0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Entrainement

Cross Training Vs. Musculation— Qu’est ce qui est le mieux?

Le Cross Training est une forme d’exercice sur laquelle tout le monde semble avoir son avis. Que vous soyez convaincu ou sceptique, nous avons pensé qu’il était temps que quelqu’un explique exactement ce qui rend le cross training différent de l’haltérophilie – et plus important encore, s’il peut être amélioré.

Alors, avec un peu de recherche et l’aide de Daniel Campbell (@danccampbell), coach dans une salle de cross-training à Manchester, nous avons essayé d’éclaircir la question.

 

Quelles sont les principales différences ?


1.  Les exercices

Bien qu’il y ait des similitudes, de nombreux exercices qui se dérouleraient parfaitement dans un cours de cross training ne seraient probablement pas exécutés dans votre salle classique.

«Les exercices de musculation réguliers ont tendance à être centrés sur l’haltérophilie, explique Daniel, tandis que le cross training combine l’haltérophilie avec la gymnastique et le cardio. Cela signifie que l’effet n’est pas simplement l’hypertrophie, mais une combinaison d’hypertrophie, de conditionnement cardiovasculaire et de travail technique. »

2.  L’intensité

C’est probablement la différence majeure. Le simple fait de parler de «cross training» peut susciter des réactions assez violentes, allant de l’admiration au l’incompréhension.

« Pourquoi quelqu’un voudrait-il faire cela ?! » est une réflexion très courante. Les séances de cross training ne sont certainement pas faites pour les âmes sensibles et elles nécessitent beaucoup d’efforts physiques, sans parler de la volonté mentale, pour être exécutes.

Ce n’est pas forcément du au fait qu’ils incorporent des exercices extrêmement complexes, comme le dit Daniel, c’est plutôt à cause du timing imposé.

«L’intensité provient souvent du volume énorme des mouvements de base – pousser, tirer, s’accroupir- en très peu de temps. Prenons, par exemple, la séance d’entraînement Murph : dans une période de 30 à 40 minutes, l’objectif est d’accumuler 100 tractions, 200 pompes, 300 squats et de courir 3km200 tout en portant un gilet lesté de 10 kilos. Ce volume est nettement supérieur à ce que certaines personnes feront en une semaine d’entraînement. «

3.  La communauté

On ne peut retirer le fait que les coachs semblent former des communautés très unies avec des amitiés authentiques et durables. En général, ce n’est certainement pas le cas dans une salle de gym classique, qui ressemble plus à un endroit où des inconnus s’entraînent individuellement, essayant d’éviter le contact visuel sauf s’ils sont forcés de demander à quelqu’un combien de séries ils leur restent sur une machine.

L’aspect social de ce sport n’a pas seulement pour effet de rapprocher les gens, il peut aussi être un moteur du développement individuel, comme le dit Daniel :

«Dans une salle de cross training, tous les membres d’un cours s’entraînent ensemble – ce qui suscite un peu la concurrence et signifie souvent que les gens font un peu plus d’efforts en poussant pour finir une série ou mettre un kilo supplémentaire sur la barre. Tout en restant compétitif, l’environnement est toujours convivial et tout le monde vous encouragera lorsque vous ferez un record personnel.»

Trouver la motivation pour vous entraîner est probablement beaucoup plus facile si vous y retrouvez tous vos amis.

 

Etes-vous plus susceptible de vous blesser avec le cross training ?


 

Après le premier point, c’est LA question qui préoccupe tout le monde. Solliciter autant sur le corps nous semble plus que contraignant, et nous laisse nous demander si un sport tel que le Cross Training est réellement sans danger.

« On parle beaucoup du cross training comme dangereux – c’est exagéré, rétorque Daniel. «Les gens peuvent se blesser, certes, mais je vous garantis que, même en tenant compte du nombre relatif de personnes faisant du cross training par rapport au football à 5, par exemple, il y a beaucoup plus de personnes qui se font mal au football.

D’après mon expérience, ceux qui risquent le plus de se blesser sont ceux qui ont trop d’ego. Si vous avez un coach qualifié et une programmation intelligente, je dirais que cela atténue le risque de blessures.»

Pour écarter toute accusation de partialité de Daniel à l’égard de ce sport – car il passe la majeure partie de ses journées en coachant ou à l’entraînement – nous avons pensé effectuer également des recherches impartiales. Une revue récente du Journal of Sport Rehabilitation a révélé que «le risque de blessure lié au cross training est comparable à l’haltérophilie olympique, à la course, à l’athlétisme, au rugby, au football, au hockey sur glace, au soccer ou à la gymnastique».

 

Qu’est ce qui est le mieux?


 

Comme dans tout sport, cela dépend de vos préférences personnelles et de vos objectifs. Travailler avec des coachs pour faire de la compétition pourrait bien donner la motivation nécessaire pour poursuivre cet entraînement. Ou bien, l’idée de cela pourrait vous renvoyer à la sécurité de votre propre salle de sport, où vous pourrez terminer votre séance de jambe dans une solitude paisible.

Malgré le fait qu’il s’entraîne essentiellement pour gagner sa vie, Daniel a également une approche assez équilibrée du débat.

«Je ne dirais pas qu’il existe une meilleure option entre la musculation et le cross training – de nombreux entraîneurs de cross training bénéficieraient de l’entraînement classique avec des charges pour lisser les déséquilibres et les rendre plus forts.

Dans le même temps, il y a beaucoup de gens qui soulèvent des poids qui pourraient améliorer leur condition physique avec quelques cours de cross training par semaine. Ils trouveraient probablement qu’avoir une meilleure condition physique améliorerait la qualité de leurs mouvements dans leur entraînement régulier. »

 

Message à retenir


 

Bien que ce ne soit certainement pas pour tout le monde, il faut dire que le cross training peut être une forme d’entraînement plus diversifiée et plus complète, qui intègre le cardio et du travail technique avec du renforcement musculaire et de la force.

Cependant, nous pouvons probablement tous être d’accord sur un point : les coachs sont des personnes extrêmement dévoués, avec une détermination et un dévouement incroyables pour leur sport.

Pas de tags



Axel Falempin

Axel Falempin

Athlète Rédacteur

Axel Falempin est un rédacteur Myprotein depuis plus de trois ans et fait preuve d’une longue expérience sportive à haut niveau.

En effet Axel a pratiqué le Football Américain au plus haut niveau Français et Anglais pendant 7 ans et a participé à plusieurs compétitions Françaises et américaines de Bodybuilding.

Durant ces 7 ans de Football Américain, Axel a atteint les play offs 5 fois lors de championnats nationaux et a remporté un titre de champion d’île de France en 2014. En plus de son expérience de joueur, il a notamment coaché les Running Backs Cadet des Templiers d’Élancourt pendant 2 ans.

Concernant son expérience dans le bodybuilding, Axel a obtenu une quatrième place au championnat de France IFBB dans la catégorie Bodybuilding -70kg en 2016 et a remporté un titre d’Overall Classic Physique Champion lors des Jax Physique organisés à Jacksonville, Floride en 2017. Vous pouvez trouver différents interview d’Axel sur le site des Fitpanthers et sur Youtube suite à sa victoire aux Jax Physique.

Apprenez-en plus sur l’expérience d’Axel ici: https://www.linkedin.com/in/axel-falempin-1a321685/


50% SUR PLUS DE 260 PRODUITS + 30% SUR LES MEILLEURS VENTES | CODE: MV30 Profitez-en ici