0 Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Ambassadeurs

8 millions d’ambitions – Coach et malvoyant — Le témoignage de Liam

À l’occasion de ses 8 millions de clients à travers le monde. Myprotein rend hommage à ses plus fidèles clients avec une histoire inspirante pour chacun d’entre eux.

Liam, 27 ans, originaire de Newcastle, a une maladie oculaire héréditaire appelée rétinite pigmentaire, une maladie qui vous fait perdre la vue. Avec l’aide de son chien guide et de la salle de musculation, il a su trouver une nouvelle passion et un nouveau but.

Ma vue s’est détériorée assez rapidement quand j’étais plus jeune, je n’utilisais pas de bâton ni quoi que ce soit et j’étais capable de jouer au football. Durant ma dernière année d’université, cela s’est vraiment aggravé et j’ai dû utiliser un bâton et me mettre sur la liste d’attente pour un chien‐guide.

J’ai terminé mes études, mais il me restait environ un an à attendre pour obtenir un chien‐guide et cette année‐là, je n’ai rien fait. Je ne pouvais pas vraiment quitter la maison et je n’avais pas du tout confiance en moi.

Lorsque j’ai eu mon premier chien‐guide, je cherchais des choses à faire et quelqu’un m’a suggéré d’aller faire du sport, alors je me suis lancé. Au début, j’ai trouvé cela très intimidant parce que je ne savais pas ce que je faisais et j’essayais malgré tout de tout faire par moi‐même.

Au début, à la salle, ils n’étaient pas vraiment disposés à me laisser entrer et m’avaient en fait vraiment poussé à me trouver un coach perso. Je l’ai fait pendant un petit moment, mais cela me coutait vraiment cher. Je me suis mis à la recherché d’une salle dans laquelle je pouvais m’entrainer seul. J’étais un peu plus confiant en sachant que les gens allaient pouvoir m’aider et que personne n’allait s’énerver contre moi. La majorité des gens veulent vous voir bien faire et ils veulent vous aider.

J’ai fini par retourner à la salle de sport qui ne m’avait pas laissé m’entrainer seul. Ils avaient un nouveau directeur et l’équipe a vraiment été dégoutée en apprenant que l’on m’avait refusé l’entrée dans le passé. J’ai commencé à y aller, puis j’ai commencé à me faire de nouveaux amis et c’est aussi la salle de gym où j’ai fini par travailler.

Plus j’y allais, plus j’avais confiance en moi. Mon état d’esprit était aussi en train de changer complètement ‐ je ne me sentais plus aussi déprimé et je me sentais plus confiant en rencontrant d’autres personnes ‐ des personnes qui sont devenues de véritables amis, pas seulement des gens que vous voyez à la salle.

liam-blog1

J’essayais de trouver un travail que je pensais pouvoir faire, car il est évident que chercher un emploi est difficile dans ces conditions. Les gens à la salle disaient que je leur enseignais des choses qu’ils ne faisaient pas d’habitude, et les gérants m’ont convaincu que je devais essayer de me former en tant que coach. Je me suis dis que je n’avais rien à perdre !

Apprendre de nouvelles choses a toujours été un peu plus difficile. Je passe probablement plus de temps à chercher des poids et à charger ma barre que de temps à m’entrainer avec. Mes sessions sont probablement deux fois plus longues simplement parce que je cherche les choses. Le plus difficile est de ne pas perdre la motivation.

J’essaie également de planifier mes séances en fonction des heures de pointe, car en dehors, c’est très compliqué. J’ai plus de chance de pouvoir demander aux autres d’aller chercher des poids et tout ce dont j’ai besoin s’il y a du monde.

Parfois, je sens que je ne me suis pas autant poussé que je l’aurais voulu, juste parce que je n’ai pas pu trouver le matériel dont j’avais besoin. C’est difficile, par exemple si les gens laissent trainer leur poids au sol ‐ je ne sais pas comment j’ai fais pour ne pas m’être blessé davantage.

De toute façon, je ne suis plus coach maintenant, car je veux me lancer davantage dans le massage sportif et la physio. Je voudrais pouvoir aider les gens à surmonter des blessures et des choses comme ça.

De plus, c’était difficile de me vendre en tant que physiothérapeute aveugle lorsque vous êtes en concurrence avec tant d’autres physiothérapeutes capables de voir et de faire avancer les choses plus rapidement.

En ce qui concerne mon entrainement, je m’entraine 6 jours par semaine et je fais beaucoup de mouvements composés. L’une des choses qui me dérangent, c’est que mon sens de l’équilibre est assez faible, alors j’ai passé beaucoup de temps à penser que je devais juste faire du squat mais j’en suis au point où je n’en peux plus.

J’ai passé énormément de temps à en faire parce que les gens me disaient qu’il fallait que je laisse les autres exercices aux autres et que cela soit trop compliqué, alors qu’en faites cela m’a juste ralenti dans ma progression.

La chose la plus difficile de mon parcours a été d’apprendre à cuisiner. J’ai trouvé ça vraiment très difficile. Pour pouvoir cuisiner et s’y intéresser, vous devez être capable de voir ce que vous faites. Mes repas se résument à des plats qui peuvent être rapidement mis au four, comme du poulet et des patates douces ‐ c’est la même chose tous les jours.

Je vis encore avec mes parents et ils m’aident beaucoup. Ils m’encouragent sans cesse et j’aurais probablement abandonné s’ils n’avaient pas été là.

liam-blog2

Je conseillerais aux nouveaux qui arrivent dans une salle de musculation d’être patients. Les personnes qui commencent à y aller verront des gens soulever des charges plus ou moins lourdes et se sentiront obligés de le faire sans apprendre les bases. En se poussant bien au‐delà de ce qu’ils sont capables de faire, ils vont se blesser et cela leur fera perdre confiance en eux.

J’ai toujours constaté que les gens se souciaient beaucoup du regard des autres et je comprends parfaitement pourquoi cela les met mal à l’aise. Quand je partais de la salle, je savais qu’avec mon bâton et mon chien‐guide, les gens allaient regarder et je ne voulais donc pas me ridiculiser. Maintenant, je suis passé à autre chose. Mon chien‐guide s’appelle Harley, il est très populaire et j’ai parfois peur de distraire les gens de leur entraînement !



Myprotein

Myprotein

La rédac


1 ACHETÉ = 1 OFFERT SUR +190 PRODUITS | AUCUN CODE REQUIS +38% SUR LES MEILLEURES VENTES CODE : MV38 Profitez-en ici