeudi !

 


Identifier une fringale


 fringale

 

En tout premier lieu, que ressentez-vous ?
Vous avez faim ? Ou envie de manger ? Petit truc facile : votre ventre gargouille et vous êtes prêt à engloutir une énorme assiette de légumes, sans assaisonnement, vous avez faim.

 

Si vous avez envie de manger quelque chose de spécifique, sans vraiment ressentir de faim physique, si ça devient obsessionnel, c’est une fringale.

 

La faim physique, on peut la satisfaire facilement : il suffit de manger.

 

Si la faim est vraiment tenace, posez-vous les bonnes questions : mangez-vous assez ? Votre corps reçoit-il les nutriments dont il a besoin ?

 

S’il s’agit de fringales, on envisage des solutions !

 


Remédier aux fringales


 fringale-5

 

Il se peut qu’il y ait un phénomène de programmation et que sans le vouloir vous ayez conditionné votre cerveau à manger tel aliment à telle heure (les trois biscuits à 10h, pour patienter jusque midi, par exemple). Vous pouvez ressentir le « besoin » de vous récompenser : de l’enfance à l’âge adulte, on nous apprend à considérer le sucre comme un plaisir ou une récompense, l’absence de sucre comme une punition (« privé de dessert »)

 

Ainsi, les événements de la journée jouent un rôle dans nos fringales. Une mauvaise journée, et Hop ! Vous avez le nez dans le frigo. Voici quelques conseils pour éviter cela :

 

Identifiez les déclencheurs de vos fringales et compulsions. Une bonne manière d’identifier ces déclencheurs consiste à noter vos ressentis et ce que vous mangez. Savoir QUAND vous êtes vulnérable vous aide à neutraliser les conséquences.
Recherchez d’autres sources de plaisir et de « réconfort » : faites quelque chose qui vous aimez, plutôt que manger de façon compulsive.
Essayez de manger en « pleine conscience : si vous n’êtes « pas là », au moment présent, mentalement, votre esprit ne se rend pas cerne pas vraiment quand exactement vous avez mangé assez. Mangez au calme et prêtez attention à votre ressenti

 

Le problème est dans la tête, le plus souvent.

 

Si les fringales persistent, voici quelques « trucs » en plus :

 

Choisissez des aliments riches en nutriments, des aliments qui rassasient, des plus gros volumes.
Vous avez envie de quelque chose de sucré ? Ok, mais alors, cuisinez-le vous-même ! Le temps de cuisiner, la fringale peut être passée et le fait-maison est plus intéressant d’un point de vue nutritionnel que les aliments super-transformés.
Trouvez une alternative plus saine à ce dont vous aviez initialement envie.
Une fois le repas fini, allez vous brosser les dents. Le goût mentholé interférera avec les autres aliments et stoppera l’appel de sucre
Inventez une sorte de « rituel » qui signalera à votre corps que le repas est terminé.

 

Vous savez désormais comment lutter contre vos vilaines fringales ! 

 

Pas de tags



Jenny Watt

Jenny Watt

La rédac

Qualified Nutritionist and Personal trainer.


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!