Compléments Alimentaires

Omega 3 – Acide Gras Pourquoi en Prendre?

L’Omega 3, qu’est-ce-que c’est ?

 

Les omegas 3 sont des acides gras poly-insaturés indispensables au bon fonctionnement du corps dans son ensemble. Ils constituent trois grandes familles élémentaires :

omega 3

 

–  l’acide alpha-linolénique ou ALA

–  l’acide eicosapentanoïque ou EPA

–  l’acide docosahexanoîque ou DHA

 

 

L’ALA est un acide gras essentiel, cela signifie qu’il n’est pas directement synthétisé par le corps, il faut donc l’apporter par l’alimentation. L’EPA et le DHA ne le sont pas, ils sont produits directement à partir de l’ALA par l’organisme, néanmoins cette production est extrêmement faible; d’où l’importance d’une bonne alimentation équilibrée.

 

Les besoins en oméga 3 ont longtemps été sous-estimés. En effet, leur recommandation a récemment été rehaussée par l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES). Aujourd’hui, le besoin physiologique minimal en ALA est estimé à 1,5 g par jour pour un apport de 2000 kcal par jour (rapport moyen d’un adulte actif ). Celui en DHA a été estimé à 250 mg par jour.

Globalement, les recensements montrent que les apports en oméga 3 sont insuffisants.

 

 

Le rôle d’Omega 3

 

omega-3 cerveau

Les vertus des omégas 3 sont très nombreuses. Tout d’abord, ils sont indispensables au bon fonctionnement du cerveau. En effet, celui-ci est composé de presque 15% d’oméga 3 qui seraient directement liés à la qualité des activités cérébrales (transmission de l’influx nerveux, mémoire …), ainsi qu’à la réduction des symptômes de la dépression.

 

Un coup de blues —> une cure d’oméga 3 et ça repart !

 

Ils permettraient également la régulation de la tension, une bonne vision (action sur la rétine), une meilleure cicatrisation, ils ont un rôle anti-inflammatoire; ils interviennent dans les réactions immunitaires, la prévention de cancer, de maladies neurodégénératives et d’accidents cardiovasculaires, … De plus, beaucoup de témoignages affirment leur efficacité sur la beauté de la peau et de son vieillissement, des cheveux et des ongles.

 

Les sources d’Omega 3

 

L’Omega 3 se trouve avant tout dans votre assiette ! De nombreux aliments très sains du quotidien, et de différentes origines (animale ou végétale), en contiennent naturellement. Pour faire le plein d’omega  3, on fonce au magasin et on remplit son caddie de poissons gras (saumon, hareng, maquereau, thon, truite …), huile colza ou de lin (n’hésitez pas à varier les huiles, c’est très bon et ça évite la routine dans l’assiette ! ), de légumineuses ( lentilles, haricots rouges ou blancs, fèves de soja ), de noix ( très bonne source de protéine également ), amandes, légumes verts …

omega 3 poissons gras

Il ne s’agit pas là d’une liste de course, mais bel et bien de nombreux aliments riches en oméga 3, à vous de sélectionner vos préférés !

 

 

La viande s’avère être également une bonne source d’omega 3, d’autant plus si les animaux ont été élevés en plein air et nourrit à base d’éléments eux-mêmes riches en omega 3.

 

Depuis peu, il est également possible de trouver dans son supermarché des « oeufs oméga 3 », pondus par des poules principalement nourries aux graines de lin. Leur teneur en oméga 3 est multipliée par dix par rapport à un oeuf « normal », obtenu plus classiquement.

 

 

Les Omegas 3 et compléments alimentaires

 

En théorie, une alimentation riche et variée, et même légèrement adaptée, couvre nos besoins en oméga 3. Cela dit, la pratique n’est pas toujours comme on le souhaiterait, et le comportement peut vite s’avérer être trop stricte au quotidien. On peut avoir recourt aux complémentaires alimentaires lorsqu’il s’agit de palier certains problèmes précis ou mauvais comportements alimentaires. Et bien oui, il nous arrive tous de fermer les yeux sur quelques repas, surtout en cette période hivernale, où nous sommes d’avantage attirés par une bonne fondue et raclette, que nos mets diététiques, qui à coté, semblent bien fades.

omega 3 poisson

Qu’un nutriment provienne d’un aliment ou bien d’une gélule contrôlée, le corps l’assimile de la même manière. Bien évidemment, afin que les résultats soient conformément les mêmes, tenez à vérifier la bonne qualité et l’origine de vos compléments. Entendons-nous bien, n’en n’abusez pas non plus. Une cure de complément alimentaire doit être limitée (la durée de chaque « traitement » est indiquée sur votre produit lors de l’achat).

 

 

Un excès d’Omega 3 peut-il nuire à la santé ?

 

De récentes recherches nous mettent en garde contre l’excès de ces acides gras et de leurs potentiels effets indésirables. En effet, à très haute dose encore non précisément identifiées (quasi toxiques, donc pas de panique), ceux-ci empêchent le système immunitaire de fonctionner correctement contre les attaques virales et bactériennes.

 

Il est également important de limiter (de nouveau, à doses toxiques) son apport d’oméga 6 car celui-ci nuit aux bienfaits des omégas 3. En effet, ces deux acides gras entrent en compétition lors du phénomène de métabolisation en exploitant diverses enzymes et donc vitamines (vitamines B3, B6, C, E) et minéraux (magnésium et zinc).

 

De manière générale, notre corps réagit mal aux excès, selon toutes sortes d’extrêmes (trop, ou pas assez). Comme l’a si bien dit Paracelse (médecin suisse du 16e siècle) : « Tout est poison, rien n’est poison : c’est la dose qui fait le poison ». La santé est un équilibre subtile qui nécessite de bien équilibrer ses balances du quotidien. Les omégas 3 ne font pas exception à la règle !

 

 

Quelques cas particuliers

 

 

Chaque cas est unique et nécessite des besoins particuliers. Notamment pour les diabétiques, par exemple, dont les besoins en oméga 3 sont supérieurs aux autres personnes, pour une protection comparable du cœur ( et oui, il n’y a pas que la glycémie ! ).

C’est le cas également pour les femmes enceintes et allaitantes. Leur déficit est d’autant plus grand et leur importance en oméga 3 aussi.

 

Enfin, pour nous tous, c’est également un très bon geste lors de période de stress, d’anxiété et même de coups de mou passagers.

 

Que faut-il retenir ?

omega 3 abs

Les bienfaits des omégas vous ont-ils satisfaits ? Si oui, vous savez de quoi garnir votre assiette ! Il suffit de trois repas par semaine contenant au moins 100 g de poisson gras (par exemple) afin de couvrir nos besoins.

Attention aux confusions, les huiles de poissons ne sont pas la même chose que les huiles de foie de poisson. Celles-ci sont très intéressantes également d’un point de vu nutritionnel en complémentarité avec les omégas 3, car elles contiennent des vitamines A et D.

 

Un bon conseil : sélectionnez intelligemment les aliments qui composent votre assiette. Faites-vous plaisir, et surtout, faites-vous du bien.

 

Agathe STEPHAN

Découvrez les bienfaits de l’acide alpha-lipoïques

Pas de tags



Camille Thiebaut

Camille Thiebaut

Fitness & Nutrition

Content Manager chez Myprotein la journée et passionnée de sport et nutrition le reste du temps ;) !


TOUTES NOS REDUCS et PROMO ! Cliquez!