0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Lifestyle

Vous ne pouvez pas contrôler vos fringales? La recherche montre que faire de l’exercice pourrait vous aider !

Temps de lecture : 2 minutes

Si votre faiblesse est le grignotage, lisez cet article ! Il pourrait y avoir de l’espoir.

Une étude récente publiée dans l’International Journal of Obesity a révélé que l’exercice physique avait une influence positive sur les choix alimentaires des gens, sans même qu’ils ne s’en rendent compte1.

L’étude américaine a été menée auprès de 2 680 participants âgés de 18 à 35 ans de l’Université de Houston et de l’Université de l’Alabama. Les étudiants choisis étaient ceux qui ne faisaient pas d’activité physique régulière (moins de 30 minutes par semaine) et qui ne suivaient pas un régime alimentaire particulièrement sain.

Ces élèves ont ensuite suivi un programme d’entraînement aérobique de 15 semaines, qui consistait en trois séances d’entraînement de 30 minutes chaque semaine – à l’aide de tapis de course, de vélos et d’appareils elliptiques. Au cours de chaque séance, les participants portaient un moniteur de fréquence cardiaque afin de pouvoir enregistrer l’intensité de l’exercice. Il leur était demandé de remplir un questionnaire sur leur «fréquence alimentaire» avant et après l’exercice.

Au cours du programme, un total de 4 335 observations alimentaires avec 102 aliments différents ont été relevées, ce qui a permis aux chercheurs d’identifier les habitudes alimentaires. Les résultats ont montré que la plupart des scores des habitudes alimentaires diminuaient après l’entraînement physique. Par conséquent, une dose d’activité physique plus élevée était liée à une diminution de la préférence pour les collations et à une régulation accrue de la prise alimentaire.

À la septième semaine du programme d’exercices, les chercheurs ont indiqué que la majorité des étudiants choisissaient des aliments comme les fruits, les légumes et la viande maigre par rapport à leurs préférences précédentes telles que les aliments frits et les boissons gazeuses.

Conclusion : malgré le fait que les participants n’aient jamais été invités à changer de régime, ils l’ont faits quand même.

Encore une bonne raison de chausser des baskets et de faire monter son rythme cardiaque, pas vrai? Qu’il s’agisse de rejoindre une salle de gym, d’achever une course ou de choisir de se déplacer en vélo plutôt qu’en bus, cela pourrait faire toute la différence lorsqu’il s’agit de rester fidèle à une alimentation saine.

Cette nouvelle étude peut également aider à étayer une théorie plus établie selon laquelle il existe un lien entre l’exercice et la quantité d’hormones de régulation de l’appétit dans le corps. Par exemple, une étude de l’European Journal of Applied Physiology a révélé que douze jeunes participants masculins ressentait une baisse de leur appétit, non seulement pendant l’intervalle de sprint et l’exercice d’endurance, mais également des heures après.2

Ainsi, non seulement il y a une chance que vous soyez un peu plus sélectif quant aux types de collations que vous prendrez après une course, mais vous pouvez même ne pas ressentir le besoin urgent de prendre une collation. Nous vous avions dit qu’il y avait de l’espoir !


  1. Joo, J., Williamson, S. A., Vazquez, A. I., Fernandez, J. R., & Bray, M. S. (2019). The influence of 15-week exercise training on dietary patterns among young adultsInternational Journal of Obesity, 1.
  2. Deighton, K., Barry, R., Connon, C. E., & Stensel, D. J. (2013). Appetite, gut hormone and energy intake responses to low volume sprint interval and traditional endurance exerciseEuropean journal of applied physiology113(5), 1147-1156.

Pas de tags



Axel Falempin

Axel Falempin

Athlète Rédacteur

Axel Falempin est un rédacteur Myprotein depuis plus de trois ans et fait preuve d’une longue expérience sportive à haut niveau.

En effet Axel a pratiqué le Football Américain au plus haut niveau Français et Anglais pendant 7 ans et a participé à plusieurs compétitions Françaises et américaines de Bodybuilding.

Durant ces 7 ans de Football Américain, Axel a atteint les play offs 5 fois lors de championnats nationaux et a remporté un titre de champion d’île de France en 2014. En plus de son expérience de joueur, il a notamment coaché les Running Backs Cadet des Templiers d’Élancourt pendant 2 ans.

Concernant son expérience dans le bodybuilding, Axel a obtenu une quatrième place au championnat de France IFBB dans la catégorie Bodybuilding -70kg en 2016 et a remporté un titre d’Overall Classic Physique Champion lors des Jax Physique organisés à Jacksonville, Floride en 2017. Vous pouvez trouver différents interview d’Axel sur le site des Fitpanthers et sur Youtube suite à sa victoire aux Jax Physique.

Apprenez-en plus sur l’expérience d’Axel ici: https://www.linkedin.com/in/axel-falempin-1a321685/


50% SUR PLUS DE 260 PRODUITS + 30% SUR LES MEILLEURS VENTES | CODE: MV30 Profitez-en ici