0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Compléments Alimentaires

Le TOP 7 des suppléments pour améliorer sa sensibilité à l’insuline !

 

Pour faire très simple : La sensibilité à l’insuline est la façon dont votre corps gère le glucose par la sécrétion d’insuline (le partitionnement des nutriments).

 

L’insuline est sécrétée par le pancréas en réponse à l’élévation de la glycémie, en gros, plus vous êtes sensible à l’insuline, mieux cela est pour votre santé et vos gains musculaires. Pour plus de détails, je vous invite à consulter mon article précédant sur la sensibilité à l’insuline.

 

Ainsi, je vous propose quelques-uns des suppléments les plus couramment utilisés pour améliorer la sensibilité à l’insuline. Toutefois, bien que les suppléments puissent aider, les meilleurs leviers restent toujours l’amélioration de votre composition corporelle et la pratique de l’exercice.

 

Dès lors, je vous demande d’utiliser ces composés en conjonction avec des techniques diététiques ciblées et de l’activité physique. Ici cela reste de l’optimisation de diète.

 

N’oubliez jamais, une alimentation saine, de l’exercice et la perte de gras sont les pierres angulaires de l’amélioration de votre sensibilité à l’insuline périphérique.

 


Quels sont les meilleurs suppléments pour développer notre sensibilité à l’insuline ?


résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline, résistance à l'insuline

 

La prise de chrome a démontré à mainte reprises permettre d’améliorer la sensibilité à l’insuline ainsi que la tolérance au glucose, au point d’agir même contre le diabète de type II. A cela, une carence en chrome apparemment peut effectivement favoriser le diabète de type II.

 

Supplément old school utilisé depuis des décennies par les bodybuilders, le chrome est un oligo-élément dont le corps a besoin pour métaboliser les graisses et les glucides. Il fonctionne grâce à des mécanismes complexes qui permettent de stimuler l’efficacité de l’insuline dans les tissus du corps.

 

Ainsi, les personnes qui prennent un supplément de chrome au quotidien ont souvent une glycémie à jeun inférieure et un meilleur contrôle de cette dernière lors de prises alimentaires. Des doses comprises entre 200 et 600 microgrammes par jour semblent à la fois sûres et efficaces.

 

Ensuite, après quelques semaines de supplémentation, réduisez la dose à l’extrémité inférieure à des fins de maintenance. Quant aux formes de chrome, bien que le picolinate de chrome soit une excellente option, le consensus général est que la meilleure forme de supplément minéral est un chélate d’acide aminé.

 

 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline

 

L’ALA – à ne pas confondre avec l’acide gras oméga-3 acide alpha linolénique – est un nutriment qui aide non seulement à maintenir (ou à améliorer) la sensibilité à l’insuline, mais agit également comme un très puissant antioxydant. Il est produit naturellement par l’organisme, mais hélas, nous en sommes très souvent déficient.

 

Comme d’autres antioxydants, l’ALA neutralise les substances potentiellement nocives appelées radicaux libres. Une surabondance de radicaux libres, connue sous le nom de stress oxydatif, est considérée comme un facteur dans le développement et la progression du diabète et des complications associées (insulinoresistance, etc.) ainsi que des divers cancers.

 

Le stress oxydatif peut également contribuer à la résistance à l’insuline et nous conduit à l’intérêt de l’ALA sous la forme d’une supplémentation dans le contexte de cet article.

 

On retrouve de l’ALA dans les épinards, les brocolis et les tomates. Cependant, les essais cliniques réalisés en utilisant de l’ALA utilisent 500 à 1000 fois plus que ce que vous pouvez obtenir par le biais de votre alimentation. Donc, si vous voulez utiliser l’ALA pour augmenter votre sensibilité à l’insuline, vous aurez besoin de vous supplémenter, ou vous allez passer du temps en cuisine (et aux toilettes).

 

On a pu observer dans plusieurs études avec des diabétiques de type II que l’ajout d’ALA augmente la sensibilité à l’insuline de manière significative (jusqu’à 50% !). Bien que les doses d’ALA dans ces études varient, ~600 mg par jour est une dose efficace maximum. Néanmoins, commencez avec une dose plus faible de ~50-100mg par jour (la quantité recommandée pour les objectifs antioxydants) et ajustez dans le temps.

 

 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline (2)

 

Le magnésium figure dans des centaines de processus physiologiques, dont beaucoup concernent l’élimination du glucose et l’amélioration de la sensibilité à l’insuline.

 

C’est un minéral essentiel qui joue dans la sécrétion d’insuline et de faibles niveaux de magnésium sont fréquents chez les personnes atteintes de diabète de type II ou insulinoresistants. Ceci souvent en raison d’un très faible apport alimentaire et d’une augmentation de la perte par la miction.

 

Bien qu’il existe de très nombreuses sources alimentaires, une supplémentation orale de magnésium est souvent obligatoire, d’autant que vous êtes sportif  (~250 à 400mg de Mg élément par jour). Que ce soit pour son action sur l’insuline, le système nerveux, la contraction musculaire… vous bénéficierez toujours de l’ajout de ce minéral à votre diète.

 

 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline 3

 

Le zinc est un autre nutriment essentiel qui influence les fonctions fondamentales qui impliquent la production et la libération d’insuline ainsi que ses effets sur les tissus de l’organisme. La carence en zinc est associée à une résistance à l’insuline et une augmentation de la glycémie.

 

Le zinc fonctionne à la fois indépendamment et en combinaison avec l’insuline pour améliorer l’absorption du glucose de la circulation sanguine vers les cellules.

 

Le zinc est également nécessaire pour une libération efficace de l’insuline du pancréas et aide à protéger les cellules productrices d’insuline des dommages causés par le stress oxydatif. Le taux de zinc sérique a des relations inverses avec la résistance à l’insuline, et l’augmentation du taux de zinc correspond à l’amélioration de la sensibilité à l’insuline. ~20 à 40mg de zinc par jour est suffisant pour la majorité des sportifs.

 

 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline (3)

 

Le thé vert réduit significativement l’absorption de glucose accompagnée d’une diminution de la translocation du transporteur de glucose 4 (GLUT4) dans le tissu adipeux, tout en stimulant de manière significative l’absorption de glucose par GLUT4 translocation dans le muscle squelettique. « Quoi ? ». En gros (très gros !), le glucose va de préférence dans vos muscles plutôt que dans votre tissu adipeux !

 

La prise quotidienne de bonnes doses d’extrait de thé vert permet d’améliorer la sensibilité à l’insuline chez à peu près tous les individus par une meilleure utilisation du glucose sanguin. Un bon point de départ est ~800mg par jour.

 

 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline 4

 

Que puis-je écrire sur ces AAE que je n’ai pas déjà écrits maintes fois ?  La supplémentation en O3 est un must et ce qu’il faut retenir dans son rôle contre la résistance à l’insuline est très simple :

 

Lorsqu’ils sont pris avec de la nourriture, les Omégas 3 minimisent la réponse d’insuline, signifiant que votre glycémie est bien plus stable dans le temps. De plus, les omégas 3 améliorent le profil sanguin, réduisent le taux de triglycérides, limitent la production de graisse et aident le foie ainsi que les tissus musculaires à oxyder les graisses !

 

Ainsi, vous n’êtes pas sans savoir que tous ces effets et d’autres peuvent potentiellement améliorer la sensibilité à l’insuline par une meilleure composition corporelle. Les doses efficaces d’omégas 3 varient de 2~-3 grammes par jour.

 

  • La Cannelle

 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline 5

 

La cannelle est un composé alimentaire qui présente bien des effets positifs au-delà de son gout merveilleux. De nombreuses études montrent qu’elle améliore l’action métabolique de la résistance à l’insuline en augmentant l’absorption de glucose par les cellules ainsi que le potentiel de la voie de signalisation d’insuline dans le tissu musculaire muscle.

 

Bien que la cannelle ne soit pas efficace contre la résistance à l’insuline, elle peut atténuer de manière significative la résistance à l’insuline temporaire résultant d’une perte de sommeil. En outre, la simple addition de cannelle à une diète montre retarder la vidange gastrique, une glycémie inférieure après un repas et une réduction de la glycémie à jeun.

 

Pour récolter les bénéfices de la cannelle, vous aurez besoin d’utiliser 3 à 10 grammes (environ 2-3 cuillères à café).  Bien que je ne sois pas en désaccord avec la logique de prendre des gélules de cannelle, je préfère le faire à l’ancienne : directement saupoudrée ou ajoutée à mes aliments.

 


Conclusion


 

résistance à l'insuline, sensibilité à l'insuline 55

 

Optimiser la sensibilité à l’insuline est quelque chose de très intéressant à étudier dans son ensemble et sur lequel vous pouvez agir dès aujourd’hui. Que ce soit par la modification du mode de vie, de la diète ou une supplémentation, Cela va non seulement bénéficier à votre physique, mais également à vos performances, votre santé et votre longévité.

 

On aurait pu en compter d’autres suppléments tels que le zinc, le cuivre, le vanadium, la berbérine et même le vinaigre de cidre ! Mais c’est déjà pas mal non ?

 

Quoi qu’il en soit, j’espère que vous avez apprécié ces informations et disposez désormais de bien des outils que vous pouvez mettre en œuvre pour améliorer efficacement votre sensibilité à l’insuline.

 

Nos articles sont purement informatifs et ne remplacent en aucun cas l’avis d’un expert médical. Si vous avez des soucis de santé, consultez un professionel de santé avant de prendre des compléments alimentaires ou de changer radicalement votre régime alimentaire.

Pas de tags



Myprotein

Myprotein

La rédac


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!