Entrainement

Venir à bout d’un plateau – Les stratégies

 

Athlète bikini IFBB – https://www.facebook.com/elodie.puraye.1

 

Vous avez réussi à vous habituer à l’entrainement, à la diète. Votre corps a changé …Et puis c’est arrivé.. le plateau ! rassurez-vous :  ça arrive TOUJOURS, à un moment ou un autre ! Vous envisagez de : 1. tout lâcher ! 2. entamer une diète plus stricte et mettre les bouchées doubles à l’entrainement.

Oubliez ça et essayez plutôt ces stratégies !

 


Modifier votre entrainement


 

Votre corps est un pro en matière d’adaptation !  L’entrainement est vécu comme un stress par le corps, lequel répond à ce stress en construisant du muscle (pour pouvoir soulever les charges que vous lui demanderez de soulever la prochaine fois), et en brûlant du gras.

Si vous faites toujours les mêmes choses, avec la même intensité, votre corps ne doit s’adapter à rien et donc ne jugera pas utile de changer.

 


Augmenter vos calories pendant un moment


 

Hé oui ! N’oubliez pas vos recharges !  Le poids et le taux de masse grasse diminuent, vos apports caloriques aussi… mais pour combien de temps ? Votre métabolisme diminue.

Le corps répond à d’anciens mécanismes qui le protègent de la famine  et un régime draconien signale au corps « attention, bientôt on va mourir de faim ». Du coup, le corps économise l’énergie et donc, brûle moins.

Octroyez-vous un (petit) break, augmentez un peu les calories, avant de reprendre votre diète, comme si de rien n’était. Ce petit pic de calories prouvera à votre corps que tout va bien, vous ne manquez de rien.

 


Jouez avec vos macros


 

Le corps ne doit pas savoir le programme à l’avance J Dès lors qu’il devient « trop habitué » à vos ratios de macronutriments… changez vos ratios.

A noter : il n’y a pas de « ratio magique » : tandis que certains réagissent mieux à une diète faible en glucides, d’autres préféreront consommer plus de glucides et moins de lipides.

Testez-vous,  « jouez » , découvrez ce qui fonctionne pour VOUS.

 


Tenez un journal alimentaire


 

Notez ce que vous mangez. Avec de l’à-peu-près, à vue de nez, on a tôt fait de sous-estimer sa consommation calorique. Prenez le temps, durant quelques jours de peser et noter ce que vous mangez peut vous aider à y voir plus clair.

5.. Prenez un peu de repos.

Un jour de repos par semaine est pour ainsi dire obligatoire. D’autant que ce n’est pas lors de l’entrainement que le corps fabrique le muscle, mais bien au repos . En outre, quelques jours de break reboosteront votre corps, qui sera tout frais et dispos à carboniser le gras !

 


Ne négligez pas le sommeil


 

Le manque de sommeil peut « dérégler » le métabolisme et engendrer une surproduction de cortisol (alias l’ « hormone du stress »). Or cette surproduction de cortisol stimule l’appétit et le stockage.

C’est durant le sommeil que le corps se répare, récupère !

 


Armez-vous de patience


 

Hé oui…

N’oubliez pas que la perte de gras est un PROCESSUS, pas un EVENEMENT. La perte de gras n’est jamais linéaire. Vous pouvez, à certaines périodes, changer énormément, puis ensuite stagner un peu (et vice versa)

Mais ayez foi, en vous et en vos efforts ! A partir du moment où vous vous entrainez régulièrement, que vous bougez, que vous évitez la junk food et les produits transformés… faites confiance au processus !

Tôt ou tard la masse grasse diminuera. Promis !

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!