Lifestyle

Qu’est-ce que l’inflammation? | Les principales causes et comment la réduire

 

Par BILLY GALIPEAULT

 

Si je vous dis le simple mot : « Inflammation », la plupart d’entre vous pensent directement aux douleurs articulaires ou encore aux gonflements / hématomes / œdèmes. En effet, ce sont généralement les principaux éléments qui viennent à l’esprit avec la fièvre ou les rougeurs.

Néanmoins, ce fait conduit la majorité de la population à penser que l’inflammation est un phénomène uniquement délétère.

Que nenni ! Comme nous le verrons dans cet article, l’inflammation n’est pas intrinsèquement mauvaise. En effet, elle diffère d’une situation à l’autre et peut être une bonne ou une mauvaise chose suivant le contexte.

Pour faire simple, l’inflammation est la première réponse du corps à un stress immunitaire.

C’est la mise en place de multiples processus par l’organisme afin de guérir d’une blessure, lutter contre des virus ou réparer des tissus endommagés.

Communément, il existe deux types d’inflammation:

L’inflammation aiguë est provoquée par une maladie ou des stimuli externes tels que se cogner le gros orteil, se mordre la langue, ou s’entrainer intensément.
Ce type d’inflammation peut être sévère pendant quelques jours, mais s’atténue rapidement. Les gonflements, rougeurs et autres courbatures qui peuvent survenir se dissiperont (éventuellement).

L’inflammation chronique est un peu différente. Ce type spécifique peut durer des mois, voire des années et se manifester insidieusement sous la forme de douleurs articulaires (arthrite), d’une paralysie (athérosclérose) et de diverses maladies auto-immunes.


A quel moment cela est-il bénéfique ou mauvais ?


 

inflammation-2

Oui, vous avez bien entendu, l’inflammation peut être utile à l’organisme. Ceci du fait qu’elle représente le principal starter de guérison de votre corps.

Dès lors, identifier les différentes situations où cela vous renforce ou vous entrave permet de vous aider à mieux gérer vos entraînements, votre récupération et votre santé générale.

Schématiquement, pensez à l’inflammation aiguë comme un phénomène à court terme relativement bénéfique. Tandis que l’inflammation chronique handicape vos performances et est hostile à votre organisme.

En ce qui concerne l’entrainement, chaque fois que vous brisez des fibres musculaires ou épuisez votre corps au travers d’une activité sportive (ex : la musculation, la course à pied ou tout autre type de mouvement intense ou sur la durée), l’inflammation aiguë est le processus de réparation de votre corps face aux micros déchirures musculaires.
Sans inflammation vous ne récupérez pas de l’exercice et cela vous conduit à terme vers de nombreux problèmes physiques et psychiques, voir au surentraînement.

C’est une fois que l’inflammation aiguë devient chronique que vous devez impérativement vous en préoccuper et tout faire pour la diminuer.

Petit exemple:

La plupart des personnes qui participent à de multiples marathons ou effectuent des routines d’exercices extrêmes sans un repos adéquat peuvent convertir une inflammation aiguë en une inflammation chronique.
Ceci est dû à un stress physiologique et musculaire constant couplé à un manque de récupération. Ces éléments empêche la surcompensation et amène droit vers la régression et les blessures.

L’inflammation chronique, qui peut mener au surentraînement, entraîne également toute une série de maux, allant des douleurs lancinantes, une fatigue prononcée et constante, des problèmes articulaires, de la fièvre ou encore une bien moindre résistance face aux infections. Dans des cas extrêmes, on peut même arriver aux cas de cancers.

 


Réduire l’inflammation


 

reduire-inflammation

Toute personne qui a déjà eu une blessure chronique, des douleurs articulaires récurrentes ou est atteint d’une maladie auto-immune (comme la maladie cœliaque, la maladie de Crones, la fibromyalgie ou la maladie d’Addison), peuvent grandement bénéficier d’une diminution du niveau d’inflammation de leurs organismes.

Beaucoup d’entre vous ont sans doute déjà entendu parler des régimes « anti-inflammatoire ». Ce type d’alimentation est une excellente initiative à prendre si vous souhaitez faire attention à votre santé.
Ce régime est quasiment une réplique exacte de la diète méditerranéenne, qui privilégie le poisson, les fruits, les légumes, les graisses saines et une quantité modérée d’alcool (tel que le vin rouge).

Petit point, la raison pour laquelle le poisson participe activement à la réduction de l’inflammation est dû à sa forte proportion en acides gras oméga-3. En effet, ces graisses spécifiques sont particulièrement utiles pour éviter les douleurs articulaires, maintenir en bonne santé les tissus conjonctifs et réduire les deux types d’inflammation.

La quantité recommandée est d’environ trois portions de poisson gras par semaine. Toutefois, pour ceux d’entre vous qui sont dans l’incapacité de se faire ou n’apprécie pas le poisson, vous pouvez obtenir les mêmes bénéfices via une supplémentation en huile de poisson de haute qualité.
La plupart des fruits et légumes sont riches en antioxydants et en vitamines qui vont faire des merveilles sur votre récupération.

Ils comptent des nutriments bénéfiques que sont les vitamines A / C / E, les flavonoïdes, comme les anthocyanes, catéchines, épicatéchine et la quercétine. Les céréales complètes, le riz brun et le quinoa, tous ont montré réduire l’inflammation, à l’instar de l’huile d’olive et des noix.

De façon surprenante la pastèque est très utile dans le but d’abaisser le niveau d’inflammation. Cela vient de sa forte teneur en lycopène, un inhibiteur cellulaire qui permet de réduire tous les types d’inflammation.
Enfin, n’oubliez pas d’inclure des épices et des herbes dans votre alimentation, au-delà de l’assaisonnement, ils peuvent participer à réduire votre niveau d’inflammation au quotidien. Vous pouvez faire le choix du gingembre, du romarin, du poivre de Cayenne, du curcuma, du clou de girofle et de la muscade afin d’accompagner vos plats.

 


Suppléments contre l’inflammation


 

alimentation-inflammation

En plus d’une alimentation équilibrée, une foule de suppléments peut vous aider.
Ainsi, au même titre que l’huile de poisson mentionnée ci-dessus, des multi vitamines peuvent avoir un impact bénéfique sur l’inflammation chronique. En ce sens, si vous souhaitez rester simple et efficace, ce sont les deux seuls suppléments que vous devez prendre pour la santé générale et réduire l’inflammation.
Cependant, si vous êtes prêt à dépenser un peu plus pour votre santé, vous pouvez investir dans un extrait de thé vert, qui améliore la santé osseuse et articulaire ou encore dans un extrait de canneberge, qui permet de diminuer de manière significative les marqueurs inflammatoires.


Message à retenir


 

Nos corps sont très bons pour récupérer si nous mettons tout en œuvre pour les aider. En effet, que ce soit de guérir d’une grippe, d’un œil au beurre noir ou réparer des cartilages, ils peuvent quasiment tout faire !
Eh bien ! C’est l’inflammation qui rend tout cela possible !

Toutefois, dans cette nouvelle ère de l’automédication, dès que nous entendons le terme « inflammation », nous supposons que cela ne peut qu’être uniquement mauvais ! Néanmoins, nous l’avons vu, cela est bien éloigné de la vérité…

En effet, alors que l’inflammation chronique peut conduire à divers problèmes de santé sur le long terme, l’inflammation aiguë est une fonction nécessaire pour que votre organisme puisse bien récupérer et devenir plus fort.
Ce fait conduit de plus en plus de professionnels du monde du fitness et de la diététique à informer les individus actifs et soucieux de leur santé d’éviter la prise d’antioxydants pré et post séance d’entraînement. Ceci dans le but que votre corps réagisse mieux aux stimulis imposés et devienne ainsi plus vigoureux et résistant.
En ce qui concerne les personnes sédentaires qui ne pratique pas d’activité physique… il n’est jamais trop tard pour changer ! Dès lors, vous feriez bien d’adopter un régime méditerranéen et de faire de l’exercice. A la suite, apprenez à apprécier la souffrance de l’effort et la récompense de l’inflammation aiguë !

Rappelez-vous à terme de bien manger vos poissons riches en O3, vos légumes et de profiter de tous les avantages que l’exercice. Au final, tout ce que vous mettrez en œuvre dans le bon sens vous fera devenir plus fort grâce à l’inflammation!

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!