0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Entrainement

Quand doit-on utiliser des sangles de tirage ?

 

Tous les pratiquants de musculation ou sportifs peuvent utiliser et profiter de l’utilisation de sangles de tirage. Nous allons faire fi des absurdités au sujet de l’utilisation des sangles comme «  c’est de la triche, cela affaibli le grip, vous n’obtiendrez pas de « vraie force », etc.

 

D’autant que ceux qui prêchent vindicativement contre les sangles de tirage – ou encore les ceintures de force- sont rarement les gens les plus forts, musclés, intelligents ou aguerris.  Mieux encore, ils se retrouvent bien souvent à l’opposé de ce spectre.

 

Il y a des moments où les sangles de tirage s’avèrent être un outil redoutable qu’il convient de toujours avoir à portée de main. La majorité des haltérophiles professionnels, des powerlifters d’élite, des bodybuilders ou des athlètes de sports divers utilisent des sangles de tirage et ne perdent pas leurs temps dans des débats futiles. Vous discutez, ils progressent.

 

Maintenant, la différence est qu’ils les utilisent à l’entrainement mais ils choisissent les moments opportuns qui permettent de tirer un maximum de bénéfices. Ils comprennent que les sangles peuvent significativement faire progresser et que ce ne sont pas de vulgaires béquilles. Ce sont des outils de performance si vous les utilisez avec du bon sens.

 


Le bénéfice des sangles de tirage


 

Pourquoi utiliser des sangles de tirage ?

 

Les sangles de tirage permettent principalement de se concentrer bien plus efficacement sur la partie de tirage des exercices par rapport à une prise à même la barre en passant outre la force de préhension. Oui nous négligeons un peu le grip brut, mais nous le faisons à dessein de progression.

 

C’est le point où les gens aiment faire valoir que l’utilisation de sangles de tirage rend faible, mais elles permettent de restreindre le problème.

 

Certes, vous n’améliorez pas légitimement votre capacité à maintenir une charge, mais vous apportez un élément extérieur pour vous aider à maintenir le poids et le manipuler avec efficacité pour mieux progresser. Ensuite, je vous invite à considérer ceci :

 

Faites-vous des tractions, rowing, shrugs, soulevé de terre, snatch, etc. pour entrainer votre grip et vos avant-bras en priorité ?

 

J’en doute ! Vous les faites pour entrainer votre dos, lombaires, trapèzes, chaine postérieure, etc. Et certainement pas avant tout le grip.  Si vous souhaitez améliorer votre force de préhension vous pouvez toujours effectuer de l’entraînement spécialisé et limiter l’utilisation des sangles au lieu de les jeter à la poubelle.

 

Pour l’instant, le but est de se concentrer sur vos tirages sans se soucier de les faire de manière incorrecte, d’être limité ou que cela soit impossible en raison d’un grip trop faible.

 

De plus, avec la fatigue, au fil d’une séance le grip s’affaiblit. Peu importe ce que le programme peut entraîner, il y a toujours le risque de sacrifier la technique lorsque la fatigue s’installe.

 

En cas de mauvaise technique, il y a possibilité de blessure. D’où encore une fois le puissant bénéfice de l’utilisation de sangles de tirage pour mener à bien ses séances et décupler son potentiel ainsi que sa longévité.

 

Les sangles de tirage permettent de continuer à s’entrainer lourd, même avec des mains en piteux état. Les mains entrainées et les callosités déchirées sont fréquentes parmi les athlètes qui ont une fréquence d’entraînement élevée. Cela est préférable à ne pas entraîner du tout ou de ralentir sa progression.

 

Également, les sangles de tirage diminuent le stress neurologique des tirages lourds. Elles peuvent être un bon outil pendant une période où vous souhaitez laisser le système nerveux récupérer.

 

Elles sont également utilisées pour permettre d’encaisser un plus grand volume de travail lourd avec moins d’impacts sur la récupération nerveuse ou musculaire. Encore dans le sens de la progression.

 

Les sangles de tirage vous permettent de faire plus de répétitions effectives et de lever plus de poids sur les gros mouvements. Si vous êtes un bodybuilder, amateur de musculation, athlète de force et que la force de préhension ne vous intéresse pas, vous pouvez utiliser des sangles de tirage à peu près n’importe quand. Sachez tout de même qu’un travail sans sangles vous permet de renforcer vos avant-bras.

 

Enfin, si votre force de préhension vous empêche d’entrainer à fond un groupe musculaire cible, c’est un problème. Si vos mains entravent votre capacité à effectuer un exercice donné avec un poids que vous êtes capable d’utiliser aisément, c’est encore un problème.

 

Voyez cela comme ça : Si vous ne pouvez faire que 5 répétitions avec 200 kg avant que votre prise ne lâche, mais que vous pouvez en réaliser plus de 10 avec des sangles de tirage, vous vous handicapez volontairement. A quoi bon ?

 

Ainsi, les sangles permettent d’utiliser et / ou de maintenir des poids plus lourds que votre grip peut manipuler, pour plus de répétitions et en ne sacrifiant pas la technique : tout bénef pour maximiser votre progression.

 

Un point faible ?

 

Est-ce que les sangles vont me rendre faible ?

 

Alors oui, si vous comptez toujours sur des sangles de tirage, il est vrai que votre force de préhension peut devenir un maillon faible. Trop dépendre des sangles de tirage est problématique, surtout si vous pratiquez un sport où vous ne pouvez pas utiliser de sangles ou qui nécessite un puissant grip.

 

Oui, l’utilisation de sangles de tirage peut être préjudiciable au développement de votre force de préhension et de la masse des avant-bras. Une faible force de préhension peut vous limiter, ou tout simplement  vous handicaper si vous oubliez vos sangles.

 

Dès lors, si vous pratiquez un sport qui repose sur le grip (Powerlifting, Jujitsu, Escalade, Haltérophilie, bras de fer, etc.), il va falloir prendre cela en compte dans votre préparation et ne pas négliger le travail de force de préhension.

 

Ensuite, une fois avoir pris conscience de cela, les sangles s’avèrent être la solution la plus rapide et la plus simple à un défaut de grip. Elles aident à chaque exercice de tirage ou tout exercice qui implique de maintenir un poids contre la gravité. Alors pourquoi ne devraient-elles pas être utilisées dans cette optique ?

 

Dernier conseil si votre grip est un point faible, notamment au soulevé de terre, faites autant de travail que vous le pouvez en prise double pronation avant de passer à la prise crochetée, la magnésie et enfin les sangles de tirage ou la prise inversée. Il n’y a pas de poids «correct» pour l’un des changements, tant que vous pouvez atteindre votre objectif de travail (charge / volume) sur la série.

 


Quand utiliser des sangles de tirage ?


 

A quel moment utiliser des sangles de tirage ?

 

Maintenant que vous comprenez pourquoi les sangles peuvent être utilisées, vous vous demandez peut-être quand le faire. Chaque série ? Chaque exercice ? Eh bien, j’aime le bon sens : utilisez-les lorsque vous en avez besoin ou quand vous les planifiez dans votre cycle d’entrainement.

 

En d’autres termes, utilisez-les uniquement sur des séries ou des exercices où votre grip est le facteur limitant ou que votre objectif est de stimuler à fond un groupe musculaire cible (dos aux tractions) ou de travailler un mouvement spécifique (ex : soulevé de terre en répétition).

 

Si vous avez un objectif de haut volume sur un exercice de tirage (ex : AMRAP au soulevé de terre ou shrugs), alors les sangles peuvent être un outil judicieux à utiliser pour ne pas être limité par le grip, quand bien même vous n’avez pas de problème à ce niveau.

 

Si vous n’avez pas de problème de grip sur un exercice, n’utilisez pas de sangles. Mais si c’est le cas et que vous voulez progresser au mieux, utilisez-les. Et si vous avez seulement des problèmes de grip lors de certaines séries de cet exercice, utilisez-les uniquement pendant ces séries. Voilà, rien de sorcier !

 

Par exemple, si vous ne rencontrez que des problèmes pendant la série la plus lourde (ou quelques-uns) d’un exercice, utilisez-les uniquement pendant cette série spécifique.

 

Il en va de même si vous ne rencontrez des problèmes que pendant les dernières séries d’un exercice, lorsque la fatigue du grip vous handicape. Utilisez uniquement les sangles sur ces séries.

 

Toutefois, vous ne devez pas les utiliser sur vos séries d’échauffement ou vos séries de travail plus légères mis à part si vous avez des problèmes aux mains (ici aussi elles s’avèrent très utiles).

 

Exercices où vous pouvez utiliser des sangles:

 

Clean & jerk départ haut, Snatch et power snatch, shrugs, tractions, rowings, tirages divers, soulevé de terre (toutes les variations).

 

Exercices où vous devez éviter les sangles:

 

Clean & Jerk, Farmer walks, Travail en barre épaisse, exercice de grip, de poussé, de bras, jambes, mollets…

 


Qui doit utiliser des sangles ?


 

Pour qui ?

 

Enfin, une dernière chose à considérer est ce pourquoi vous vous entraînez.

 

Par exemple, pour les Strongman ou les Crossfiters à l’entrainement ou en compétition les sangles sont autorisées. D’autre part, le Powerlifting ou l’haltérophilie ne le permet pas. Donc, il convient d’accorder une bonne part de travail sans aides extérieures.

 

Ici, ce que je vous conseille est de les utiliser dans les phases d’entrainements éloignées de plus de 3 à 6 semaines d’une compétition lorsque vous en avez besoin ainsi que de travailler sur votre grip jusqu’à ce qu’il cesse d’être un facteur limitant ou que cela s’amenuise. Elles sont indiquées lors d’un cycle d’hypertrophie ou hors saison chez le sportif.

 

Si vous ne faites pas de compétitions ou que votre objectif n’est pas de briser des noix de coco avec une seule main, l’utilisation de sangles est à votre bon loisir et vous profitera à coup sûr.

 

Conclusion, si vous n’êtes pas un athlète de Powerlifting, un Haltérophile ou un sportif qui repose sur l’utilisation de son grip, qui s’en soucie ? C’est simplement une question de choix personnel.
Si vous cherchez à améliorer votre grip, c’est par ici !

 

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


LA SEMAINE DE BLACK FRIDAY A COMMENCÉ! | Profitez de 40% sur le site avec le code: 40BFFR Cliquez!