0
Panier

Il n'y a actuellement aucun produit dans votre panier

Ambassadeurs

Ces histoires qui nous inspirent | Sean O’Loughlin

C’est ce qu’ils ne voient pas. Les matinées froides à marteler les trottoirs. Le long chemin de retour de blessure. Le dévouement à l’entrainement chaque jour.

Le succès est marqué par notre parcours ‐ c’est ce qui nous fait apprécier la victoire. Nous avons conçu la gamme Myprotein Pro pour permettre aux athlètes dévoués de disposer de tous les nutriments dont ils ont besoin pour surmonter les hauts et les bas, et ainsi tirer le meilleur parti du processus.

« C’est ce qu’ils ne voient pas » n’a jamais été aussi vrai qu’avec Sean O’Loughlin, de la Rugby League. Sa carrière a été façonnée par les défis que représentent des blessures insoutenables et par les épreuves mentales et physiques nécessaires pour reprendre le dessus.

 

Comment revenir d’une blessure pour être encore plus fort? Nous l’avons appris de Sean O’Loughlin.


*insert image here* Ayant une famille folle de rugby et grandissant à Wigan, Sean était pratiquement prédestiné à une carrière au sein des Wigan Warriors de la Rugby League. Il a commencé à jouer à l’école alors qu’il n’avait que 9 ans et à 15 ans, il a été repéré et a été choisi pour aller dans des camps régionaux.

Alors que ses parents veillaient à ce qu’il accorde toujours la priorité à son travail scolaire, le rugby était la véritable vocation de Sean. Ainsi, quand il a terminé ses études, il a immédiatement signé pour Wigan. À partir de 18 ans, le rugby pouvait enfin être sa priorité numéro un.

Les aspirations de Sean à devenir le prochain visage de la première équipe de Wigan semblaient de plus en plus grandes, jusqu’à ce que tout s’écroule à l’âge de 20 ans.

 

« Ma blessure au genou au début de la vingtaine a été une période particulièrement difficile. Jusque‐là, tout se passait bien. »


 

À seulement sept matchs de la saison en 2005, Sean a rompu le flanc latéral de son genou et a dû faire face à la perspective d’être absent du jeu pendant une longue période, peut‐être meme de façon permanente. Cela a signifié une année de réhabilitation isolée, d’opérations et de détermination farouche à retourner sur le terrain.

En tant que joueur de rugby professionnel, Sean a reçu les meilleurs soins possibles pour améliorer ses chances de revenir dans le match, mais la route vers la récupération était encore longue. Sa blessure était assez unique, ce qui veut dire que personne ne pouvait dire combien de temps cela prendrait ni si les traitements seraient efficaces.

Il a subi une opération de trois heures effectuée par deux chirurgiens pour corriger la blessure, suivie de plusieurs mois de physiothérapie et de rééducation. Cela impliquait de s’entraîner loin de l’équipe, de se démotiver et de rater la camaraderie du sport.

 

« C’était dur de ne pas pouvoir jouer pendant si longtemps… C’était une période très solitaire. »


Heureusement, Sean bénéficiait d’un grand soutien de la part des membres de sa famille, de ces amis et du club. Ses coéquipiers ont également apaisé un peu la solitude lorsqu’il était en phase de réeducation et ont aidé à le soutenir. Sa famille et ses amis lui ont apporté de la positivité et lui ont évité de perdre ce qu’il aimait le plus possible.

Sean possédait une détermination brute à récupérer. Rétrospectivement, il a été abasourdi par sa naïveté, car il ne s’est jamais vraiment rendu compte que sa blessure pourrait l’empêcher de jouer de façon permanente. Ce n’est que lorsqu’il revient sur le terrain l’année suivante qu’il réalise l’impact qu’une blessure aussi grave pourrait avoir sur la carrière d’un joueur de rugby. Il explique: «C’était difficile de ne pas pouvoir jouer pendant si longtemps… C’était une période très solitaire.»

En dépit des heures d’exercices et d’entraînements solitaires, Sean a pu comprendre à quel point il était chanceux d’être un joueur de rugby professionnel et à quel point cela représentait pour lui. Il a dit : «Il y avait beaucoup de bonnes personnes autour de moi à ce moment‐là… C’était sans aucun doute l’un des aspects les plus positifs à tirer de l’expérience.»

 

« La persévérance a toujours guidé une grande partie de ma carrière. »


 

Revenir sur le terrain n’est pas la fin de l’histoire. Comme beaucoup d’athlètes, il peut s’écouler de nombreuses années avant que vous ne récoltiez les fruits de votre dur labeur. Sean explique: «Ce fut une période difficile de huit ans avant que je puisse aller à Old Trafford et remporter la Grande Finale en 2010.

« J’avais eu des blessures, des revers, et nous avions failli à plusieurs reprises, donc quand 2010 est arrivé, j’étais incroyablement motivé pour gagner.

 » Arriver à la Grande Finale de 2010 a signifié des années passées à se fixer des objectifs et à se mettre constamment au défi pour être toujours meilleur. En tant que capitaine, Sean menait sur le devant de la scène, même lorsque les choses ne se déroulaient pas comme prévu.

Depuis 2010, les choses ont énormément changé pour le club, avec Sean à l’épicentre. Depuis, il a remporté quelques trophées pour Wigan, ainsi que pour l’équipe anglaise. Comme beaucoup d’athlètes, il se remémore ces temps difficiles pour puiser de la force dans les défis à venir.

«La persévérance a toujours guidé une grande partie de ma carrière. Lorsque vous traversez une telle épreuve, soit cela vous brise, soit cela rend plus fort. Depuis, je suis beaucoup plus en forme, mais aussi plus fort mentalement. Cela m’a appris à surmonter des moments difficiles. Chaque athlète passera par là. Il s’agit de la façon dont vous gérez ces situations et continuez à avancer.  »

Fort de ses années d’expérience, Sean s’inspire des défis précédents pour planifier son prochain objectif. «Au début de ma carrière, je me rendais compte que j’allais avoir de moins en moins d’occasions de remporter des trophées. Ce désir ne disparaît jamais, il grandit avec l’âge, alors je suis déterminé pour une nouvelle grande année.  »

Bien que son dévouement et sa détermination n’aient pas changé au fil des ans, son approche de l’entrainement l’a définitivement changé. « Ce n’est pas tant de se faire fouetter sur le terrain à mon âge, les physios sont vraiment bons dans leur approche et ont été fantastiques du point de vue du conditionnement. »

Comme pour chaque athlète, l’âge apporte de nouveaux obstacles à surmonter, mais il apporte également de la sagesse et de la patience. Sean a prouvé que le véritable dévouement peut signifier
la récupération totale et la domination d’un sport, même après une période des plus désespérées dans votre parcours.

En tant que spectateur, il est facile de négliger les difficultés auxquelles les athlètes sont confrontés, en particulier une équipe qui remporte autant de succès. Cependant, la carrière d’un athlète est taillée ou mise de côté, pas sur le terrain, mais au cours des nombreuses séances d’entraînement et de rééducation, c’est là qu’elle se met en forme. C’est ce qu’ils ne voient pas qui fait toute la différence.

Fier d’être Myprotein Pro, Sean est l’un des nombreux athlètes qui nous ont inspiré pour créer une gamme qui soutient ceux qui sont dévoués à leur sport malgré les difficultés. La gamme Pro est conçue pour amener vos objectifs au prochain niveau, peu importe ce qu’ils sont. Inspiré par l’histoire de Sean? Apprenez‐en davantage sur la façon dont nous pouvons faire évoluer votre parcours et votre dévouement plus loin que vous ne l’auriez jamais cru possible ici.

Pas de tags



Axel Falempin

Axel Falempin

Athlète Rédacteur

Axel Falempin est un rédacteur Myprotein depuis plus de trois ans et fait preuve d’une longue expérience sportive à haut niveau.

En effet Axel a pratiqué le Football Américain au plus haut niveau Français et Anglais pendant 7 ans et a participé à plusieurs compétitions Françaises et américaines de Bodybuilding.

Durant ces 7 ans de Football Américain, Axel a atteint les play offs 5 fois lors de championnats nationaux et a remporté un titre de champion d’île de France en 2014. En plus de son expérience de joueur, il a notamment coaché les Running Backs Cadet des Templiers d’Élancourt pendant 2 ans.

Concernant son expérience dans le bodybuilding, Axel a obtenu une quatrième place au championnat de France IFBB dans la catégorie Bodybuilding -70kg en 2016 et a remporté un titre d’Overall Classic Physique Champion lors des Jax Physique organisés à Jacksonville, Floride en 2017. Vous pouvez trouver différents interview d’Axel sur le site des Fitpanthers et sur Youtube suite à sa victoire aux Jax Physique.

Apprenez-en plus sur l’expérience d’Axel ici: https://www.linkedin.com/in/axel-falempin-1a321685/


60% de réduction sur une sélection de produit + 25% sur le reste du site. Profitez-en ici