Nutrition

Le vrai du faux : le gluten

Le gluten est depuis plusieurs années l’objet de bien des polémiques, régimes, et arguments marketing.

Les régimes et aliments sans gluten ont bénéficié d’un véritable effet de mode, mais n’en demeurent pas moins un sujet flou, opaque, et bien mal compris.

Il est donc important de répondre à certaines questions entourant le gluten.

 

Tout d’abord, qu’est-ce que c’est ?

Le gluten est une protéine. Il s’agit d’une protéine issue de certaines céréales, dont majoritairement le blé, le seigle et l’orge. Il s’agit en fait de ce qui reste lorsqu’on a enlevé l’amidon contenu dans une farine. Le terme « gluten » provient du latin, et signifie « glue » ou « colle ». En cuisine, le gluten est à l’origine de la texture moelleuse du pain, des brioches etc. C’est lui qui permet de travailler la pâte et de l’étirer sans qu’elle ne se brise.

 

Ou trouve-t-on du gluten ?

Le gluten se trouve dans tous les produits contenants entre autres du blé, du seigle, de l’orge, de l’avoine, et de l’épeautre.

Autant dire que le gluten est présent dans de très nombreux aliments comme le pain, les farines, les pâtes, les biscuits, les pâtisseries, les gâteaux, les pizzas, les assaisonnements industriels, la quasi-totalité des plats industriels, la sauce soja, la majorité des épaississants, les sauces élaborées avec des farines, et ainsi de suite.

 

Pourquoi toute cette polémique autour du gluten ? Est-il mauvais pour la sante ?

Le gluten est en réalité néfaste pour la santé uniquement dans les cas d’intolérances au gluten, aussi appelé maladie cœliaque. On entend tous les jours des personnes se disant « intolérantes au gluten », or selon l’Association française des intolérants au gluten (AFIDAG) seul 1 européen sur 100 serait véritablement atteinte de la maladie cœliaque. De plus d’après l’AFIDAG il n’est possible de poser le diagnostic qu’après une prise de sang permettant d’examiner le taux de certains anticorps.

Il est vrai cependant que certaines personnes seraient non pas intolérantes au gluten, mais simplement sensibles à celui-ci. C’est-à-dire que ces personnes vont avoir des symptômes similaires à ceux de la maladie cœliaque. Ces symptômes sont extrêmement variés, mais beaucoup ont le point commun d’être afférant au système digestif : troubles digestifs, gaz, diarrhée, constipation, ballonnements, inconfort digestif, acidité gastrique élevée, etc.

D’autres accusent le gluten de les rendre amorphes, et d’être à l’origine de leur prise de poids.

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer l’intolérance au gluten : pour beaucoup la raison serait que nos intestins ne seraient simplement pas faits pour digérer le gluten, tandis que pour d’autres ce serait la mutation qu’ont subi les céréales au fil des années qui les auraient rendus inadaptés à notre système digestif, qui n’a lui, pas évolué.

 

Donc, le gluten est-il à bannir de notre alimentation ?

Si vous souffrez de la maladie cœliaque, la réponse est sans appel, oui il faut éviter de consommer des aliments contenant du gluten puisqu’il n’existe aucun traitement médical.

Pour les autres, il est important d’être absolument sûr que vos troubles digestifs (ou tout autre trouble que vous attribuez au gluten) proviennent bien de cette protéine. En effet les troubles gastriques, qui figurent en tête de liste des troubles de la santé les plus courants, peuvent avoir des origines très variées, tel que le stress, la fatigue, une réaction psychosomatique, une allergie alimentaire, une mauvaise hygiène de vie, un manque d’activité physique, une alimentation trop riche ou excessive, etc.

 

Je suis sensible au gluten, par quoi puis-je remplacer les aliments en contenant ?

Vous pouvez remplacer le blé, l’avoine, etc par d’autres céréales comme : le quinoa, le teffe, le sarrasin, le millet, ou pas des produits comme les pommes de terre, les patates douces, ou encore le riz.

 

Un régime sans gluten permet-il de perdre du poids ?

Les régimes sans gluten sont souvent efficaces en termes de perte de poids, mais c’est avant tout parce que lorsqu’on élimine le gluten de notre alimentation, force est de constater que tous les aliments fortement caloriques, ou à forte teneur en glucides disparaissent : pain, pâtisseries, pizzas, gâteaux, etc. La perte de poids fait majoritairement suite à l’élimination de ces aliments qui ont été consommés de manière excessive plutôt qu’à l’élimination du simple gluten.

 

En conclusion ?

Il semble inutile de supprimer le gluten si vous n’y êtes pas intolérant ni sensible. Aussi, suivre un régime sans gluten dans l’espoir de perdre du poids, même si les résultats de ce type de régime sur la perte de poids sont probants, n’est peut-être pas la meilleure solution.

En effet, mieux vaut vous informer sur les macronutriments, et sur ce que vous consommez, d’où vient votre prise de poids, et quels aliments vous devez privilégier, plutôt que de vous priver d’aliments sains comme l’avoine ou l’orge ! Tout est question de qualité, de quantité et du moment auquel vous consommez chaque aliment. Si vous arrêtez de consommer des pizzas tous les jours, vous maigrirez, non pas parce que vous avez éliminé le gluten, mais bien parce que les calories que vous consommiez issues de la pizza ont été supprimées, ainsi que les graisses superflues.

Si vous êtes à la recherche d’une protéine en poudre sans gluten, pourquoi ne pas essayer notre isolat de protéine de pois ou notre isolat de protéine de soja ?

 

Auteur : Estee Chiara Lariviere

Pas de tags



Marcos Sabino

Marcos Sabino

La rédac


*BLACK FRIDAY* | Les meilleures promos de l'année! GO !