Lifestyle

Comment progresser en musculation : laissez l’ego de côté !

Avoir de l’ego et se la jouer empêchera de progresser !

Laisse ton ego de côté ! Vous avez sûrement entendu ce conseil des dizaines de fois. Mais concrètement, pas toujours facile de savoir ce que cette notion d’ego sous-entend en tant que pratiquant de musculation. Néanmoins, ce qui est certain, c’est qu’en laissant l’ego au placard ou plutôt aux vestiaires, vous mettez toutes les chances de votre côté pour éviter la blessure et progresser efficacement.

Ego vs confiance en soi

Ego, confiance en soi, estime de soi. Ces notions semblent proches mais pourtant, il est tout à fait possible d’augmenter sa confiance en soi, tout en laissant l’ego au placard. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de la musculation et du sport en général. L’ego se traduit souvent par le « moi ». Autrement dit, il s’agit d’une représentation de soi-même. La confiance en soi, renvoie quant à elle au fait de se connaître et de croire en ses capacités.

En tant que débutant, notre volonté est de prendre du muscle rapidement. Pour cela, on pense, à tort, qu’il est nécessaire de soulever le plus de poids possible. Au fil des mois, on acquiert une masse musculaire et les charges augmentent. C’est à ce moment-là, qu’un ego mal maîtrisé peut être néfaste.

« Laisser l’ego au placard » consiste à se désintéresser de la charge soulevée pour se concentrer sur le mouvement. Or, en salle de musculation, on peut vite s’apercevoir que ce conseil n’est pas toujours appliqué. Par manque de connaissances ou à cause d’un réel problème d’ego, la charge est souvent ce qui focalise le pratiquant débutant, voire intermédiaire. Ensuite, s’il continue, la blessure aura eu raison de lui avant qu’il n’atteigne le niveau confirmé. On a tous en tête ce pratiquant qui a besoin d’être assuré au développé couché dès la 3ème répétition ou le squat complet qui se transforme rapidement en 1/4 de squat.

Mettez votre ego de côté

Mettre son ego de côté ne signifie pas soulever des charges légères. Il s’agit seulement de comprendre que mettre 20kg sur la barre n’est pas ridicule et ne fait pas de vous un sous-homme. Tout le monde a débuté un jour, tout le monde a surmonté une blessure, un accident ou simplement avez-vous un emploi du temps surchargé. La charge n’est pas le but mais le moyen d’atteindre votre objectif. En manipulant une charge correspondant à votre niveau, vous réduirez considérablement le risque de blessure, vous maîtriserez mieux le mouvement, ce qui impliquera des résultats plus rapides. A notre connaissance, aucun Youtuber ou influenceur fitness ne recommande de mettre toujours plus lourd, au détriment de la technique. De fait, apprenez à être à l’écoute de vos sensations pour une efficacité optimale.

Les clés pour progresser en musculation

  • Un mouvement maîtrisé : On entend souvent dire qu’il faut contrôler la charge, notamment en phase excentrique. En effet, un mouvement maîtrisé est gage de qualité et de futur progrès. En surchargeant sa barre, la technique se détériore et le recrutement musculaire est moindre. Prenons l’exemple du curl à la barre EZ. Trop de pratiquants mettent trop lourd. Le mouvement est dégradé, ils doivent tricher avec le dos pour compenser. Ainsi, les bras, les épaules, le dos seront mis à contribution, ce qui n’est pas l’objectif recherché.

 

  • Une surcharge progressive : Quel que soit votre âge et votre niveau, le progrès doit être recherché. Il peut s’agir certes du poids à soulever, mais également du nombre de séries, de répétitions, le temps de repos. Si de base, votre ego vous oblige à prendre plus lourd que vos réelles possibilités, vous n’aurez plus de marge de progression disponible.

 

 

  • De l’assiduité et de l’intensité : Les techniques d’intensification sont une solution intéressante pour construire du muscle. Parmi elles, la pré-fatigue pour les pectoraux par exemple. Si vous avez du mal à les ressentir, réalisez une série de 12 à 15 répétitions aux écartés à la poulie vis-à-vis en enchaînant avec vos 10 répétitions au développé couché. Vous verrez que ce genre d’enchaînement vous incite à mettre moins lourd sur le deuxième exercice pour se concentrer sur la sensation.

 

  • Un programme d’entraînement cohérent : Construire son programme de musculation ne s’improvise pas. Prenez le temps d’y réfléchir afin d’identifier si vous disposez de suffisamment de repos entre les séances ou si les exercices choisis sont adaptés à votre morphologie.

 

  • Une alimentation adaptée à votre objectif : Aucun entraînement, aussi intense soit-il ne pourra contrer une mauvaise alimentation. Sur le blog Myprotein, vous avez une multitude de recettes et de conseils nutritions pour la sèche ou la prise de masse. N’hésitez pas à vous en inspirer pour mettre toutes les chances de votre côté.

Message à retenir

Laisser l’ego au placard est indispensable pour progresser et éviter la blessure. La musculation n’est pas une démonstration de force. Soulever une charge permettant de réaliser un mouvement parfait de la 1ère à la 10ème répétition vous procurera bien plus de résultats que le fait d’être entraîné par son ego. Si votre partenaire d’entraînement est plus fort que vous, ne cherchez pas la surenchère. Cependant, ce décalage de niveau doit être une source de motivation supplémentaire pour progressivement réduire cet écart. S’entraîner avec une charge trop lourde aura pour conséquence de dégrader votre technique, d’augmenter le risque de blessure et ainsi de ralentir votre progression.

A lire

Pas de tags



MyproteinFR

MyproteinFR

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!